Calendrier

« Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

communiqué

Par Islam Lover :: vendredi 17 février 2006 à 16:29 :: Actualité

بسم الله الرحمن الرحيم

Cliquez ici pour dire NON !

بيان دعاة المسلمين

الحمد لله وصلى الله على سيدنا محمد وعلى آله وصحبه وسلّم

وبعد:

فإنّ ما جرى من تجَرُؤٍ على رسول الله صلى الله عليه وآله وسلّم في أحداث الدنمارك جريمةُ اعتداءٍ تمسّ مقدسات الأمة وهو أمر غير مقبول، كما أنه تخريب لمسيرة التعارف الحضاري بين البشر )وجعلناكم شعوباً وقبائل لتعارفوا(.

وعليه:

1.   فإننا نشدّ على يد الأمة التي هبّت لنصرة رسول الله صلى الله عليه وآله وسلّم - وهو أمر يؤكد أنّ هذه الأمةَ أمةٌ حية - كما أننا ننبّه على أن تكون هذه النصرة مرآةً لنهج الحبيب صلى الله عليه وآله وسلم من خلال تصرفات أمته.

2.   وندعو الدنمارك حكومةً وشعباً إلى الاستجابة للأصوات المنصفة والناضجة التي انبثقت من داخل مجتمعها معتذرةً وداعيةً إلى إدانة هذا التعدي وإيقافه حتى لا تعيش الدنمارك عزلة عن مسيرة المجتمع الدولي الذي يُدْرِج ضمن حدود الحريات ما يمنعها من التعدي على المقدسات الدينية أو إثارة الكراهية ضد دين أو عرق.  وكذلك نوجه هذه الدعوة إلى الدول التي دافعت عن هذا التعدي، على أنه لا يوجد اليوم مجتمع يُقرّ الحرية غير المسؤولة دون أن يضع لهذه الحرية ضوابط تحول بينها وبين الإضرار بالغير، ثم تتفاوت المجتمعات في هذه الضوابط.

3.   وإننا هنا نؤكد أن حرية الرأي مكفولة في ديننا الحنيف لمن أراد أن يستوضح أو أن يحاور شريطة عدم الإساءة )وجادلهم بالتي هي أحسن( وهذا ما اتفق على قَبوله عقلاء البشر ونصت عليه اتفاقيات حقوق الإنسان.

4.   ومع هذا فإننا ندعو المسلمين إلى الانضباط بضوابط الشرع الحنيف ونرفض مقابلة الإساءة بما لا يجيزه شرعنا من نقض العهود والمواثيق المحترمة في شريعتنا بالاعتداء على السفارات أو الاعتداء على الأنفس المؤمَّنة وأمثالها من الأعمال غير المرضية والتي قد تشوه عدالة مطالبنا أو تتسبب في عزلنا عن مخاطبة العالم.  فإن نصرة نبيّنا لا تكون بمخالفة شرعه.

5.   وإننا هنا نثمّن المواقف المنصفة التي صدرت عن عدد من المراجع الدينية مستنكرة هذا التعدي الشائن مما يدعو إلى التأكيد على عدم أخذ غير المسلمين في بلادنا وخارجها بجريرة الذين أساؤوا إلى النبي صلى الله عليه وآله وسلم وذلك عملاً بقوله تعالى)ولا تزر وازرة  وزر أخرى( وقوله عز وجل )وهل جزاء الإحسان إلا الإحسان(.

6.   كما أننا ندعو منظمة المؤتمر الإسلامي ومن ورائها دولنا وحكوماتنا وكذلك المجتمع الدولي إلى العمل على استصدار قرار من هيئة الأمم المتحدة يجرّم الإساءة إلى نبي الله محمد أو نبي الله عيسى أو نبي الله موسى بل إلى سائر أنبياء الله عليهم السلام.

7.   وإننا هنا نُذكّر الأمة بضرورة إحياء الصلة بالحبيب المصطفى صلى الله عليه وآله وسلم محبةً وإتباعاً وإحياءً لأخلاقه وهديه الشريف.  وأن لا يكون انـتهاضهم للنصرة مجرد ردةِ فعلٍ تنتهي بانتهاء الحدث، بل ينبغي أن يكون هذا الأمر حياً في الأمة ما بقيت.

8.   ونؤكد على أنّ واجبنا الآن هو الانتقال إلى مرحلة تعريف الأمم بنبيّنا عبر نشر أخلاقه وأوصافه وشمائله إلقاءً وكتابةً وقبل ذلك كله ومعه وبعده سلوكاً ومعاملةً وأن تقوم المؤسسات المعنيّة وأصحاب الإمكانيات بواجبهم في دعم هذا التعريف.

هذا ونسأل الله كمال التوفيق لما يحبه ويرضاه

والسلام عليكم ورحمة الله وبركاته

 

الموقعون

الشيخ أبو بكر أحمد المليباري، الحبيب أبوبكر العدني بن علي المشهور، الدكتور أحمد الكبيسي، الدكتور أحمد بدر الدين حسّون، الشيخ أحمد بن حمد الخليلي، الأستاذ الدكتور أحمد نور سيف، الشيخ أنظر شاه كشميري، الأستاذ جاسم المطوّع، الشيخ حاجي محمد شافعي حزامي، د. حسن الصفّار، الدكتور حمدان مسلّم المزروعي، الشيخ حمزة يوسف، الشيخ خالد الجندي، الدكتور سعيد عبد الحفيظ حجّاوي، الدكتور سلمان العودة، الدكتور طارق السويدان، الدكتور عائض القرني، الشيخ عبد الله بن بيّه، السيد عبد الله فدعق، الدكتورة عبلة محمد الكحلاوي، الدكتور العربي الكشّاط، الشيخ عكرمة صبري، الحبيب علي زين العابدين بن عبد الرحمن الجفري، الدكتور علي جمعة، الحبيب عمر بن محمد بن سالم بن حفيظ، الأستاذ عمرو خالد، الدكتور فاروق حمادة، الشيخ كياي حجي عبد الله فقيه، الشيخ محمد أختر رضا الأزهري، الشريف محمد، العلويني، السيد محمد حسين فضل الله، الدكتور محمد رشيد قبّاني، الدكتور محمد سعيد رمضان البوطي، الدكتور محمد طاهر القادري، السيد محمد بن محمد المنصور، آية الله محمد علي تسخيري، الدكتور مصطفى بن حمزة، الدكتور نوح علي سلمان القضاة، الدكتورة هبـة رؤوف، الدكتور وهبة الزحيلي، الداعية ياسمين محمود خليل الحصري. 

الأسماء حسب ترتيب الأحرف الأبجدية


 

Le communiqué en Anglais

Contrat Première Embauche : pour lutter contre le chômage des jeunes

Par Islam Lover :: lundi 20 mars 2006 à 12:18 :: Actualité

voici ce qu'a dit le premier ministre sur ce sujet

 

Contrat Première Embauche : pour lutter contre le chômage des jeunes

1. La précarité pour les jeunes, c’est :

  • Plus de 20 % de taux de chômage pour les moins de 25 ans, 40% pour les non qualifiés.
  • 70 % des embauches qui se font en CDD, dont la moitié ne durent pas plus d’un mois.
  • De 8 à 11 ans avant d’avoir un emploi stable et ce qui va avec : le logement, l’accès au crédit, l’installation dans la vie.

2. Pourtant il n’y a pas de fatalité au chômage des jeunes :

  • Depuis des décennies, la France connaît un taux de chômage élevé des jeunes. Il y a pourtant un constat qui peut nous permettre de nous attaquer à la racine du problème : un jeune a moins d’expérience, il doit donc être mieux formé et mieux accompagné vers l’emploi.
  • C’est ce qu’ont compris nos grands voisins européens qui font mieux que nous : En particulier l’Allemagne avec un taux de chômage des jeunes de l’ordre de 11 %.

3. Les mesures proposées par le gouvernement ont toutes le même objectif : sortir les jeunes de la précarité et leur permettre d’accéder dans de meilleures conditions à l’emploi.

  • Les jeunes font des stages dans de mauvaises conditions : les stages seront encadrés, les stages longs seront obligatoirement indemnisés dès le début du 4ème mois inclus et seront pleinement pris en compte dans le cursus académique.
  • Les jeunes trouvent plus facilement un emploi quand ils ont fait une formation en alternance : le gouvernement fixera des objectifs chiffrés de recrutement de jeunes apprentis pour les entreprises de plus de 250 salariés. La taxe d’apprentissage sera modulée en fonction du respect de ces objectifs.
  • Les jeunes enchaînent les CDD et les périodes de chômage souvent non indemnisées : le contrat première embauche leur permettra d’entrer immédiatement dans un contrat à durée indéterminée, avec une période de 2 ans pour faire leurs preuves et des garanties réelles et justes :
    - S’ils ont fait une période de stage, de CDD ou d’alternance dans l’entreprise qui les recrute, cette période sera décomptée des 2 ans : un jeune qui aurait fait 1 an de stage et 6 mois de CDD aura déjà fait les trois quarts du chemin.
    - Ils auront accès à des cautions pour le logement et au crédit bancaire : la fédération des banques française a pris des engagements dans ce sens.
    - Ils auront un droit à la formation dès la fin du premier mois d’activité : cela leur permettra de combler des lacunes qui auraient pu apparaître après le premier mois de travail, par exemple une maîtrise insuffisante de l’informatique ou d’une langue étrangère.
    - Le chômage sera indemnisé au bout de 4 mois : c’est une amélioration majeure.

4. Nous ne sortirons les jeunes de la précarité qu’en agissant concrètement et pragmatiquement.

  • Nous avons le devoir d’avancer, en prenant soin d’accompagner chaque jeune dans son parcours d’embauche.
  • Il n’y a pas de proposition alternative car le statu quo n’est plus une option envisageable aujourd’hui.

CE N'EST PA QU'EN FEVRIER 2005 MAIS CA SE PASSE QUOTIDIENNEMENT C'EST UNE PASSION POUR EUX UN DON.....................

Par Islam Lover :: dimanche 30 avril 2006 à 15:57 :: Actualité

 

Jérusalem occupée

 

Un soldat de l’occupation "israélienne" d’une tour militaire à Rafah au sud de la bande de Gaza a tiré lundi et tué une fille palestinienne âgée de neuf ans, qui allait à l’école.

 

Des témoins oculaires disent que le sniper "israélien" a tué la fille avec une balle à la tête alors qu’elle se mettait en rang avec ses camarades pour entrer en classe.

Des médecins de l’hôpital de Rafah où Noran Al-Deed a été prononcée morte disent que l’enfant est décédée d’une hémorragie cervicale massive.

 

« Elle a soudainement crié et est tombé sur le sol, son sang coulant, et puis les filles ont commencé à courir dans toutes les directions », dit une fille.

Paul MacCan, un porte-parole pour le secours de l’ONU et pour l’Agence de Travail, qui administre l’école, a confirmé le meurtre.

« C’est le cinquième incident dans laquelle des enfants dans notre école se font tirer dessus », dit-il.

 

Un porte-parole de l’armée de l’occupation "israélienne" dit que l’armée va ouvrir une enquête sur l’« incident ».

Au moins deux filles palestiniennes se sont fait tirées dessus et sont mortes alors qu’elles étaient dans leurs salles de classe.

 

Des soldats "israéliens", endoctrinés par l’idéologie talmudique comme nazie qui est d’avis que les non-Juifs sont quasi-animaux, assassinent de façon routinière des enfants palestiniens pour le sport ou simplement pour infliger des pertes aux Palestiniens.

 

Selon des sources "israéliennes" indépendantes des droits de l’homme, l’armée "israélienne" a tué plus de cinq cents enfants palestiniens durant les quatre dernières années, la plupart d’entre eux étant sur leur chemin en direction de l’école ou retournant chez eux.

onze Palestiniens tués dont deux enfants, mais vous êtes des monstres, vous trompez le monde entier......

Par Islam Lover :: mardi 13 juin 2006 à 22:26 :: Actualité

Raid israélien à Gaza: onze Palestiniens tués dont deux enfants

© AFP

Séquence d'images montrant un un Palestinien portant le corps inanimé d'un enfant après un raid aérien israélien, à Gaza, le 13 juin 2006

GAZA (AFP) - 13/06/2006 18h42 - Onze Palestiniens, dont neufs civils, ont été tués mardi à Gaza dans un raid aérien israélien, dénoncé par le président palestinien Mahmoud Abbas comme un acte de "terrorisme d'Etat".

Deux activistes de l'aile militaire du Jihad islamique et neuf civils, dont deux enfants âgés de quatre et huit ans et leur père ainsi qu'un ambulancier, ont été tués dans le raid, selon des sources médicales. Quarante-deux autres Palestiniens, dont cinq enfants, ont été blessés, selon la même source.

Le raid a visé une voiture rue Salaheddine, principal axe routier reliant le nord au sud de la bande de Gaza.

Selon un chef du Jihad islamique, Khaled Al-Batch, trois activistes du groupe se trouvaient à bord du véhicule qui a été visé par deux roquettes alors qu'il circulait près de Jabaliya. Deux activistes ont été tués et le troisième blessé, a-t-il ajouté.

© AFP

Une palestinienne, son foulard maculé de sang autour de la tête, pleure, après un raid aérien Israelien sur Gaza, le 13 juin 2006

Il a affirmé qu'une "troisième roquette" avait été tirée en direction de la voiture quelques instants plus tard alors que des curieux s'étaient rassemblés autour de la carcasse, "d'où le grand nombre de morts et de blessés".

Une porte-parole de l'armée israélienne a affirmé qu'un appareil israélien avait mené un raid contre des activistes "qui s'apprêtaient à tirer des roquettes" sur Israël. Selon l'armée, cinq activistes du Jihad ont été tués.

"Ce que fait Israël s'appelle du terrorisme d'Etat. Ce terrorisme d'Etat ne nous ébranlera pas", a dénoncé le président palestinien, Mahmoud Abbas.

"Israël poursuit son escalade chaque jour. Chaque jour nous déplorons des martyrs et des blessés et ce sont tous des gens innocents. Cette escalade montre que les Israéliens persistent dans leur égarement et veulent se débarrasser de notre peuple", a-t-il ajouté.

La branche militaire du Hamas a menacé de venger les morts par des attaques à la roquette contre Israël.

© AFP

Un jeune Palestinien nettoie sa rue après un raid aérien israélien à Gaza, le 13 juin 2006

La Jordanie voisine a condamné une "tuerie". "Le gouvernement jordanien condamne avec force la poursuite des opérations militaires israéliennes contre des civils sans défense dans la bande de Gaza, ainsi que la politique de tueries aveugles", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Nasser Jawdeh.

Le ministre israélien de la Défense et chef du parti Travailliste Amir Peretz a "exprimé ses regrets à la suite de l'opération dans la bande de Gaza qui a fait des victimes parmi les civils" mais a nié toute implication de l'Etat hébreu dans l'explosion de vendredi sur une plage de Gaza, dans laquelle huit Palestiniens avaient été tués.

"Nous avons assez de preuves venant appuyer nos gros soupçons que la tentative de présenter cela comme un incident israélien est simplement fausse", a dit M. Peretz lors d'une conférence de presse.

Un député arabe israélien s'en est violemment pris à M. Peretz. "Il s'est avéré que tous les espoirs placés en Peretz étaient des illusions fatales car cet homme veut réaliser ses ambitions politiques sur les cadavres des Palestiniens", a déclaré le député Jamal Zahalqa.

© AFP

Un bulldozer dans les rues de Gaza, vu à travers la fenêtre d'une maison détruite par le raid aérien israélien, le 13 juin 2006

L'armée israélienne a mené un deuxième raid aérien contre une voiture dans le nord de la bande de Gaza, faisant quatre blessés légers, selon des témoins. Ce raid n'a pas été confirmé par l'armée israélienne.

Dans le sud de la bande de Gaza, en revanche, la situation était calme ainsi qu'à Ramallah, en Cisjordanie.

La veille, des accrochages entre activistes du Hamas et forces de sécurité fidèles au Fatah de M. Abbas ont fait deux tués à Rafah (bande de Gaza), alors que des activistes d'un groupe armé indiscipliné issu du Fatah ont mis le feu aux bureaux du gouvernement et du Parlement à Ramallah.

M. Abbas a placé les forces de sécurité en "état d'alerte maximale" et donné l'ordre d'empêcher les membres des groupes armés, dont ceux d'une force paramilitaire du Hamas, de patrouiller dans les rues.

La force du Hamas s'est en effet retirée mardi des principaux carrefours et rues à Rafah et à Khan Younès, selon une source au ministère de l'Intérieur.

M. Abbas devait rencontrer en soirée des responsables de groupes palestiniens ainsi que le Premier ministre Ismaïl Haniyeh, issu du Hamas.


IMAGEs DU CARNAGE COMMANDITE PAR LES MONSTRES ISRAELIENS ET QUI A MENE A LA DECIMATION D'UNE FAMILLE ENTIERE

Par Islam Lover :: mercredi 14 juin 2006 à 14:43 :: Actualité
EST CE DEVENU DES IMAGES ORDINAIRES?
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog