Calendrier

« Septembre 2012 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Afin que nul n’oublie...

Par Islam Lover :: dimanche 23 septembre 2012 à 3:14 :: Al-Aqsa dans notre coeur

K. Habib : Afin que nul n’oublie

K. Habib - Le Quotidien d’Oran


                                      

Il y a trente ans, le 18 septembre 1982, le monde apprenait effaré que dans Beyrouth occupée par l’armée israélienne les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila ont été le théâtre d’un massacre à huis clos dont le nombre des victimes, vieillards, hommes, femmes et enfants, des Palestiniens bien entendu, a été estimé entre 2500 et 3000.

                                            

L’horrible tuerie a commencé par l’incursion préalable de commandos d’élite israéliens du « Sayeret Mathal » dans les deux camps où ils se sont livrés à des exécutions sommaires. Ils ont après cela laissé place aux miliciens de la phalange chrétienne sous les ordres de son chef du service secret Elie Hobeika, épaulés dans leur sale besogne par les hommes du général Saad Haddad, militaire libanais à la solde de l’Etat sioniste. Le massacre a duré du 16 au 18 septembre. L’armée israélienne commandée par le criminel Ariel Sharon ayant instauré autour des camps un infranchissable encerclement rendant impossible de savoir ce qui s’y passait.

                                         

L’indignation provoquée par ce crime contre l’humanité fut très grande mais sans que la communauté internationale n’engage d’enquête pour déterminer qui ont ordonné, planifié et participé au massacre. Israël étant en cause, l’on a peu cherché à faire éclater la vérité. Les Occidentaux soucieux de lui sauver la mise se sont contentés du rapport de la commission Kahane créée par le gouvernement de Tel-Aviv qui a conclu à la «  responsabilité directe des phalangistes chrétiens libanais comme seuls auteurs de la tuerie ». Une enquête indépendante menée par la commission Sean McBrides a elle déclaré quelque temps après « Israël directement responsable du massacre du fait de sa position d’occupant ». Une évidence qui ne s’est guère imposée à ceux qui veillaient à ce que Israël ne soit éclaboussé par le crime contre l’humanité et ne soit sommé de rendre compte.

                                                 

Trente ans sont passés, le souvenir du massacre de Sabra et Chatila ne survit que dans la mémoire collective du peuple palestinien. Il n’est pas bien vu, ailleurs où la diplomatie et la presse d’Israël veillent, que l’on rappelle le souvenir de ce massacre, que l’on exige la punition de ses responsables encore en vie. Trente ans après, aucune condamnation pénale n’a été prononcée contre ces derniers, libanais ou israéliens. Une chape de plomb a été tacitement mise en Occident sur tout ce qui a trait à ce massacre génocidaire.

                                               

ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog