Calendrier

« Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Défier l’apartheid par la voie des airs

Par Islam Lover :: jeudi 14 juillet 2011 à 13:59 :: Al-Aqsa dans notre coeur

Défier l’apartheid par la voie des airs

Mazin Qumsiyeh - The Electronic Intifada

Cette semaine, des centaines de militants ont prévu de défier l’apartheid israélien par avion par l’aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv, dans le cadre de l’initiative « Bienvenue en Palestine ».

(JPG)

Héraclite a une fois déclaré : « Il n’y a rien de permanent sauf le changement ». L’histoire humaine est en effet une histoire du changement et le projet de Bienvenue en Palestine suit cette tradition.

Il n’y a pas de changement sans remise en cause du statu quo. Peu de gens réfléchissent sur l’histoire moderne pour comprendre comment nous avons gagné des droits civiques aux États-Unis, connu le siècle des Lumières en Europe, mis fin à l’esclavage, reconnu aux femmes le droit de vote et construit des démocraties dans le monde. Tous ces changements à partir d’une situation injuste (un statu quo) exigeaient que des masses se mettent en mouvement.

A notre horizon d’aujourd’hui se trouve bien sûr le mouvement de masse du peuple arabe pour la liberté après des décennies de dictatures - beaucoup de ces régimes ayant été mis en place et soutenus par l’Occident.

La rébellion contre l’injustice est également une caractéristique de la lutte contre l’apartheid en Palestine, une lutte que l’on peut faire remonter à la première colonie sioniste construite il y a 131 ans et qui a connu un bond en avant de géant avec la fondation en 1948 de l’Etat raciste d’Israël - comme aboutissement et incarnation de cette entreprise coloniale - et avec l’expansion ultérieure de cet état en 1967 par l’occupation du reste de la Palestine.

A présent 7 des 11 millions de Palestiniens dans le monde sont des réfugiés ou des personnes déplacées. Les réfugiés palestiniens constituent un tiers de tous les réfugiés dans le monde entier, selon les statistiques des Nations Unies. Pourtant, nous sommes optimistes et nous croyons que le changement est en route.

Le changement est sur ​​le chemin

Nous sommes encouragés dans cette attitude positive par notre propre histoire faite de soulèvements multiples et largement couronnée de succès (à partir de 1881, passant par 1920, 1929, 1936, 1972, 1987 et 2000). Nous sommes soutenus par le sumud ou esprit de fermeté de notre peuple qui, après des décennies de tentative de nettoyage ethnique représente encore la moitié de la population de la Palestine (5,5 million de Palestiniens, 5,5 millions de Juifs israéliens).

Bien sûr, nous sommes attristés par la façon dont les accords d’Oslo ont mutilé la résistance populaire. Ceci était prévisible, et le négociateur israélien Dore Gold avait déclaré au Jerusalem Post en 1995, que l’intention était la « création d’une nouvelle réalité psychologique en Cisjordanie. Passées les premières célébrations, les Palestiniens vont se trouver confinés à un certain degré de cantonisation. »

Pourtant, nous regardons avec fierté les nouvelles formes de résistance constamment innovées. Les dernières manifestations de cet esprit de résistance sont les tentatives, quelques fois avec succès, de retourner sur nos terres et dans nos maisons comme cela est arrivé le 15 mai de cette année et durant le jour de la Nakba en mars. C’est aussi la flottille de la liberté de Gaza, qui a pour but de briser le siège de Gaza. Nous sommes encouragés par le développement du mouvement pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS).

Nous avons la responsabilité individuelle et collective de changer les choses par des moyens moraux et déterminés. Dr Martin Luther King Jr. a déclaré : « Celui qui accepte passivement le mal est autant impliqué que celui qui aide à le perpétrer. Celui qui accepte le mal sans protester contre coopère réellement avec lui. »

Les autres options se sont avérées négatives : en s’appuyant sur les politiciens (élus ou autoproclamés) ou sur les aléas des capacités militaires - une évolution dangereuse dans l’ère de la science de pointe qui rend le développement d’armes de destruction massive relativement facile, même pour les petits Etat et des acteurs non-étatiques. Que personne n’ait d’illusion : nous allons vers une confrontation majeure. Cela peut être soit une confrontation dans laquelle la société civile emporte le combat parce engagée dans des tactiques de résistance populaire fortes et déterminées, ou par l’intermédiaire d’une insurrection armée qui utilisera des technologies modernes pour contester des forces militaires conventionnelles.

Contestant les dictatures locales, nous avons vu la puissance de la résistance civile en Egypte et en Tunisie. Défier le colonialisme peut aboutir au succès succès avec un mélange de lutte populaire et de lutte armée comme en Algérie (libérée dans les années 1960) et l’Afrique du Sud (plus récemment). Mais le mélange de confrontation civile et d’insurrection armée en Afrique du Sud a été appuyé grâce à une participation civile internationale. Chaque situation est unique, et notre histoire locale comme la confrontation à venir seront uniques pour la Palestine et différente de celles d’autres régions.

Nous n’accepterons pas les tentatives pour nous isoler

Notre prochaine étape vers la liberté est une série d’initiatives comme celle qui aura lieu entre les 9 et 16 juillet, lorsque des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants voleront vers Tel-Aviv pour nous rendre visite en Palestine. La communauté internationale doit reconnaître notre droit fondamental à recevoir des visiteurs venant de l’étranger, et soutenir le droit de leurs citoyens à voyager en Palestine, sans être agressés.

Avec le retard pris par la flottille de la liberté, ces deux initiatives peuvent coïncider temporellement. Alors qu’Israël s’active à nous isoler, nous vous invitons à nous rejoindre ouvertement et fièrement, comme des êtres humains honorables que vous êtes. Nous n’acceptons pas les tentatives de nous isoler ou de vous forcer à vous exprimer avec moins l’honnêteté que celle à laquelle vous êtes accoutumés.

Vous jouirez de l’hospitalité palestinienne et d’un programme d’activités en réseau pour la paix, la fraternité et le bénévolat dans les villes et villages palestiniens. Des groupes de militants en Europe et aux Etats-Unis ont organisé des délégations et des centaines de personnes ont déjà réservé leur vol. Une fois arrivé ici, beaucoup peut être réalisé. Que vous fassiez du bénévolat ou que vous participiez à une de ces initiatives, le mot clé est participez.

Partout ont lieu des révolutions contre la tyrannie. L’esprit humain ne peut être asservi pour toujours. Nous devons tous nous rejoindre dans la lutte pour la liberté, car le silence serait de la complicité.

* Mazin Qumsiyeh est coordinateur du Réseau international pour la justice en Palestine. Il est professeur à l’Université de Bethléem et l’auteur de Popular Resistance in Palestine


Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog