Calendrier

« Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Contre l’oubli

Par Islam Lover :: mardi 25 mai 2010 à 11:34 :: Al-Aqsa dans notre coeur

Contre l’oubli : le choc d’un médecin devant les résultats de l’holocauste de Gaza
Gaza – CPI

Il est venu dans la bande de Gaza pour proposer son aide. Il n’a pu que réagir, ce médecin algérien, voyant le nombre de martyrs et de blessés monté en flèche au fil du temps de cette guerre affreuse menée pendant 23 jours  par les Israéliens contre Gaza, une guerre de nettoyage ethnique.

Dès qu’il a pu, le médecin Farice Al-Khalili a quitté sa ville algérienne de Wahran et son hôpital de Saïda, à l’ouest de l’Algérie. Il est venu, accompagné de son collègue Ayed Khormi. Via le Caire et le point de passage de Rafah, ils ont enfin pu atteindre la bande de Gaza, accompagnés de dizaines d’autres médecins arabes.

Les scènes laissées par l’agression israélienne ont choqué notre médecin Al-Khalilili. Des civils sans membres, brûlés de façon sauvage.

Le médecin algérien informe la presse, dont l’envoyé de notre Centre Palestinien d’Information (CPI), qu’il a cru qu’il venait offrir des expériences manquant aux médecins de la bande de Gaza. Mais les expériences du monde entier ne peuvent rien faire devant de telles blessures laissées par les obus, les missiles et les explosifs israéliens.

Pendant dix jours, le médecin algérien a travaillé jour et nuit, dans l’hôpital Al-Chifaa, le plus grand de la bande de Gaza, l’hôpital qui avait la grande charge des martyrs et des blessés.

Cet hôpital a reçu, durant les 23 jours de l’affreuse guerre, 2500 blessés. Une grande partie d’entre eux est le résultat d’un vrai nettoyage ethnique pratiqué par les Israéliens contre les habitants de la bande de Gaza. Un nombre qui dépasse de loin la capacité de l’hôpital, une capacité de 580 lits seulement, six salles d’opération et une équipe de 480 médecins palestiniens.

Des spectacles insupportables !

                            

Le médecin algérien dit : « On amenait le blessé avec des membres inférieurs totalement coupés sans une goutte de sang. Parfois, nous voyions un blessé avec un petit trou dans l’abdomen. Nous croyions que sa blessure était simple, et bien non. Nous constations que ses entrailles et ses poumons étaient totalement abîmés ! ».

« Il y a eu des blessures très bizarres ! ajoute-t-il. Des sortes d’hémorragie qui ne s’arrêtent pas, jusqu’à engendrer la mort. Ces hémorragies n’acceptaient aucun traitement présenté par une équipes très qualifiée de six à neuf médecins ».

« Pourtant, nous avons des expériences de cas de conflits armés. Il y avait un autre médecin qui avait vécu les explosifs de l’Algérie, durant plusieurs années. Mais les blessures de la bande de Gaza étaient horrifiantes. Personnes n’en avait jamais vu de telles dans aucune zone de guerre. Ni en Afghanistan. Ni en Tchétchénie. Ni au Liban. Ni en Irak. On n’a jamais vu des blessures et des brûlures pareilles ! » s’étonne le médecin algérien.

Missile handicapant !

Les forces israéliennes d'occupation lançaient des missiles et des obus anti-personnels, non pour tuer mais surtout pour rendre les gens handicapés. Les éclats des missiles coupaient les membres inférieurs… Que pourrait-on faire pour quelqu’un dont les jambes sont latéralement coupées ? s’étonne-t-il.

Il s’attend à ce que les médecins arabes construisent un immense hôpital dans la bande de Gaza. La Bande a vraiment besoin d’un tel hôpital pour alléger un peu la charge des hôpitaux de Gaza qui n’arrivent plus à assumer tout le travail.

Il dit également que des opérations chirurgicales ont été réalisées dans les couloirs de l’hôpital Al-Chifaa. Ce dernier ne pouvant venir en aide à tous les besoins des habitants de la bande de Gaza en temps d’accalmie, alors comment peut-il le faire en temps de guerre, surtout avec un ennemi aussi inhumain, aussi sauvage ?

Jamais un hôpital, aussi grand soit-il, ne pourra faire face à un aussi grand nombre de blessés, et faire face à des blessures de nouvelles sortes pour lesquelles plusieurs spécialistes ne peuvent rien faire.

Le médecin Al-Khalili attire l’attention de tout le monde sur le fait que les Israéliens n’utilisassent jamais d’arme conventionnelle, de balle connue, dont on peut traiter les conséquences. Une guerre de 23 jours sans que l’ennemi ne tire pas même une seule balle, est-ce possible ? demande-t-il.

Malgré toutes les souffrances, le médecin algérien ne cache pas son admiration pour le peuple palestinien qui fait face à l’agression par sa simple chair. Un peuple héroïque qui, malgré tous les sacrifices, reste résistant, et victorieux.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog