Calendrier

« Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

le complot

Par Islam Lover :: dimanche 16 avril 2006 à 15:16 :: Coup de Coeur!

Le Mur Occidental de la bénie mosquée d’Al-Aqsa : une bombe chronométrée

 

Dec 23, 2004, 09:49

 

 

 

 

 

Beitlehem – rapport spécial

 

Le mur occidental de la bénie mosquée d’Al-Aqsa (Haïtt Al-Barraq) et la place se trouvant devant elle se présente comme un terrain de combat et une caserne militaire. En effet, les forces de l’occupation sionistes et leur police y poussent les différentes catégories de ses armées afin de protéger les extrémistes qui viennent dans ce lieu prétendant que ce mur est le « mur de lamentation ».

 

 

 

 

 

Une histoire sanglante...

 

 

 

Pendant des décennies, ce mur a connu de grands événements dramatiques. Dans les années vingt du siècle dernier, une révolte palestinienne s'est déclenchée sous le nom de « Habbat Al-Barraq », après des tentatives juives de mettre la main sur lui. L'affaire était montée jusqu’à la Ligue des Nations et d'autres établissements internationaux. Tous ont approuvé le droit palestinien de ce mur.

 

 

 

Lorsque l'entité sioniste est sortie victorieuse de la guerre de juin 1967, la première chose qu'il a faite était l'élimination du quartier d’Al-Maghariba avoisinant le Mur Occidental de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. Ce quartier est que l'héritage islamique de l'époque Fatimide. Il est âgé de plus de 900 ans. Les sionistes victorieux voulaient élargir la place voisine du Mur pour s'en servir comme un mur de Lamentation…

 

 

 

Les Palestiniens ont accusé les Sionistes d'avoir démoli le quartier sur les têtes de ses propriétaires. Il y a quelques années, le chef sioniste de l'opération a avoué le fait que des Palestiniens étaient morts sous les décombres de leurs maisons. Il a justifié cet acte en disant qu'il voulait imposer des changements sur le terrain avant l’intervention du Conseil de Sécurité qui obligerait les belligérants de se retirer et de respecter le cessez-le-feu...

 

 

 

Et le Mur et sa place sont devenus une partie des programmes de visite proposés par le gouvernement de l'occupation à ses visiteurs officiels. Chacun d’eux, lorsqu'il arrive à ce lieu, met la kipa juive sur sa tête et pratique quelques gestes particuliers...

 

 

 

 

 

L'écroulement du chemin de la porte d'Al-Maghariba

 

 

 

Les autorités de l’occupation sionistes dominent la porte de Al-Maghariba. Elle est une des portes importantes de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. Le 15 février 2004, le chemin amenant à la porte de Al-Maghariba s'est écroulé...

 

 

 

Les milieux palestiniens ont considéré l'écroulement de ce chemin comme n’étant que les conséquences de travaux de fouille perpétués par l’établissement sioniste en dessous de la bénie mosquée d'Al-Aqsa et de ses alentours depuis de longues années. Ces travaux exposent la mosquée de façon permanente au danger de démolition et d'écroulements. De plus, l’établissement de l’occupation sioniste interdit toujours le bureau palestinien d'Al-Awqaf et l'établissement d'Al-Aqsa de pratiquer les travaux de restauration dans plusieurs parties de la bénie mosquée d'Al-Aqsa.

 

 

 

 

 

Détermination à détruire les représentations islamiques

 

 

 

Le journal hébreu de Yadiot Ahronot a publié mardi dernier, le 13 décembre 2004, la décision de la mairie d’Al-Quds voulant démolir le Mur amenant à la porte d'Al-Maghariba de façon complète et construire un nouveau pont facilitant l'entrée et l'invasion de la bénie mosquée d'Al-Aqsa de la part de la police de l'occupation sioniste...

 

 

 

Ce journal sioniste souligne que la mairie de la ville d'Al-Quds a pris ces mesures exceptionnelles après l’effectuation d'examens d'ingénierie qui avaient affirmé que ce Mur et son chemin s’écrouleront dans les quelques semaines à venir…

 

 

 

L'ingénieur de la mairie sioniste Ory Chatrite dit : « Le tas de sable sur lequel est construit le chemin de la porte Al-Maghariba est instable. Il a plusieurs fois bougé. Il est prévu qu'il commence à s’écrouler au début de l’hiver prochain. On ne peut qu’enlever le mur de soutien ».

 

 

 

Toujours selon le journal hébreu, après la démolition du chemin amenant à la porte Al-Maghariba, un pont en bois sera construit pour permettre à la police sioniste d'envahir la mosquée de Al-Aqsa, si besoin est… Les rabbins juifs ont montré leur bénédiction.

 

 

 

 

 

L’établissement d’Al-Aqsa sonne l’alarme

 

 

 

Après la publication de cette nouvelle, l’établissement d’Al-Aqsa pour la restauration des lieux islamiques a averti contre les conséquences de la démolition du Mur et du chemin amenant à la porte d’Al-Maghariba, adjacent au mur occidental de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. En effet, ils sont considérés comme une partie de la mosquée.

 

 

 

Dans un communiqué urgent, l'établissement d'Al-Aqsa dit : « La mairie de la ville d'Al-Quds et l’établissement sioniste n'ont pas le droit d'enlever même une seule pierre ou une simple partie du Mur du chemin amenant à la porte d’Al-Maghariba. Ils ne sont qu’une partie intégrale de la mosquée d'Al-Aqsa. Dans tous les cas, personne n'a le droit de démolir le chemin amenant à la porte d’Al-Maghariba ».

 

 

 

Le cheikh Ali Abou Shikha, le président de l'établissement d'Al-Aqsa, a commenté le plan de la mairie d'Al-Quds en disant : « Nous ne permettrons jamais d’effectuer des changements dans les monuments islamiques, notamment dans la bénie mosquée d'Al-Aqsa. La démolition du Mur est affaire très dangereuse. C’est la société sioniste qui en porte la totale responsabilité. Ce plan est une opération pour judaïser les monuments islamiques dans la ville d'Al-Quds et dans la bénie mosquée d'Al-Aqsa ».

 

 

 

L'établissement d'Al-Aqsa dit que ce n’est pas la première fois que la mairie d'Al-Quds pour l'établissement sioniste veut effectuer des changements radicaux dans le même ordre occidental de la mosquée d'Al-Aqsa, notamment dans le chemin amenant à la porte d'Al-Maghariba.

 

 

 

Ils ont essayé plusieurs fois de le pratiquer dans les dernières années... L'établissement d'Al-Aqsa souligne que des actes comme ceux-ci viennent dans le cadre de planifications perpétuelles de la part de l'établissement sioniste et de la mairie de la ville d'Al-Quds, ainsi que de membres de groupes sionistes pour mettre la bénie mosquée de Al-Aqsa en danger...

 

 

 

L'établissement d'Al-Aqsa affirme que le seul qui a le droit d'effectuer des travaux de réparation et de restauration dans les différentes parties de la mosquée de Al-Aqsa, ses murs et ses alentours est le bureau d’Awqaf islamique dans la ville d'Al-Quds.

 

 

 

 

 

L’étincelle d’une résistance nouvelle

 

 

 

Selon des sources palestiniennes, le plan de la mairie sioniste de la ville d'Al-Quds voulant démolir le chemin pour bâtir à sa place un pont va certainement déclencher de nouveaux actes de la résistance comme ceux qui s'étaient produits en 1996 et qui ont pris le nom de l'intifada du tunnel. Ils se sont produits après que la mairie sioniste de la ville d'Al-Quds avait ouvert un tunnel à côté de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. La visite du criminel de guerre Sharon à l'esplanade de Al-Quds a déclenché l'actuelle intifada de Al-Aqsa…

 

 

 

Des établissements palestiniens tels Laure conseille islamiques, le conseil de Awqaf et les établissements islamiques dans la ville d'Al-Quds ont condamné la décision sioniste qui n’a d’intention que de démolir et de liquider des bâtiments et des monuments islamiques remontant aux périodes Ayyoubide et Mamelouk dans le quartier d'Al-Maghariba détruit par les autorités de l'occupation en 1967

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://trullyislam.zeblog.com/trackback.php?e_id=30741

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog