Calendrier

« Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Episode 23 : Al-‘Afow: L’Indulgent

Par Islam Lover :: mardi 28 août 2007 à 18:12 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

A la lumière de Ton nom, nous vivons.

Episode 23 : Al-‘Afow

(Le Magnanime, L’Indulgent

qui pardonne la faute, l’efface et prodigue des grâces)

 

 

 

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très miséricordieux, louanges à Allah, et que la bénédiction et le salut d’Allah soient accordés à notre maître le messager d’Allah.

 

Nous traitons aujourd’hui l’attribut Al-‘Afow (Le Magnanime) et sa relation particulière avec Lailat al-Qadr (La nuit du Destin.) Le Messager d’Allah (BP sur lui) nous a appris une supplication à adresser à Allah Al-‘Afow durant cette nuit. Elle dit : “Ô Allah, Tu es Le Magnanime et tu aimes la magnanimité, sois magnanime envers nous.” ‘Â’icha lui avait demandé ce qu’elle pouvait dire de mieux comme prière en cette nuit et il lui avait recommandé cette invocation.

 

Signification du nom Al- ‘Afow :

 

Al-‘Afow (Le Magnanime, L’indulgent) figure quatre fois dans le Coran accompagné de l’attribut Al-Ghafoûr (Le Pardonneur), et une fois accompagné de Al-Qâder (Le Tout Puissant.) Il a deux sens :

-          Le premier désigne celui qui offre un don de bon cœur sans attendre de demande. Le verset dit – ce qui peut être traduit par - : “ … … Et ils t'interrogent: «Que doit-on dépenser (en charité)?» Dis: «L'excédent de vos biens.» Ainsi, Allah vous explique Ses versets afin que vous méditiez " (TSC[i], Al-Baqara (LA VACHE) : 219).

-          Le deuxième désigne celui qui efface les traces et les fait disparaître.

 

Ainsi Al-‘Afow est celui qui, après avoir effacé complètement les péchés de Ses serviteurs, les agrée et leur prodigue Ses grâces. Arrivons-nous à saisir la beauté et la grandeur de cet attribut après avoir compris ses sens du point de vue linguistique ? C’est le but de notre programme qui vise non seulement à expliquer le sens des plus beaux attributs d’Allah mais à nous faire vivre à leur lumière pour améliorer la vie sur Terre et avancer de l’état de l’adoration rituelle à l’adoration réelle du cœur.

 

Nous comprendrons mieux l’idée en ressentant la différence entre Al-‘Afow (Le Magnanime) et Al-Ghafoûr (Le Pardonneur). Le dernier signifie que Allah (SWT[ii]) pardonne tout simplement le péché d’une personne tandis que le premier signifie qu’Il accorde un pardon plus ample et plus magnanime. Les manifestations des deux attributs dépendent du rang du serviteur parce que Allah (SWT) est à la fois Al-‘Afow (Le Magnanime) et Al-Ghafoûr (Le Pardonneur) et Il reçoit le repentir avec l’un ou l’autre attribut.  Al-Ghafoûr pardonne le péché et ne le punit pas le Jour de la Résurrection tandis que pour Al-‘Afow, c’est comme si la faute n’avait jamais existé, le pardon est plus ample. Des gens peuvent faire des petits péchés et se trouver pardonnés alors que d’autres qui en font de grands, se repentent sincèrement et essayent de compenser leur faute se trouvent reçus par Al-‘Afow qui les efface sans leur laisser de traces. La différence est importante. Pour mieux comprendre, vous pouvez vous imaginer un livre de comptes où les péchés sont inscrits avec à sa fin une note disant que toutes les fautes sont pardonnées et un autre redevenu propre après que toutes les fautes en ont été effacées.

Un hadith qodssi où l’attribut Al-Ghafour se manifeste nous dit : “Au jour de la Résurrection un homme sera reçu par Al-Ghafour qui lui dira : “Approche, Mon serviteur.” Il approchera et Allah le voilera aux yeux des autres et lui dira : “Te rappelles-tu tel péché ?” L’homme répondra : “Oui, Seigneur.” Et la question et la réponse sont répétées à la mention de chaque nouveau péché et l’homme se croit perdu. Mais Allah (SWT) lui dit : “J’ai caché tes fautes dans le monde et Je les cache aussi au ciel.” C’est là la manifestation de Al-Ghafour tandis que Al-‘Afow dira : “Ô untel, Je suis satisfait se toi, J’ai pardonné et effacé tes fautes, entre au Paradis.” Remarquez-vous la différence ?

 

Relation de l’attribut Al-‘Afow avec Lailat al-Qadr :

 

Après avoir traité l’attribut Al-Ghafoûr précédemment, nous parlons aujourd’hui de Al-‘Afow parce que nous sommes aux dix dernières nuits de Ramadan durant lesquelles vous pouvez réussir à mériter les grâces de cet attribut. Allah (SWT) vous pardonnera, vous fera oublier la faute, la fera oublier aux anges et l’effacera du Livre des comptes. Il ne vous la rappellera même pas au Jour de la Résurrection. C’est comme si vous ne l’aviez jamais commise. Nous connaissons tous ce verset – qui peut être traduit par - : " Alors chaque âme viendra accompagnée d'un conducteur et d'un témoin. " (TSC, Qâf : 21). Dans ce cas le témoin aura oublié la faute. Un autre verset dit – ce qui peut être traduit par - : " «Lis ton écrit. Aujourd'hui, tu te suffis d'être ton propre comptable». " (TSC, Al-'Isrâ' (LE VOYAGE NOCTURNE) : 14). Celui dont la faute a été pardonnée par Al-Ghafour la trouvera inscrite avec à côté le mot “pardonnée” mais, pour celui qui a mérité les grâces de Al-‘Afow, la page sera blanche. Imaginez que vous pouvez voir toutes vos fautes pardonnées en une nuit comme celle de Lailat al-Qadr ! Bien qu’un verset du Coran nous prévienne du Jour de la Résurrection et nous dise – ce qui peut être traduit par - : " Ce jour-là, Nous scellerons leurs bouches, tandis que leurs mains Nous parleront et que leurs jambes témoigneront de ce qu'ils avaient accompli. " (TSC, Yâ-Sîn : 65), ces membres ne prononceront pas un mot. Ils témoigneront des fautes précédentes et suivantes et passeront sous silence la faute que Al-‘Afow a effacée même si vous vous la rappelez toujours dans ce monde ici-bas. Nous allons mourir et ressusciter avec une nouvelle mémoire où certains péchés manqueront par la grâce de Al-‘Afow et aucune créature ne s’en rappellera. Il faut avoir confiance dans la magnanimité de Al-‘Afow.

 

Il faut remarquer également que par la grâce de cet attribut il n’y aura pas de reproches après le pardon et plus encore, Al-‘Afow sera satisfait de vous. S’Il accepte votre repentir par une nuit comme Lailat al-Qadr, Il pardonne la faute, l’efface et vous agrée. Y a-t-il plus ample magnanimité ? Essayons de la mériter avec notre repentir et nos supplications en cette nuit bénie : “Ô Allah, Tu es Le Magnanime et tu aimes la magnanimité, sois magnanime envers nous.”

 

Pour pouvoir lier cet attribut divin à la Nuit d'Al Qadr il faut d'abord le lier à un autre attribut divin, At-Tawab. Il faut pouvoir saisir la différence entre Le Magnanime et Celui qui guide au repentir et l'agrée.

Un homme dont le cœur est vigilant, chaque fois qu'il commet un péché, se repent. Mais il revient au péché une deuxième et même une dixième fois et le repentir devient difficile. Une sorte de mur s'élève entre le serviteur et Allah. Il n'arrive plus à se repentir et continue donc à vivre avec le péché. Mais Allah le veut car Il l'aime. Cet obstacle ne peut disparaître que par le miracle de la Nuit d'Al Qadr. C'est la nuit de l'indulgence, Allah accepte votre repentir, efface vos fautes et vous permet ainsi de commencer une nouvelle page avec Lui. Ainsi Al-‘Afow vous guide vers At-Tawwab. C'est pourquoi lorsque l'attribut Al-‘Afow apparaît dans le Coran, il n'accompagne que les péchés extrêmes comme dans ces versets: « Et (Rappelez-vous) lorsque Nous donnâmes rendez-vous à Moïse pendant quarante nuits!... Puis en son absence vous avez pris le veau pour idole alors que vous étiez injustes (à l'égard de vous-mêmes en adorant autre qu'Allah). Mais en dépit de cela Nous vous pardonnâmes, afin que vous reconnaissiez (Nos bienfaits à votre égard). » (TSC, Al-Baqara (La Vache) : 51 et 52) et « Ceux d'entre vous qui ont tourné le dos, le jour où les deux armées se rencontrèrent, c'est seulement le Diable qui les a fait broncher, à cause d'une partie de leurs (mauvaises) actions. Mais, certes, Allah leur a pardonné. Car vraiment Allah est Pardonneur et Indulgent. » (TSC, Al-Imrân (La Famille d'Imran) : 155]. Ces péchés nécessitent le miracle de l'extrême indulgence.

 

Lailat Al- Qadr et la réforme de la terre :

 

D'autre part, l’attribut Al-‘Afow est lié à Lailat Al Qadr car c’est pendant cette nuit que les destins des hommes sont fixés pour l'année qui suivra. Il est vrai que ces destins sont fixés chez Allah depuis toujours mais c'est durant cette nuit qu'ils descendent vers les anges pour qu'ils commencent à les exécuter. Quelle joie si la nuit qui décidera de votre vie pour l'année prochaine est la nuit où l'Indulgent efface toutes vos fautes et vous permet de commencer une nouvelle année pure !

 

Ceci car Allah (SWT) a créé l'homme à l'origine pour réformer la terre. Celui qui vit avec ses péchés vit dans la paresse et la honte. Cette indulgence nous permet de renouveler notre vie et notre activité. Et quel magnifique début si Allah, l'Indulgent, le Magnanime, efface toutes nos fautes. Et ceci n'est pas uniquement pour vous, c'est pour toute la Oumma du Prophète (BP sur lui).  Dès lors, vous penserez à toute la Oumma de l'Islam, vous ne prierez pas uniquement pour vous mais pour tous les musulmans.

 

Et si vous considérez les hadiths qui parlent de Al-‘Afow, vous sentirez l'amour et l'indulgence d’Allah (SWT) pour Ses serviteurs même dans le mouvement de l'univers. Allah, Tout-Puissant dit,  dit : “ Il n’y a pas un jour où la mer ne demande la permission à son Seigneur et dit : “Ô mon Seigneur, permets-moi de noyer le fils d’Adam. Il est nourri par Ta subvention et adore quelqu’un d’autre que Toi. Et le ciel dit : “Ô Seigneur, permets-moi d’écraser le fils d’Adam. Il est  nourri par Ta subvention et adore quelqu’un d’autre que Toi. Allah (SWT), répond chaque jour : “Laissez-les. Si vous les aviez créés, vous auriez eu pitié d’eux.”

Allah dit-ce qui peut être traduit comme : Fils d'Adam, Je t'ai fait exister du néant et Je t'ai offert l'ouïe, la vue et le cœur. Je Me rappelle toujours de toi et tu M'oublies, J'ai honte de toi et tu n'as pas honte de Moi. Qui a frappé à Ma porte et Je ne lui ai pas répondu? Qui M'a demandé et Je ne lui ai pas donné?  Suis-Je avare pour que Mon serviteur soit avare avec Moi?

Ces hadiths nous montrent que l'indulgence est liée au repentir. Allah (SWT) a créé cette nuit pour vous permettre de vous repentir et effacer vos fautes. Qu'attendez-vous donc pour vous repentir et pour revenir à Allah?

 

Un homme est venu du désert voir le Prophète (BP sur lui) pour lui demander si c'est Allah Lui-même qui jugera les hommes le jour du Jugement dernier. Lorsque le Prophète lui dit que oui, l'homme a souri en disant que le généreux lorsqu'il est puissant, pardonne. Le Prophète a affirmé que oui en disant qu'Allah est le plus généreux. C'est pourquoi l'attribut divin Al-‘Afow accompagne toujours l'autre attribut qui est Al-Qâder (LeTout-Puissant). Il se peut que je pardonne mais en étant faible mais Allah, l'Omnipotent, dans toute Sa puissance le jour du Jugement dernier, pardonne.

“Ô Allah, Tu es Le Magnanime et tu aimes la magnanimité, sois magnanime envers nous.”

 

D'autre part, Sa magnanimité est particulière pour la Oumma du Prophète (BP sur lui). Le jour du Jugement dernier, Allah (SWT) fait entrer soixante-dix mille de la Oumma au paradis sans jugement et sans passer en enfer. Et lorsque le Prophète demande plus d'indulgence pour sa Oumma, Allah (SWT) pardonne à soixante-dix mille de plus pour chaque millier. Mais après toute cette Indulgence, certains entreront en enfer, ceux qui n'ont pas eu la chance de vivre la Nuit d'Al Qadr. Lorsque le Prophète demandera à Allah Son indulgence, Allah lui permettra de faire sortir tous ceux qui avaient au cœur un atome de foi. Mais il en restera encore en enfer. Le Prophète reviendra à quatre reprises pour demander plus d'indulgence pour sa Oumma. Ayant honte de revenir une fois de plus, Allah (SWT) dit: Ne serais-je pas Indulgent? Et Il fera sortir de l'enfer tous ceux qui restent et qui ont dit "Il n'y a d'autre dieu que Allah". Il les fait sortir brûlés pour être restés en enfer. Il les plonge dans un fleuve appelé le fleuve de la vie. Ils reviennent vivants et sur leurs fronts est inscrit "Ceux à qui Allah a pardonné", ils entrent au paradis. Les habitants du paradis disent, voici ceux qui viennent de l'enfer. Mais Allah dit: "Non, ce sont ceux à qui J'ai pardonné."

 

 “Ô Allah, Tu es Le Magnanime et tu aimes la magnanimité, sois magnanime envers nous.” Etes-vous prêts pour la Nuit d'Al Qadr?

Tout notre épisode tourne autour de ce magnifique attribut divin, Al-‘Afow, cet attribut qui nous fait ressentir l'extrême honte face à Son indulgence absolue et quelle honte s'Il nous pardonne et efface nos péchés.

Essayez de parler à ceux qui ne nous ont pas écouté. Parlez-leur de l'Indulgent et dirigeons-nous tous vers Lui lors de cette nuit pour que ce soit une année de prospérité et de paix pour toute la Oumma.

 

Reste un seul et dernier point. Comment pouvons-nous vivre cet attribut, le Magnanime ? Soyons indulgents avec les autres pour que nous méritions l'indulgence d’Allah. Si vous avez été victime d'une injustice, pardonnez et soyez indulgent pour que Al-‘Afow efface vos fautes car le prix est beaucoup plus grand que toutes ces injustices.

 

Ainsi nous terminons par trois notions essentielles.

·               Al-‘Afow est Celui qui efface toutes vos fautes comme si elles n’avaient jamais existées, Il vous les fait oublier et les fait oublier aux anges le Jour du Jugement dernier.

·               Il est satisfait de vous le jour où Il a effacé vos fautes et vous comble de dons. Nous ne devons pas cesser de répéter cette  prière de la Nuit d'Al Qadr: « Ô Allah, Tu es Le Magnanime et tu aimes la magnanimité, sois magnanime envers nous. »

·               Pardonnez aux gens durant le jour pour qu’Allah soit Indulgent avec vous durant la nuit…


[i] TSC: Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

 

[ii] SWT: Subhanaho Wa Ta’ala : Exalté soit-Il

  

 

 

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations : dar_altarjama@amrkhaled.net

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://trullyislam.zeblog.com/trackback.php?e_id=241872

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog