Calendrier

« Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Episode 18 : Al-Ghafour (Le Pardonneur)

Par Islam Lover :: mercredi 13 juin 2007 à 19:00 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

A la lumière de Ton nom, nous vivons

Episode 18 : Al-Ghafour

Le Pardonneur

Le Plein de Grâces

(Celui qui cache, voile et préserve)

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

L’attribut d’aujourd’hui est très proche de tous les coeurs, ceux des croyants et ceux des mécréants, même s’ils n’en comprennent pas à fond la signification. C’est un attribut que nous répétons jour et nuit depuis l’enfance, et avec lequel nous adorons toujours Allah (SWT[i]). Il s’agit de Al-Ghafour, Le Pardonneur.

La signification de ‘Maghfira’, le Pardon ; ‘Ghofrâne’  et ‘Astaghfer Allah’, je demande le pardon d’Allah :

Le verbe ‘Ghafara’ en arabe signifie cacher ; couvrir et protéger. ‘Ghafara’ une chose signifie la protéger de ce qui peut lui faire du mal ou l’abîmer.
On dit également ‘
Ghafara’  le vêtement en le mettant dans une armoire pour qu’il ne se salisse pas.
Al Ghifara, est le bandana que la femme met entre son voile et ses cheveux pour bien les dissimuler.

Signification de l’Attribut d’Allah, Al-Ghafour :

Al-Ghafour, Le Pardonneur, vous protège ici-bas en cachant vos vices et vos péchés, et dans l’au-delà, en vous protégeant de l’enfer.

Demander le pardon d’Allah (SWT) pour soi-même ‘Astaghfer Allah’ signifie L’implorer pour qu’Il cache nos péchés, nos défaillances et défauts aux yeux des autres et nous protège de tout ce qui peut nous faire du mal.

C’est pourquoi le Prophète (BP sur lui) implorait le pardon d’Allah plus de 100 fois par jour. Tous les prophètes aussi demandaient le pardon, comme Noé : « J’ai donc dit : « Implorez le pardon de votre Seigneur, car il est Grand Pardonneur » (TSC[ii], Nouh (NOE) : 10).

Abraham dit aussi : « qui m’a créé, et c’est Lui qui me guide ; et c’est Lui qui me nourrit et me donne à boire ; et quand je suis malade, c’est Lui qui me guérit, et qui me fera mourir, puis me redonnera la vie, et c’est Lui que je convoite le pardon de mes fautes le Jour de la Rétribution » (TSC, A-chou`ara’ (LES POETES) : 78-82) Si nous méditons ces versets, nous trouverons que le pardon est aussi important que manger et boire. C’est pourquoi Abraham convoite le pardon.

Si Abraham et notre Prophète implorent ainsi le pardon, qu’en est-il de nous ? Comment devrons-nous vivre avec Le Pardonneur ?

L’objectif de cet épisode c’est de vous faire connaître d’autres sens pour Al-Ghafour, Le Pardonneur.

Nous sommes tous très faibles, égarés par nos passions et séduits par les tentations, et nous avons tous besoin de cet attribut dans notre vie car nous ne voulons pas que nos péchés soient dévoilés, Al Ghaffâr par Sa miséricorde étale sur nous une protection ici-bas et dans l’au-delà, une protection qui cache nos vices, et nous prévient de l’enfer.

A la fin de la sourate Al-Baqara, La Vache, Allah (SWT) nous enseigne une invocation dont nous avons tous besoin ainsi que toute la Omma de nos jours : « efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde » (TSC, al Baqara (LA VACHE) : 286). Les pays et les individus ont tous besoin du Pardon dans son sens large.

Allah le Pardonneur, Al-Sattar (Celui qui étale sur vous un voile pour cacher vos péchés et vous protéger), qui couvre les péchés, vous protège et étend sur vous comme un voile dans cette vie pour vous faire connaître qu’Il le fera aussi le jour de la Résurrection.

A qui Allah accorde-t-il  Son pardon ? :

A qui Il veut : « Certes Allah ne pardonne pas qu’on lui donne quelqu’associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut » (TSC, An-Nissa’ (LES FEMMES) : 48).

L’imploration du pardon est primordiale dans la vie. Chacun doit aller à Allah (SWT) et implorer Son pardon en imaginant qu’à chaque fois, un de ses péchés est caché. Si Allah nous a demandé d’implorer Son pardon, c’est sûrement pour qu’Il nous pardonne.

La différence entre les attributs ‘Al-Ghafour’, ‘Al-Ghaffâr’ et ‘Ghâfir’ :

Al-Ghafour, Le Pardonneur, est cité 91 fois dans le Coran. Al-Ghaffâr, Le Grand Pardonneur, 5 fois, et Ghâfir, le Pardonneur du péché, une fois.

Selon les exégètes connaisseurs en la signification des trois attributs, Ghâfir ‘le Pardonneur du péché’ pardonne un seul péché. Alors que Al-Ghafour, Le Pardonneur, pardonne tous les péchés aussi nombreux soient-ils. Et Al-Ghaffâr, le Grand pardonneur, pardonne les grands péchés, les plus graves

Les trois attributs sont pour rassurer les gens qui commettent toutes sortes de péchés.

Le Pardon d’Allah est sans limites :

Les savants ont divisé les gens en trois catégories selon le degré de leur désobéissance:

·         Un injuste (Dhalem) «…Il en est parmi eux qui font du tort à eux-mêmes… » (TSC, Fâtir (LE CREATEUR) : 32) à qui Al-Ghâfir va pardonner,

·         Une personne très injuste (Dhaloum) « car il est très injuste [envers lui-même]… » (TSC, Al-'Ahzâb (LES COALISES) : 72) à qui Al-Ghafour va pardonner,

·         Un injuste à outrance (Mosrif fi Adholm) « Dis: O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre propre détriment, » (TSC, Az-Zoumar (LES GROUPES) : 53) à qui Al-Ghaffâr va pardonner.

Le pardon d’Allah est sans limites, c’est pourquoi, nous devons aimer Le Pardonneur et apprendre à vivre avec cet attribut.

Dans le hadith qodssi Allah (SWT) dit-ce qui peut être traduit par : « Ô fils d’Adam, si tu implores si fort Mon pardon, Je te pardonne tout sans limites. Ô fils d’Adam, si tes péchés atteignent le ciel, ensuite tu implores Mon pardon, Je te pardonne. Ô fils d’Adam, si tu viens à Moi avec des péchés qui peuvent s’étendre sur toute la Terre, sans associer avec Moi quelqu’un, Je t’accorde un pardon qui peut aussi s’étendre sur toute la Terre ».

Tout le monde est concerné par cet attribut, les croyants et les mécréants : « Dis à ceux qui ne croient pas que, s’ils cessent, on leur pardonnera ce qui s’est passé » (TSC, Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 38).  Un verset qui a réjoui les compagnons.

Allah (SWT) propose même le pardon au mécréant qui combat le Prophète : « Ô Prophète, dis aux captifs qui sont entre vos mains : « Si Allah sait qu’il y a quelque bien dans vos coeurs. Il vous donnera mieux que ce qui vous a été pris et vous pardonnera » » (TSC, Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 70).

Le verset : « Le Pardonneur des péchés, l’Acceuillant au repentir, le Dur en punition... » (TSC, Ghâfir (LE PARDONNEUR) : 3) ne doit pas nous faire peur. Il montre qu’Allah a certes le pouvoir de nous punir mais qu’Il nous pardonne.

La rétribution de celui qui demande le Pardon d’Allah (SWT) :

L’imploration du pardon est aussi à l’origine de beaucoup de biens dans la vie de la personne comme le révèle ce hadith : « Celui qui implore toujours le pardon d’Allah, Allah va le sauver de toute détresse et de tout chagrin, et lui accordera des dons par des moyens sur lesquels il ne comptait pas ». Tout ceci parce que Allah est Ach-Chakour (Le Très Reconnaissant, Le Très Remerciant, qui remercie infiniment et rétribue avec profusion et munificence) : «Implorez le pardon de votre Seigneur, car il est Grand Pardonneur, pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, et qu’Il vous accorde beaucoup de bien et d’enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières » (TSC, Noûh (NOE) : 10-12).

Ce qui est voilé ici-bas et pourquoi :

Nous aimons recourir à cet attribut d’Allah (SWT) parce que nous avons tous des défauts que nous aimerions voir voilés et pardonnés. Nous avons besoin de Ses grâces dans ce monde et dans celui de l’au-delà. Dans quel état serions-nous si les péchés dégageaient des odeurs ? Nous passerions notre temps à nous éviter. Et qu’en serait-il si les péchés s’inscrivaient sur les fronts ? On raconte que le péché commis par une personne des Fils d’Israël se trouvait inscrit au matin sur la porte de sa maison. Leur désobéissance avait tellement dépassé la mesure que Allah (SWT) voulut leur faire honte de cette façon. Vous imaginez-vous faisant face aux voisins si au matin vous trouvez inscrit sur votre porte le péché que vous avez commis la veille ? Réalisez-vous la grâce d’Allah (SWT) envers vous et combien de fois ou même combien d’années Il a voilé vos fautes ?

Nous avons bien besoin de cet attribut dont la grâce ne se limite pas seulement à cacher les péchés mais également les faits dont le voilement apporte du bien. Allah (SWT) a ainsi gardé dans le secret la Nuit du Destin pour nous pousser à nous activer les dix derniers jours du mois de Ramadan, comme il a caché l’heure de l’acceptation des invocations du Vendredi pour L’adorer et Le prier toute la journée. Allah (SWT) a gardé pour Lui Son nom le plus sacré pour que nous nous rapprochions de Lui en quêtant tout Ses plus beaux attributs et profiter de toutes leurs grâces. Il nous a également empêché de lire les pensées les uns des autres pour nous faire vivre dans l’harmonie et a limité l’ouie dans le même but. Vous imaginez-vous si nous pouvions entendre tout ce qui se dit derrière les murs ? Si notre vue n’était pas limitée et si nous pouvions voir même les petits microbes, il nous aurait été impossible de boire un verre d’eau ! Les grâces de ce nom ne concernent pas uniquement les péchés, mais elles nous entourent en permanence.

Pour concevoir toute la magnanimité de l’attribut Al-Ghaffâr (Le Plein de Grâces), il faut t’imaginer le jour de la Résurrection, lorsqu’au milieu de tout le monde, et en présence de tous les membres de ta famille, tu voyais tes fautes affreusement concrétisées devant toi. Les affres d’un jour pareil seront évitées au bien heureux qui a su adorer Allah (SWT) par Son nom Al-Ghafoûr en ce monde. Allah (SWT) l’interpellera et lui fera signe de se rapprocher de Lui. Il lui dira alors doucement sans que quelqu’un d’autre puisse les entendre : “Te rappelles-tu Mon serviteur de tel péché ?” Le serviteur pensera qu’il est perdu mais il sera vite rassuré par ces paroles gracieuses: “Mon serviteur, J’ai voilé ta faute dans le monde et Je te la pardonne aujourd’hui. Va, entre au Paradis.” Ce hadith qodssi démontre bien les trois sens de Al-Ghafoûr (Le  Plein de Grâce, qui cache, voile et préserve). Quelle sera alors votre joie, votre émoi, votre amour, votre fierté d’être un des serviteurs d’Allah (SWT) ? A ce moment, tous ces sentiments se mélangeront dans votre cœur. Ne sentez-vous pas l’envie de vous prosterner devant Lui ?

Al-Ghafoûr, de par Sa grâce, ne punit jamais une faute dès la première fois. Il pardonne et voile plusieurs fois le même péché répété pour donner à la personne l’occasion de se repentir. Un homme accusé de vol avait été amené devant le prince des croyants ‘Omar ibn Al-Khattâb. A son interrogation, l’homme implora le pardon en jurant que c’était la première fois qu’il commettait ce délit. Mais ‘Omar qui comprenait bien le sens de Al-Ghafoûr lui cria : “Menteur, Allah (SWT) ne déshonore pas Ses serviteurs de la première fois.” Effectivement, à l’investigation, il fut prouvé que l’homme avait plusieurs fois volé auparavant.

Repentez-vous donc et revenez à Allah (SWT), avant de voir votre péché dévoilé en public et demandez-Lui de le voiler en ce monde et à l’au-delà. Ne vous sentirez pas gêné de voir, au Jour de la Résurrection, votre faute dévoilée devant votre famille, vos enfants et surtout devant le Prophète (BP sur lui) ?

Il est important de souligner qu’Allah (SWT) pardonne à tout le monde sauf à celui qui divulgue insouciamment ses péchés. Le hadith dit : « Toute ma Communauté sera absoute des péchés sauf ceux qui font parade de leurs péchés à l'exemple de celui qui après avoir commis une mauvaise œuvre pendant la nuit, dit le lendemain, alors qu'Allah n'a point laissé révéler la chose: "Eh! Untel, hier j'ai fait telle et telle chose", car Allah avait laissé la chose secrète toute la nuit et l'homme, lui, vient le matin rompre le secret gardé par Allah. »

Allah (SWT) voile les fautes pour éviter les mauvais exemples dans la société et c’est dans le même but que la peine pour le péché de fornication ne peut être appliquée qu’après l’attestation de quatre témoins, condition quasi-impossible à réaliser. Ainsi, il apparaît que cette peine est plutôt pour la divulgation de cette faute et pas seulement pour l’acte en lui même. Allah (SWT) dit – ce qui peut être traduit par - : " Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas. " (TSC, An-Noûr (LA LUMIERE) : 19). Le Calife ‘Omar ibn Al-Khattâb avait vu de ses propres yeux un acte de fornication et avait été l’annoncer. ‘Ali ibn Abi Tâlib le prévint et lui dit : “Ô prince des croyants, as-tu trois autres témoins avec toi ?” A la négation de ‘Omar, ‘Ali reprit : “Si tu prononces les noms des coupables, nous te donnerons quatre-vingts coup de fouet. »

Vous Voyez comment Al-Ghaffâr aime voiler les fautes pour vous donner l’occasion de vous  repentir ? Le Prophète (BP sur lui) dit : “Allah (SWT) aime la pudeur qui est un de Ses attributs, voilez-vous même en faisant votre toilette.” Quoi dire des chaînes de télévisions indécentes ? La divulgation des péchés est tout ce qu’il y a de plus grave.

La bienséance à l’égard de Al-Wadoûd :

Voulez-vous savoir comment vous faire pardonner vos fautes ? Rachetez-vous avec de bonnes actions importantes. Nous connaissons tous l’histoire du Compagnon du Prophète (BP sur lui) du nom de Abi Balta‘a, pourtant bon croyant, qui avait envoyé prévenir Qoraïche de la venue du Messager à la Mecque. L’affaire avait été découverte et le Prophète (BP sur lui) avait lu son message à haute voix et l’avait ensuite interrogé. ‘Omar demanda la permission de lui couper la tête à cause de sa trahison mais le Messager se tu un instant et dit ensuite : “Non, ‘Omar, sans doute Allah a regardé les hommes de la batailles de Badr et leur a dit : “Faîtes ce qui vous plaît, Je vous pardonne.” Hâtib n’avait pas agi par traîtrise, sa famille se trouvait à la Mecque et il avait voulu les préserver. C’était une très mauvaise action qui méritait la mort mais le Prophète (BP sur lui) avait pensé que Allah (SWT) est Al-Ghaffâr et que Hâtib avait à son actif ce qui pouvait le racheter.

Profitez du mois de Ramadan pour faire des réserves de bonnes actions. Implorez Al-Ghaffâr avec en main des bonnes actions en offrande. Il faut savoir que les bonnes actions intercèdent pour le pécheur. Allah (SWT) éloigne l’Enfer d’une distance de soixante-dix années, de celui qui jeûne un jour pour Lui. Quoi dire alors de celui qui jeûne trente jours pour Lui obéir. Ibn Taïmiya nous rappelle les fautes de Moussa (Moïse) qui a jeté les tablettes sacrées, tué un homme et tiré son frère par la barbe et nous dit que Allah (SWT) l’aimait pourtant pour avoir tenu bon devant Pharaon. Pour Allah (SWT) toutes ces fautes étaient comme un poil noir dans la peau d’un taureau blanc. Et Younoûs (Jonas) avalé par la baleine et qui a pu en sortir rien que parce qu’il ne cessait pas de louer Allah (SWT). A ‘Othmân ibn ‘Affân qui avait apprêté toute l’armée à son compte aux temps difficiles de Médine, le Messager d'Allah (BP sur lui) dit : “Après cela, rien de ce que pourra faire Othmân comme faute ne lui nuira.”

 

Comment vivre avec l’attribut Al-Ghaffâr.

1.       Avoir à son compte de bonnes actions valeureuses.

2.      Demander très souvent pardon à Allah (SWT).

3.      Voiler les fautes des autres, la misère ou tout état gênant pour eux autant que possible afin qu’Allah (SWT) vous le rende. Le hadith nous dit : “Celui qui voile les péchés de son frère, Allah (SWT) lui voilera les siens en ce monde et en celui de l’au-delà.” Il dit encore : “Ne faîtes pas du tort aux serviteurs d’Allah et ne vous moquez pas de leurs défauts. Celui qui poursuit curieusement l’intimité de son frère, Allah (SWT) poursuivra la sienne et mettra à jour tout ces défauts à l’intérieur de sa propre maison.”

A un homme qui était venu lui rapporter l’acte de fornication d’un autre, le Prophète (BP sur lui) dit : “Et ne l’as-tu pas voilé même avec ton habit ?”


[i] SWT: Subhanaho Wa Ta’ala : Exalté soit-Il

[ii] TSC: Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

 

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations : dar_altarjama@amrkhaled.net

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog