Calendrier

« Octobre 2006 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Appel de djamel sksaf

Par Islam Lover :: lundi 16 octobre 2006 à 18:16 :: Hauts Parleurs

monsieur.amrkhaled bàtisseurs de la vie
permette moi de me présenter à
vous, je suis un inventeur et j'ai une invention sur un
moteur électrique a énergie RENOUVELABLE(sans)
panneau solaire et(sans) énergie éolienne, non polluantes

-batterie pour téléphone portable a longue
durée qui permet de parler durant 24h san interruption et qui prèsente encore de l'énergie en fonction
d'une des compositions choisies.
invention d'une batterie avec
des composants chimiques qui ne sont pas nocifs, bio dègradables, et qui peuvent emmagasiner une énergie importante.
um système qui permet d'evite toute fuite de
gaz habita.

amèlioration d'un thermomètre medicale plus
performant.

une appareil qui permet aux hondicapè moteur
de prendre de l'eau son l'aide de personne.

invention poure aidè les gens a arrètè de fumè.

invention poure les voiture(outou-vidange)

si toutefois cela intéresse une personne
physique ou morale pour développer ces
inventions, je vous serais reconnaissant
de bien vouloir me contacter.

08:rue toufik ben kritaoui bologhine alger(algerie)bp:16000
mail- seksaf_djamel@yahoo.fr
tel:p:213:062-36-96-65

La Noblesse de caractére

Par Islam Lover :: lundi 16 octobre 2006 à 18:33 :: Coup de Coeur!

 

Le caractère est une manière d'être enraciné dans l'âme, commandant tout acte volontaire, bon ou mauvais.

 

Il est sujet à l'influence de l'éducation soignée ou négligée.

       Si on élève une personne en l'habituant à la vertu et à la justice, à l'amour du bien et au désir de le faire, si on l'initie à aimer ce qui est beau et à détester ce qui est ignoble, si bien que cela lui devienne une nature se produisant aisément et sans affectation des actes louables, on dit que c'est un bon caractère et les actes qu'il réalise, tels que pudeur, indulgence, douceur, patience, endurance, générosité, bravoure, justice, charité et autres vertus et perfections semblables, sont méritoires.

       Si, au contraire, l'homme a été négligé, n'ayant pas reçu l'éducation appropriée, si on a négligé de cultiver en lui les bons éléments latents qu'il recèle, qu'on l'a habitué au mal, si bien que le mal lui apparaît le bien même, et le bien en mal exécrable, que le vice en actes et en propos lui deviennent une nature, on qualifie alors ce caractère de mauvais et tout ce qu'il produit est répréhensible, tels que mensonges, trahison, impatience, envie, acrimonie, rudesse, obscénité, impudence et autres vices semblables.

       Pour parer à ce danger, l'Islam n'a cessé de glorifier le bon caractère et d'exhorter ses adeptes à les cultiver en eux, si bien qu'il apprécie la foi du musulman et son degré d'adhésion à l'Islam par le nombre de bonnes qualités qu'il possède. Dieu a couvert d'éloge Son Prophète   pour son bon caractère.

 

 Allah a dit :

Et tu es certes, d'une moralité imminente.  [ Sourate 68 – La Plume – verset 4 ]

 

Il l'a exhorté à en faire sa plus grande part :

Réponds au mal par la façon la plus douce.
Celui qui te traitait en ennemi pourrait, du coup, se muer en fervent allié.  

 

Dieu a fait des bons caractères un tremplin d'accès au Paradis.  Allah a dit :

Elancez-vous vers un pardon ineffable de votre Maître, hâtez-vous vers un Paradis immense, aménagé aux dimensions des cieux et de la terre, réservé à ceux qui craignent Dieu, à ceux qui dispensent leurs richesses en aumône, qu'ils soient dans la gêne ou l'abondance, qui savent dominer leurs ressentiments et pardonner à leur prochain. Dieu aime les âmes généreuses !
[ Sourate 3 – La Famille d'Imran - verset 133 ]

 

Dieu a envoyé Son Prophète pour parachever les bons caractères.

Le Prophète dit : " Je suis envoyé pour parfaire les nobles caractères." [ Rapporté par Al Boukhari]

 

A maintes reprises, le Prophète montra le mérite des caractères nobles en disant :
" Dans la "Balance", rien n'égale en poids les nobles caractères"  [ Rapporté par Ahmed & Abou Daoud ]


" La piété n'est que le noble caractère "

" Les croyants qui ont la foi la plus complète sont ceux qui ont les meilleurs caractères "

" Ceux parmi vous qui seront les plus proches de moi le Jour de la Résurrection
et que j'estime le plus sont ceux qui sont dotés des meilleurs caractères ! "

[ Rapporté par Al Boukhari ]

Quelle est la meilleure des oeuvres, demanda-t-on au Prophète  ? C'est la noblesse de caractère, répondit-il. On lui demande aussi :  Qu'est-ce qui donne le plus l'accès au Paradis ?   C'est la crainte de Dieu et la noblesse de caractère, dit-il.  [ Rapporté par  At-Tirmidhi ]

 

L'homme, dit le Prophète , acquiert les plus hauts degrés au Paradis et les places d'honneur rien que par la noblesse de caractère alors même qu'il n'a que de médiocres pratiques cultuelles.

 

La noblesse de caractère d'après nos ancêtres :


D'après Hassan,
la noblesse de caractère
C'est d'avoir le visage détendu, d'être généreux et de s'abstenir de faire le mal.

Pour Abdallah Ben Moubarek, trois qualités résument la noblesse de caractère :
Eviter tout ce que la religion interdit , acquérir ce qui est licite, faire largesse à sa famille.

Un autre la définit comme suit :
Etre très proche des gens, tout en se considérant étranger parmis eux.

Pour un autre, la noblesse de caractère,
c'est de s'abstenir de nuire aux autres et de supporter leurs défauts.

Un autre dit :  C'est de n'avoir d'autre préoccupation que celle de Dieu.

 

Tous ces dires ne touchent que les détails du sujet. Mais sa vraie nature est celle qui vient d'être définie ci-dessus.

  On rapporte que ce qui distingue quelqu'un doué de nobles caractères, c'est sa grande pudeur, son abstention de faire le moindre mal. Il est très pieux, très franc, peu loquace, très laborieux, discret, bienfaiteur, agréable, indulgent, fidèle à ses engagements et chaste.

Il commet peu d'erreurs, ne maudit, ni n'injurie, ni ne médit de personne, il n'est pas calomniateur, ni impatient, ni rancunier. Il n'est ni avare ni envieux. Au contraire, il est souriant et décontracté. Il aime ce qui plait à Dieu et déteste ce qu'Il déteste, il est content ou mécontent à cause de LUI.

 

 Là aussi, ce n'est qu'une définition incomplète. Dans les chapitres suivants, chaque qualité sera traitée à part, l'ensemble donnerait une idée générale de l'homme de noble caractère.

La construction de la KAABA

Par Islam Lover :: lundi 16 octobre 2006 à 18:40 :: Miséricorde pour l'Univers

 

 Lorsque Muhammad atteignit l’âge de 35 ans, les Qouraichites entreprirent de reconstruire la Kaaba. Celle-ci ne possédait pas de toit et un groupe de voleurs avait dérobé un des trésors qu’elle renfermait. Aussi, l’édifice avait déjà subi les intempéries et les aléas du temps affaiblirent ses fondations et lézardèrent ses murs. De plus, 50 ans avant la mission du Prophète , un torrent descendit sur la Mecque et s’abattit sur le temple sacré avec une violence qui faillit faire basculer la Kaaba.

Ainsi les Qouraichites furent obligés d’en renouveler les fondations, désireux de garder cet édifice, souvenir de la foi d’Ibrahim (Abraham) . Ils décidèrent tous ensemble de n’investir dans ce sens que les biens honnêtement acquis, écartant de ce fait la dot des prostituées, les biens résultant de l’usure ou d’une injustice. Les gens avait peur de détruire la Kaaba, alors Al-Walid Ibn Al-Moughira commença le travail de démolition. Les gens, après s’être rendus compte qu’aucun malheur n’avait atteint Al-Walid, le rejoignirent et continuèrent à démolir jusqu’à ce qu’ils atteignirent la fondation réalisée par Ibrahim . Occupés ensuite à construire, Ils divisèrent la Kaaba en plusieurs parties dont chacune était à la charge d’une tribu.

Chaque tribu rassembla des pierres et la construction commença. Lorsqu’on eut atteint l’endroit de la Pierre Noire, les tribus divergèrent sur la question de savoir qui d’entre elles aurait l’honneur de la mettre en place. Le conflit s’étendit sur 4 ou 5 nuits et faillit déclencher une guerre violente, puis les tribus se rassemblèrent pour trouver une solution juste. Ils décidèrent alors de prendre pour juge arbitre la première personne qui franchirait la porte de la Maison Sacrée où ils étaient réunis. Et ce fut Muhammad . Dès qu’ils le virent, ils s’exclamèrent : « Voici l’honnête (Al-Amine) ! Nous acceptons son arbitrage ! C’est Muhammad ! »

Lorsque Muhammad fut mis au courant du motif de leur conflit, il demanda qu’on apporte un morceau de tissu. Il plaça ensuite la Pierre Noire au milieu du tissu et demanda aux chefs des tribus en conflit de tenir chacun un côté de l’étoffe puis de soulever ainsi la Pierre Noire. Ils s’exécutèrent et quand ils atteignirent sa place, Muhammad prit la pierre et la mit lui-même avec sa main. Puis ils construisirent là-dessus, satisfaits du jugement équitable qui les avait départagés.

D’après Ibn Ishaq, au temps de l’Envoyé d’Allah, la Kaaba était de 18 coudées. Elle était revêtue de tissus coptes (qabati), puis elle fut revêtue de tissus yéménites (burud). Al-Hajjaj fut le premier à la revêtir de brocart.

Episode 1 : Introduction

Par Islam Lover :: dimanche 22 octobre 2006 à 16:17 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

A la lumière de Ton nom, nous vivons

Episode 1 : Introduction

Dieu [Allah en arabe]

 

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très miséricordieux, louanges à Allah, et que la bénédiction et le salut d’Allah soient accordés à notre maître le messager d’Allah.

 

Bonne année, puisse Allah agréer nos efforts et nous guider. Nous commençons ensemble un programme de trente épisodes dans lesquels nous traiterons des plus beaux attributs d’Allah.

 

 

Particularité du lieu :

 

Le lieu sublime et impressionnant d’où nous diffusons notre épisode, à quelques mètres de la Ka‘ba, convient bien au sujet. J’imagine que les millions de spectateurs ont envie d’y être. Le verset nous dit – ce qui peut être traduit par -: " [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens…" (TSC[i], Al-Baqara (LA VACHE): 125).

 

La Maison sacrée, visible de l’endroit où je me trouve, me fait penser au prophète Ibrahim (Abraham) et son fils Isma‘îl (Ismaël) venant à cet endroit et recevant l’ordre de la bâtir et d’y convier les gens : " Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison: «ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient. " (TSC, Al-Baqara (LA VACHE) : 127).  " Et fais aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi…"(TSC, AL-HAJJ (LE PELERINAGE): 127). Leur appel circule depuis des siècles et jusqu’à ce jour les gens y répondent et viennent en criant : “Labbaïk Allahouma labbaïk” (A tes ordres Seigneur, nous sommes présents à tes ordres.) Dans ce même lieu, notre Prophète (BP sur lui) circumambulait autour de la Ka‘ba et c’est là également que son voyage nocturne (Isra’) et son ascension (Mi’raj) avaient commencé.

 

 

Particularité du moment :

 

Nous sommes au mois de Ramadan durant lequel Allah (SWT[ii]) recouvre les gens de Sa miséricorde, de Ses grâces et de Sa générosité à travers lesquels le sens profond des beaux attributs d’Allah devient plus clair : Al-Afow ‘Le Magnanime’, Al-Karim ‘Le Généreux’, Al-Latif ‘Le Subtil’, Ar-Rahim ‘Le Très Miséricordieux’ … et nous sentons leurs bénédictions.

 

 

Notre sujet :

 

Nous avons choisi trente attributs d’Allah (SWT) qui ont tous été mentionnés dans le Coran. Et nous en traiterons un chaque jour du mois de Ramadan. Nous en parlerons et les vivrons, nous mettrons en exergue leur influence dans notre vie et sur nos sociétés. Nous en parlerons aujourd’hui en général sans mentionner un en particulier et l’épisode comprendra quatre parties :

 

1-      Le but du programme et l’importance des Plus beaux attributs.

2-      Comment Allah nous guide-t-Il vers Ses beaux noms afin que nous Le connaissions ?

3-      Pourquoi avons-nous intitulé le programme ‘A la lumière de Ton nom, nous vivons’ ? :

4-      Des remarques générales.

 

Le but du programme :

 

Le but de parler des attributs d’Allah (SWT) est de vous faire comprendre que si vous connaissez Allah, vous L’aimerez, vous Lui obéirez comme si vous le voyiez, vous chercherez à Lui plaire, vous accepterez Ses ordonnances et vous aurez hâte de Le retrouver. Vous comprendrez la raison derrière tout acte, vous parviendrez à la sagesse, à une science infinie, à la paix.

De mon point de vue, la religion se résume en trois mots : Une connaissance qui mène à l’obéissance qui mène au bonheur. Nous trouvons dans Sourate Ta-Ha : " Tâ-Hâ. Nous n'avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux, si ce n'est qu'un Rappel pour celui qui redoute (Allah), (et comme) une révélation émanant de Celui qui a créé la terre et les cieux sublimes. Le Tout Miséricordieux S'est établi «Istawâ» sur le Trône. A Lui appartient ce qui est dans les cieux, sur la terre, ce qui est entre eux et ce qui est sous le sol humide. Et si tu élèves la voix, Il connaît certes les secrets, même les plus cachés. Allah! Point de divinité que Lui! Il possède les noms les plus beaux. "(TSC, Tâ-Hâ: 1/8).

 

La sourate nous apprend que le bonheur réside dans la proximité d’Allah et nous raconte le bonheur vécu par Moussa (Moïse) grâce à cette proximité et le malheur de Pharaon à cause de sa méconnaissance d’Allah (SWT). Notre but dans ce programme est de mieux connaître Allah à travers Ses plus beaux attributs pour L’aimer et L’adorer comme si nous le voyions car si nous ne le voyons pas, Lui nous voit.

 

Donnons en exemple, ‘Abdillâh ibn Houdhâfa après être devenu musulman et avoir connu Allah. Il avait été capturé par l’Empereur de Byzance qui lui proposa de renier sa religion en échange de sa liberté. 'Abdillâh refusa et préféra mourir. Devant tant de fierté, l’empereur lui proposa d’apostasier l’Islam en échange de pouvoir et de position de conseiller. Mais 'Abdillâh refusa encore une fois et l’empereur décida de le tuer.

 

 

Il fit venir deux autres prisonniers musulmans et fit jeter l'un d'entre eux dans l'huile bouillante dans l’espoir de voir fléchir 'Abdillâh et l'invita une fois de plus à se convertir au christianisme. Devant son refus, il ordonna qu'on jette 'Abdillâh dans le chaudron. Alors qu'on l'emmenait, il commença à pleurer. L'empereur crut l'avoir vaincu, le fit revenir et lui demanda de renier l’Islam mais à sa grande surprise, 'Abdillâh refusa. Furieux, l’empereur lui demanda la raison de ses larmes et 'Abdillâh lui répondit qu’il aurait aimé avoir plusieurs âmes pour les sacrifier toutes au nom d’Allah.

 

Nous avons également l’exemple de Al-Khansaa’, grande poétesse arabe. Elle écrivit de nombreuses élégies pour pleurer la mort de son frère Sakhr. Cependant, une fois devenue musulmane et quand elle perdit quatre de ses fils dans une guerre pour la cause d’Allah, elle n’a rien dit d’autre que : “Louange à Allah de m’avoir donné l’honneur de les voir mourir en martyres.” Elle avait appris à connaître Allah (SWT) et à se soumettre à Lui.

 

Il ne s’agit nullement de connaître Allah de manière superficielle. Il faut arriver à la connaissance d’Allah au point de comprendre que tout événement dans votre vie, tout acte, aussi simple soit-il, arrivent par ordonnance d’Allah. Le connaître c’est parvenir à penser à Lui à travers tout ce que vous vivez, vous rapprocher de plus en plus de Lui et L’adorer avec Ihssân (perfectionnement). Ce hadith l’explique : Le calife 'Omar (AS) a dit: " Alors que nous étions un jour assis auprès du Messager d'Allah (BP sur lui), voilà que se présenta à nous un homme dont les vêtements étaient très blancs et les cheveux très noirs. Il ne portait aucune marque de voyage et nul parmi nous ne le connaissait. Il s'avança pour venir s'asseoir en face du Prophète (BP sur lui), plaçant ses genoux contre les siens et les paumes de ses mains sur ses cuisses. Il dit au Prophète (BP sur lui) : " Informe- moi, ô Mohammed, sur l'Islam! ". Le Messager d'Allah (BP sur lui)  dit: " L'Islam consiste à attester qu'il n'y a pas de divinité autre que Allah et que Mohammed est le Messager d'Allah (BP sur lui). Il consiste aussi à observer correctement la prière, à s'acquitter de l'aumône légale (zakat)". Il lui dit: " La foi consiste à croire en Allah, en Ses Anges, Ses Livres, Ses Messagers et au jour dernier. Elle consiste aussi à croire au destin bon ou mauvais ". Il dit: " Tu as dit vrai ". Il dit encore: " Informe-moi sur la foi parfaite! ". Il dit: " C'est le fait d'adorer Allah comme si tu Le voyais, car si toi tu ne Le vois pas, Lui te voit ".

 

L’ordre des mots dans les paroles de Djibrîl est très significatif. Il parla de l’Islam puis de la foi et finalement d’Ihssân. L’Ihsân étant d’adorer Allah comme si tu Le voyais et par ce fait même, Le connaître. Méditons sur le hadith de Hâritha à qui le Prophète (BP sur lui) avait demandé : “Qu’es-tu devenu Hâritha ?” Il répondit : “Je suis devenu un vrai croyant, ô Messager d'Allah.” Le Prophète (BP sur lui) lui dit : Ô Hâritha, toute parole dénote une chose et que dénote ta foi ?” Hâritha répondit : “C’est comme si je voyais le Trône d’Allah devant moi, les habitants du Paradis jouir de leur bonheur, les habitants de l’Enfer crier de souffrance. J’ai délaissé le monde ici-bas, je passe mes nuits à prier et mes jours à jeûner.” Le Prophète (BP sur lui) lui répondit : “Tu es parvenu à la vérité tiens-y ou tu L’as connu, tiens-y.” C’est de cette connaissance dont je suis venu vous parler aujourd’hui et non d’une quelconque connaissance superficielle.

 

Connaissez-vous le hadith suivant : “Allah a quatre-vingts dix neuf attributs et celui qui les a recensés entre au Paradis.” La plupart des gens pense que recenser signifie dénombrer alors qu’il s’agit d’analyser et de bien connaître.

 

Dénombrer les plus beaux attributs d’Allah sans les recenser ne mène pas à L’estimer comme Il se doit ni à Le connaître. Le hadith d’après Ibn Omar nous le rappelle : Un jour le Prophète (BP sur lui) nous récita ce verset – qui peut être traduit par - : Ils n'ont pas estimé Allah comme Il devrait l'être alors qu'au Jour de la Résurrection, Il fera de la terre entière une poignée, et les cieux seront pliés dans Sa (main) droite. Gloire à Lui! Il est au-dessus de ce qu'ils Lui associent. (TSC Az-Zoumar Les Ornements 67). Il se mit ensuite à dire d’une voix forte : “Allah nous fait connaître Sa gloire et nous dit : “Je suis Le Roi, Je suis L’Eminent, Je suis le Prédominant.”

Ibn Omar continua : “J’ai vu à ce moment la chaire du Messager d'Allah (BP sur lui) trembler et j’ai couru la soutenir de crainte de voir le Messager tomber.”

 

Comment Allah nous guide-t-Il vers Ses beaux noms afin que nous Le connaissions ? 

 

Deux moyens ont été mis à notre disposition afin que nous puissions connaître Allah (SWT) ainsi que Ses beaux noms. Il s’agit d’un Livre à lire et d’un livre à contempler : le Coran et la méditation de l’univers.

 

Plusieurs exemples nous montrent que le Coran tourne autour d’un axe principal étant celui de l’unicité d’Allah et l’exposition de Ses beaux noms. Parmi ces exemples, citons les suivants :

1.      Allah (SWT) dit dans le premier verset révélé dans le Coran – ce qui peut être traduit par -: « Lis au nom de ton Seigneur qui a créé » (TSC- Al-‘Alaq :1). Comme nous le voyons donc, le nom d’Allah est évoqué dès le premier verset en tant que clé de lecture. Vous avez également sans doute remarqué que chaque sourate dans le Coran commence par « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux ». C’est comme s’il s’agissait d’une directive divine nous incitant à commencer toute action par l’évocation du nom d’Allah.

2.      Si nous contemplons sourate Al-Fatiha –considérée comme étant l’une des sourates les plus pesantes dans le Coran-, nous constaterons qu’elle est remplie de beaux noms d’Allah : « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux * Louange à Allah, Seigneur de l’univers * Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Maître du Jour de la rétribution * … » (TSC- Al-Fatiha : 1-4). L’accent mis sur les noms d’Allah dans cette sourate récitée durant chaque prière n’est certainement pas sans raison.

3.      L’un des versets les plus importants dans le Coran est celui du Trône. A lui seul, ce verset contient six beaux noms d’Allah : « Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même (Al-Qayyûm). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et de Sa science, Il n’embrasse que ce qu’Il veut. Son Trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et, Il est le Très Haut, le Très Grand » (TSC- Al-Baqara : 255). C’est un verset d’un très grand poids dans le Coran et que beaucoup de gens répètent constamment sans trop s’attarder sur les trésors qui s’y présentent. Nos cœurs ont-ils jamais vibré en entendant le nom du Al-Aliy « Très Haut » ou celui du Al-Kabir « Très Grand » ? Avons-nous bien pensé au sens de ces noms ? Ton cœur n’a-t-il jamais été touché tandis que, incliné, tu répètes : Glorifié soit-Il mon Seigneur le Très Grand ?

4.      Venons maintenant à sourate Al-Ikhlâs qui équivaut au tiers du Coran et regardons de quoi traite-elle dans ses versets. Allah, Exalté soit-Il, dit : « Dis : Il est Allah, Unique * Allah le Seul à être imploré pour ce que nos désirons (As-Samad)… » (TSC- Al-Ikhlâs : 1-2). Combien de fois as-tu récité cette sourate ? T’es-tu jamais arrêté devant Son nom As-Samad ? As-tu jamais été saisi par une conviction ferme que Seul Allah sera ton refuge lors des difficultés ? Comprends-tu maintenant pourquoi existe-t-il une invocation commençant par « Ô refuge et guide pour les dépourvus de refuge ou de guide ». Le Prophète a donc dit vrai en nous clarifiant que cette sourate équivaut le tiers du Coran. C’est grâce à elle que tu ne demanderas refuge qu’auprès d’Allah, que tu ne craindras qu’Allah et que tu ne t’humilieras que devant Allah. C’est grâce à elle que nous sommes censés comprendre qu’Allah est la Seule source de notre subsistance.

5.      Le Coran, dans son inimitabilité, peut expliquer en détail un récit puis résumer sa morale dans les beaux noms qui viennent conclure le verset en question. Nous citons ici à titre d’exemple le verset suivant : « Et quand Abraham dit : « Seigneur ! Montre-moi comment Tu ressuscites les morts », Allah dit : « Ne crois-tu pas encore ? »  « Si ! dit Abraham ; mais que mon cœur soit rassuré ». « Prends donc, dit Allah, quatre oiseaux, apprivoise-les (et coupe-les) puis, sur des monts séparés, mets-en un fragment ensuite appelle-les : ils viendront à toi en toute hâte »  Le verset se termine par « Et sache qu’Allah est Puissant et Sage » (TSC- Al-Baqarah : 260).

 

Je vous invite tous, à lire le Coran avec cette nouvelle perspective visant à appréhender les beaux noms d’Allah pour mieux Le connaître. Regardez comment, dans le Coran, après les longs versets ou les longs récits, Allah nous résume la morale et l’essentiel du verset dans un ou deux de Ses beaux noms. Je vous invite à contempler ces versets évoquant la puissance exercée par Allah sur la nature : « Et le soleil court vers un gîte qui lui est assigné ; telle est la détermination du Tout-Puissant, de l’Omniscient » (TSC- Yâssîn : 38). « Allah a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux (Son) commandement descend, afin que vous sachiez qu’Allah est en vérité Omnipotent et qu’Allah a embrassé toute chose de (Son) savoir » (TSC- At-Talâq : 12). « Et Allah a créé d’eau tout animal. Il y en a qui marche sur le ventre, d’autres marchent sur deux pattes, et d’autres encore marchent sur quatre. Allah créé ce qu’Il veut et Allah est Omnipotent » (TSC- An-Nûr : 45).

 

Non seulement, le Coran nous éclaire sur les beaux noms d’Allah, mais il nous ordonne également d’invoquer Allah par leur biais : « C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms… » (TSC- Al-A‘râf : 180). Essayons donc, autant que faire se peut, d’invoquer Allah par ses beaux noms et tâchons de choisir un nom approprié à la situation dans laquelle nous nous trouvons. S’il s’agit d’une situation de difficulté matérielle, pourquoi ne pas invoquer Allah par Son nom Ar-Razzaq « Le Pourvoyeur », Al-Wahhab « Le Donateur », ou Al-Fattah « Celui qui ouvre les portes » ? En moment de détresse pour la communauté musulmane, pourquoi ne pas invoquer Allah par Son nom Al-Aziz « Le Tout-Puissant », Al-Jabbar « Le fier » ou Al-Qawiy « L’Omnipotent » ? Veux-tu qu’Allah te raffermisse après Ramadan, pourquoi n’invoques-tu pas Allah par Son nom Al-Hadi « Le Guide » ou Al-Hafedh « Le Préservateur » ?

 

Tout ce qui précède concernait le Coran et sa relation avec les plus beaux noms d’Allah. Reste le fait que la méditation, demeure une autre méthode de découverte de ces plus beaux noms. En effet, il ne s’agit aucunement de méditer des objets sans âme. Au contraire tout objet ou être dans cet univers glorifie Allah à sa propre façon « Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier » (TSC- Al-Isrâ’ : 44). Certes, Il serait difficile de comprendre leur manière d’adorer leur Seigneur mais ceci reste appréhendable par le sens et par la méditation. Les couleurs et les oiseaux te guideront vers Son nom « Celui dont la beauté est incomparable » (Al-Badî’), les doigts des pécheurs montreront Son nom Al-Ghaffar « Le Pardonneur », le mort t’indiquera « Le Vivant qui ne meurt jamais » et le noyé interpelle Al-Moughith « Le Secoureur ». En effet, nous nous trouvons dans un vaste univers dont les créatures ne cessent de se prosterner à leur Créateur. « N’as-tu pas vu que c’est devant Allah que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, le soleil, la lune, les étoiles, les montagnes, les arbres, les animaux, ainsi que beaucoup de gens ? » (TSC- Al-Hajj : 18). Nous sommes quasiment dans une grande mosquée universelle.

 

L’un des graves problèmes de l’Homme est de s’être habitué à voir dans les phénomènes naturels des événements normaux sans plus réaliser qu’il s’agisse de miracles. C’est dans ce contexte qu’intervient le rôle de la méditation en tant que méthode visant à nous rappeler que ce que nous constatons quotidiennement mérite d’être plus minutieusement observé.

 

Pourquoi avons-nous intitulé le programme ‘A la lumière de Ton nom, nous vivons’ ? :

 

Certaines personnes perçoivent les beaux noms d’Allah en tant que source de bénédiction (de baraka) qu’elles évoquent occasionnellement. D’autres les connaissent par cœur mais ne comprennent toujours pas que toute minute de notre vie a une relation avec au moins l’un des plus beaux noms d’Allah. A ces gens nous voulons dire qu’en effet notre vie ne fait que tourner autour de ces plus beaux noms d’Allah et de même pour l’univers entier.

 

Non seulement notre vie tourne autour de ces plus beaux noms mais la renaissance de notre communauté, sa fierté et sa victoire dépendent tous de la relation que l’on entretient avec ces noms. La sourate dans laquelle un grand nombre de noms d’Allah fut évoqué consécutivement est sourate Al-Hachr : « C’est Lui Allah. Nulle divinité autre que Lui, Le Connaisseur de l’Invisible tout comme le visible. C’est Lui, Le Tout Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux * C’est Lui, Allah. Nulle divinité autre que Lui ; Le Souverain, Le Pur, l’Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout-Puissant, Le Contraignant, L’Orgueilleux. Gloire à Allah ! Il transcende ce qu’ils Lui associent * C’est Lui Allah, Le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, Le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c’est Lui le Puissant, Le Sage ». (TSC- Al-Hachr : 22-24). Ce qui est intéressant c’est le fait que cette sourate évoque surtout une bataille entre les musulmans et les juifs et qui fut remportée par les Musulmans. Ce n’est qu’à la fin de la sourate que les plus beaux noms d’Allah furent évoqués non sans raison. Ceci doit nous interpeller sur la relation que le Coran voulut souligner entre la victoire et les plus beaux noms d’Allah.


 

[i] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

 

[ii] Soubhanaho Wa Ta’ala : ‘exalté soit-Il’

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations : dar_altarjama@amrkhaled.net

Episode 2 : Al-Fattâh

Par Islam Lover :: dimanche 29 octobre 2006 à 9:30 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

A la lumière de Ton nom, nous vivons.

Episode 2 : Al-Fattâh

(Celui par qui la victoire et le secours arrivent, qui aplanit toute difficulté et ouvre tout ce qui est fermé)

Le Conquérant, Celui qui ne cesse d'ouvrir et d'accorder la victoire [Al-Fattah]

 

Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très miséricordieux, louanges à Allah, et que la bénédiction et le salut d’Allah soient accordés à notre maître le messager d’Allah.

 

Aujourd’hui, nous analyserons un des plus beaux attributs d’Allah, Al-Fattâh. Il est mentionné deux fois dans le Coran en tant que nom et très souvent dans différents temps de verbe. La première fois est dans la sourate Al-‘A’râf - qui peut-être traduit par - : " …ô notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple car Tu es le meilleur des juges.» " (TSC[i], Al-'A`râf : 89). Et la seconde dans la sourate Saba’ - qui peut-être traduit par - : " Dis: "Notre Seigneur nous réunira, puis Il tranchera entre nous, avec la vérité, car c'est Lui le Grand Juge, l'Omniscient". " (TSC, Saba' : 26).

 

Que signifie ‘Al-Fattâh’ ?

 

Le terme arabe “Fath” est un radical et désigne “l’action d’ouvrir”. Al-Fattâh qui en découle signifie celui qui ouvre sans cesse tout ce qui est fermé. Ainsi, le commun des gens et particulièrement les propriétaires des petites échoppes ouvrent leurs magasins en répétant cette invocation “Ô Fattâh”. Ils pensent : Ô Toi qui ouvre les portes du bien-être, fructifie notre commerce. On fait également l’invocation suivante à un étudiant : “Puisse Allah ouvrir (les portes) devant toi”, sous entendant les portes de la science. Pourquoi cet attribut est-il si souvent répété ? Nous devons l’examiner plus profondément pour le savoir.

 

“Fath”, comme nous l’avons mentionné, signifie essentiellement le fait d’ouvrir ce qui est fermé. Il agit donc avec tout ce qui est clos et l’attribut ‘Al-Fattâh’ peut avoir trois sens :

 

1- Celui qui, de par Sa volonté et Sa puissance, libère de toute entrave pour donner la victoire, secourir, aplanir toute difficulté ;

 

Si toutes les issues se trouvent obstruées et que vous êtes au bord du désespoir, invoquez ‘Al-Fattâh’. Soumettez-vous à Lui et implorez-le. Nul n’est capable de vous aider à résoudre vos problèmes (familiaux, financiers…) à part ‘Al-Fattâh’. Et s’Il vous couvre de Sa miséricorde en résolvant un problème, aucune force sur terre ne peut l’empêcher. Dirigez-vous vers Al-Fattâh. Prosternez-vous devant Lui et implorez-Le pour avoir la solution. Notre Umma en difficulté (en Iraq, en Palestine, au Liban…) et les Musulmans incriminés de terrorisme n’ont que ‘Al-Fattâh’ comme recours.

Un tel sens une fois saisi vous procurera une grande force. C’est Lui (SWT[ii]) le Créateur du Ciel et de la terre, rien ne peut résister ou  entraver Sa volonté qui dit- ce qui peut-être traduit par - : " Ce qu'Allah accorde en miséricorde aux gens, il n'est personne à pouvoir le retenir. Et ce qu'Il retient, il n'est personne à le relâcher après Lui. Et c'est Lui le Puissant, le Sage. " (TSC, Fâtir (LE CREATEUR) : 2).

 

Au jour de Badr, les Musulmans étaient au nombre de trois cents et possédaient deux chevaux contre mille ennemis avec cent chevaux. Les forces étaient extrêmement inégales et la situation désespérée. Le Prophète (BP sur lui) invoqua Allah (SWT) en ces mots : “Ô Allah, réalise-moi Ta promesse.” Et Allah (SWT) lui envoya son secours et annonça aux incroyants qu’Il prenait la situation en main : " Si vous avez imploré l'arbitrage d'Allah vous connaissez maintenant la sentence [d'Allah] ... " (TSC, Al-'Anfâl (LE BUTIN) : 19) et le Prophète, (BP sur lui), heureux du bon augure s’exclama : “Allahou akbar (Allah est le plus Grand), réjouissez-vous, Djibrîl (Gabriel) est là. Il tient les brides de son cheval et guide mille anges pour vous soutenir dans le combat.” Effectivement, les Musulmans triomphèrent. Saurez-vous vous tourner vers ‘Al-Fattâh’ et Le supplier de cette façon ? Saurez-vous vous incliner humblement devant Lui et Lui demander de résoudre votre problème avec la grâce de Son attribut, ‘ Al-Fattâh’ ?

 

J’ai un ami dont l’enfant a eu des difficultés à sa naissance, causant un dommage à ses cellules nerveuses. Le petit étant condamné à mourir ou à vivre handicapé, mon ami raconte qu’il s’était dirigé vers Al-Fattâh dans ses prières et qu’un jour, il rencontra un médecin qui lui indiqua un remède. L’enfant a guéri, il est actuellement âgé de douze ans et est parfaitement normal.

 

2- Celui qui ouvre les portes vers la réussite et le succès :

Celui qui crée une entreprise, se marie ou entreprend une affaire dont la fin est peu sûre et a besoin d’aide au début ; ceux qui désirent profiter des munificences du mois de Ramadan et être touchés par ses grâces doivent accourir vers Al-Fattâh. Il connaît la fin de toute chose et peu aplanir les difficultés pour mener au but désiré. Le verset nous dit- ce qui peut-être traduit par - : “" C'est Lui qui détient les clefs de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît…. " (TSC, Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 59).

 

3- Celui qui fait apparaître la vérité pour dissiper les conflits :

Les versets nous disent- ce qui peut-être traduit par - : Dis: "Notre Seigneur nous réunira, puis Il tranchera entre nous, avec la vérité, car c'est Lui le Grand Juge, l'Omniscient". " (TSC, Saba' : 26). C'est en Allah que nous plaçons notre confiance. Ô notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple car Tu es le meilleur des juges.» " (TSC, Al-'A`râf : 89).

 

Ceux qui subissent l’oppression, les manigances ou les calomnies des autres et se trouvent incriminés injustement, verront la vérité surgir s’ils vont se prosterner devant ‘Al-Fattâh’.

 

‘Â’icha a été injustement incriminée par les hypocrites dans l’affaire du Ifk (calomnie). Pendant un mois, des calomnies dures circulaient sur elle et le Prophète (BP sur lui). Personne ne pouvait l’innocenter, sauf Allah. : ‘Â’icha ne pouvait que faire appel à notre Créateur, comme l’a fait le père de Youssef : [Il ne me reste plus donc] qu’une belle patience! C’est Allah qu’il faut appeler au secours contre ce que vous racontez!» " (TSC, Yoûsouf (JOSEPH) : 18).» En place et lieu d’un possible songe du Prophète,  vingt versets de sourate An-Noûr (La Lumière) furent révélés pour témoigner de son innocence.

 

Egalement Youssef (Joseph) avait été emprisonné neuf ans à la suite d’une accusation injuste et il en était sorti grâce au rêve du roi. La femme qui l’avait accusé était venue dire d’après ce verset - qui peut-être traduit par - : " …«Maintenant la vérité s'est manifestée. C'est moi qui ai voulu le séduire… " (TSC, Yoûsouf (JOSEPH) : 51).

Des points essentiels pour réagir avec le nom " Al-Fattâh "

 

1-                  ‘Al-Fattâh’ veut que l’on persévère jusqu'au bout sans relâche, parce que nul ne sait quand surviendra le dénouement. Certains diront au début du Ramadan qu’ils se sont agenouillés et prosternés et qu’ils n’avaient cessé d’invoquer Allah (SWT), mais sans arriver à sentir sa ferveur dans leurs cœurs ni à pleurer de piété… Cependant, ils oublient qu'Il fera tarder le dénouement pour qu'ils persévèrent et Le sollicitent davantage et persistent jusqu'au dernier moment, convaincus qu'Il finira par les exaucer.

Aimez-vous l'Islam et voulez-vous qu'Allah vous redonne espoir ? ‘Al-Fattâh’ vous exaucera et vous fera don d'un espoir que vous trouverez dans vos cœurs, invoquez Al-Fattâh et Il vous ouvrira les voies de Son soutien et de Son triomphe tant que vous restez attachés à la victoire de l'islam.

Le Prophète, l’exemple parfait de la persévérance, a appelé vingt-six tribus à l'Islam durant la saison du pèlerinage, sans résultat. Ce n’est qu’au troisième jour, au point de partir, qu’il rencontra six jeunes hommes qui acceptèrent de l'écouter. Et c’est ainsi qu’Allah a ouvert la voie pour que l’Islam se propage à Médine.

 

2-                  Al-Fattâh nous apporte Sa victoire et nous ouvre les voies du triomphe quand on s’y attend le moins. Il se peut même que nous considérions quelques événements dans notre vie comme des échecs alors qu'en vérité ils augurent le succès. Il se peut que la situation que vit notre Umma soit un début d'issue et de victoire mais que nous l’ignorions.

Le jour de La trêve d'Al-Houdaïbiya, les Musulmans étaient partis faire la Omra et les Quraychites les ont empêchés alors le Prophète proposa une trêve qui fut acceptée. Et ces versets furent révélés Allah (exalté soit-Il) dit -ce qui peut être traduit comme : " En vérité Nous t'avons accordé une victoire éclatante, " (TSC, Al-Fat-h (LA VICTOIRE ECLATANTE) : 1). La victoire fut effectivement éclatante puisque le nombre de Musulmans qui ont rejoint les rangs de la foi durant les années de la trêve était supérieur au nombre de convertis depuis le début de la da'wa jusqu'au jour de la trêve.

 

3-                  Allah nous apporte sa victoire par les plus menus moyens; par un mot, une larme, un signe. Effectivement, il nous arrive de lire un verset du Coran des centaines de fois puis soudain un sens nouveau et auparavant insoupçonné se révèle à nous. Un sens qui bouleverse notre vie et nous met sur de nouvelles routes : Un homme insouciant et loin de Allah m’a raconté qu'il se rendait un jour au travail quand il entendit réciter ce verset : Allah (exalté soit-Il) dit- ce qui peut être traduit comme : " Et lorsque nous dîmes aux Anges: «Prosternez-vous devant Adam», ils se prosternèrent, excepté Iblis [Satan] qui était du nombre des djinns et qui se révolta contre le commandement de son Seigneur. Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu'ils vous sont ennemis? Quel mauvais échange pour les injustes! " (TSC, Al-Kahf (LA CAVERNE) : 50). Il dit avoir ressenti aussitôt de la peine et prit la ferme décision de changer.

       

Soyez attentifs, restez à l'écoute d'Al-Fattâh. L'occasion quand elle se présentera peut passer inaperçue, alors soyez humbles envers Allah et cherchez les moments qui vous ouvriront les voies de la victoire et du triomphe.

 

4-      Quand le triomphe D'Allah vient, il est éclatant, grandiose, dépasse nos attentes et nos espoirs. Hajer, l’épouse du Prophète Abraham parcourait la distance entre As-sâfa et Al-Maroua dans l'espoir de voir venir du secours, espérant faire boire son fils. Le soutien d'Allah arrive, majestueux, grandiose. Il fit couler une source ‘ZamZam’ entre les pieds du garçon, une source qui coulera jusqu'au Jour dernier !

Aussi, personne avant le Prophète ni après lui n'est entré conquérant à la Mecque. Toute la péninsule arabique devint après la conquête de la Mecque acquise à la cause de l'Islam. Ces versets se révélèrent : Allah (exalté soit-Il) dit- ce qui peut être traduit comme : " Lorsque vient le secours d'Allah ainsi que la victoire, et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d'Allah… " (TSC, An-Nasr (LE SECOURS) : 1).

 

Ramadan, mois de dénouement et de victoire

 

En ce mois sacré, les portes du ciel s'ouvrent et celles de l'enfer se referment. Les démons sont enchaînés. Il nous apporte six grâces d'Al-Fâttah :

1-      Celui qui jeûne Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah verra tous les péchés passés pardonnés.

2-      Celui qui prie durant le mois de Ramadan par foi et par confiance dans la générosité d’Allah verra tous les péchés passés pardonnés.

3-      Celui qui prie durant la nuit du destin par foi et par confiance dans la générosité d’Allah verra tous les péchés passés pardonnés.

4-      Le salut de l'enfer, le prophète dit : "chaque nuit de Ramadan, Allah accorde le salut de l'enfer à qui Il veut"

5-      Un trésor de bienfaits, " celui qui sollicite (durant le mois de Ramadan) la grâce d'Allah en accomplissant de bonnes œuvres aura la rétribution des devoirs prescrits, et celui qui accomplit (durant le mois de Ramadan) les œuvres prescrites aura la rétribution de soixante dix œuvres semblables en d'autres jours."

6-      La nuit du destin est meilleure que mille autres nuits, tu auras la rétribution de 84 ans d'adoration.

 

Notre devoir envers le nom d’Allah "Al-Fattâh"

 

1-      De l'humilité

2-      De l'espoir… Allah fera triompher cette nation

3-      Etre celui par qui le bien arrive, et celui par qui le mal est dissipé



 
[i] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

 

[ii] Soubhanaho Wa Ta’ala : ‘exalté soit-Il’

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations : dar_altarjama@amrkhaled.net

ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog