Calendrier

« Avril 2006 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Les Femmes et la Violence

Par Islam Lover :: dimanche 16 avril 2006 à 14:50 :: Pensées

la démocratie, le concepte de la femme libre, échec ou bien ironie?!!!!!!!!

réfléchissez...............

Les Femmes et la Violence
dans le Monde



Afrique du Sud

* L'Afrique du Sud compte 15,5 millions de femmes, dont 75 % de Noires, 13 % de Blanches, 9 % de Métisses et 3 % d'origine indienne.
* Le taux de chômage est de 17,9 % parmi les Noires, mais de 3,9 % seulement chez les Blanches.
* La mortalité maternelle est de 2,6 pour 100 000 naissances chez les Noires et de 0,003 pour les Blanches.
* La malnutrition touche 28,3 % des Noires et 4 % des Blanches.
* Les indicateurs de séropositivité sont de 5,55 % pour les femmes noires et de 0,52 % pour les Blanches.
* En 1994, 32 107 cas de viols ont été signalés, soit une hausse de 16 % par rapport à l'année précédente.
* les moins de 20 ans ont compté pour 40 % dans les condamnations pour viols durant la période de juillet 1993 à juin 1994, alors que dans les affaires de coups et blessures, les jeunes représentaient de 15 % à 21 % des personnes reconnues coupables.
* Selon les statistiques du tribunal de Wynberg, 69 % des victimes de viols ou d'atteintes aux mœurs dont le cas est porté devant la justice ont moins de 18 ans et 5 % seulement des plaignantes sont de race blanche. Les auteurs de ces délits sont dans la plupart des cas des personnes du "voisinage", c'est-à-dire de la même région ou du même quartier que la victime, et 80 % d'entre eux peuvent être identifiés.
 

Argentine

* Selon des statistiques venant de l'ordinateur central de la justice, 1 010 cas de violence domestique avaient été rapportés en 1995, 1 600 en 1996 et 1 820 en 1997.
* Approximativement 5 000 personnes - dont beaucoup sont des victimes de violence maritale ou d'abus sexuels - sont soignées dans un centre de Cordoba chaque année.
* En 1998, 1 700 personnes ont été soignées dans le service des violences familiales à l'hôpital d'Alvear ; 1 200 concernaient la violence maritale.
* Entre 1995 et 1996, le centre de crise contre la violence a reçu une moyenne de 25 000 appels par an.
* On estime entre 5 000 et 7 000 le nombre de viols commis dans le pays chaque année alors que le nombre de condamnation ne dépasse pas les 400 à 500 cas.
* 73 % des victimes de crimes sexuels sont des filles et 27 % sont des garçons. 75 % de ces crimes correspondent à des agressions sexuelles et 25 % à des viols consumés. La majorité des agresseurs font partie de la famille ou sont connus des victimes.
* 76 % des crimes sexuels rapportés touchent particulièrement des mineurs.
* En 1997, dans la seule ville de Buenos Aires, on dénombrait plus de 10 000 prostituée.
 

Australie

* Une analyse sociale montre que la violence domestique affecterait plus d'une famille sur trois ou quatre.
* La mortalité maternelle chez les femmes aborigènes est 5 fois plus élevée que chez les femmes non aborigènes.
* Une enquête a révélé que 2,6 millions de femmes (soit 38 % de la population féminine australienne) ont eu l'expérience d'au moins un cas de violence physique ou sexuelle durant leur vie.
* En 1994, en deux semaines, environ 2 150 femmes se sont échappées de leur domicile pour trouver refuge dans les centres d'accueil.
* Le standard téléphonique du service de crise pour les femmes violentées dans le territoire de Victoria a reçu 5 200 appels pour la période de juillet à décembre 1996.
* Des statistiques sur les crimes révèlent que sur 150 victimes d'homicides, 121 étaient des femmes.
* La violence dont sont victimes les femmes suscite l'incompréhension : 77 % des personnes interrogées ont des difficultés à comprendre pourquoi les femmes victimes de violence domestique ne quittent pas définitivement leur foyer.
* Approximativement 25 % des parlementaires fédéraux sont des femmes, une augmentation de 22 % par rapport aux parlements précédents.
 

Bolivie

* 74% des femmes boliviennes vivent une relation de violence.
* Une étude réalisée par l'Unicef dans 18 écoles de La Paz (capitale) et de El Alto révèle que 34% des adolescentes ont été violées, le viol intervenant le plus souvent à l'intérieur même du foyer.
* La Brigade de Protection de la Famille mise en place pour prévenir les violences familiales reçoit actuellement un peu plus de 800 plaintes par mois dans la seule ville de Cochabamba.
* Sur les 3 115 interventions réalisées par la Brigade entre janvier et mai 1996, les victimes sont des femmes dans 92% des cas ; elles ont en majorité entre 20 et 40 ans.
* 67% des plaintes sont faites pour dénoncer des agressions physiques ; les autres plaintes portent sur des cas d'abandon du foyer par l'homme, d'abandon de femmes enceintes, de menaces de mort, de violence sexuelle, etc...
* Au moment de violenter leur partenaire, 42% des agresseurs sont en état d'ébriété ; le deuxième motif de violence est la jalousie.
 

Brésil

* 26,2% des femmes sont victimes de violences physiques ; 16,4% de menace de mort ; 3% de "crimes d'honneur" ; 1,8% de viol, 1,9% de séduction et 0,5% d'homicides...
* Sur les 51% des autres délits perpétrés à l'encontre des femmes, le répartion s'effectue comme ceci :violences et attentats à la pudeur, enlèvements, séquestrations, discrimination raciale, discrimination professionnelle...
* 88% des femmes ayant subi des violences physiques étaient des femmes au foyer.
* Les blessures corporelles constituent 70,2% de tous les délits dont les femmes sont victimes...
* La plupart des actes de violence ont lieu entre 18 heures et 20 heures...
* De janvier à mars 1996, 50 000 cas de violence sur les femmes ont été enregistrés dans la seule ville de Sao Paulo.
* Seulement 2% des agresseurs purgeaient une peine après avoir été condamnés pour violence familiale sur leur épouse ou sur leurs filles...
 

Canada

* Près de 50 % des canadiennes ont été violentées par des hommes qu'elles connaissent.
* Une canadienne sur quatre a été violentée par son mari ou par son concubin.
* Environ 60 % des femmes agressées par leur mari subissent des blessures. De ce nombre, 20 % requièrent des services médicaux.
* En 1991, environ la moitié des femmes assassinées au Canada l'ont été par leur conjoint.
* Seulement 9 % des hommes victimes de meurtre ont été tués par leur conjointe.
* Plus de 21 900 cas de violence conjugale ont été enregistrés en 1996 dans un échantillonnage de 154 services de police du pays. Les femmes étaient les victimes dans 89% des cas et les hommes dans 11% des cas.
* En 1996, environ 80% des victimes de harcèlement criminel étaient des femmes. Ce sont d'anciens conjoints ou d'autres partenaires intimes qui ont harcelé plus de la moitié des femmes victimes de harcèlement criminel.
* Entre 1985 et 1994, ce sont les armes à feu qui ont été la méthode la plus utilisée pour tuer une conjointe (40% de tous les homicides de conjointes).
* 80% des femmes handicapées seront victimes d'une agression sexuelle pendant leur vie.
* Les femmes constituaient presque les deux tiers (59 %) des victimes tuées dans le contexte d'une relation familiale. (1993)
* 42 % des femmes ont déclaré ne pas se sentir en sécurité lorsqu'elles doivent marcher seules dans leur quartier après la tombée de la nuit, pourcentage quatre fois plus élevé que chez les hommes. (1993)
 

Chili

* En 1996, sur une étude faite sur plus de 12 000 cas de violence domestique, seulement 1 accusation sur 5 a entraîné une procédure judiciaire.
* La même étude indiquait que 88 % des hommes responsables de ces actes de violence étaient les époux des victimes et que 63 % des rapports invoquaient des attaques physiques.
* En 1997, un rapport sur la violence domestique estimait à 61 000 le nombre de cas.
* En 1994, il y a eu 2 280 viols recensés. On estime à plus de 75 % le nombre de cas non signalés.
 

Etats-Unis

* Plus de 4 millions de femmes américaines sont abusées physiquement ou violentées par leur mari, petit ami ou une personne de leur connaissance chaque année, soit 1 sur 3 qui le sont au moins une fois dans leur vie.
* Toutes les 15 secondes, une femme est abusée ou violentée aux Etats-Unis.
* Dans l'Idaho, une violence ou un crime sexuel est commis toutes les 7 heures.
* De 25 à 30 % des femmes abusées sexuellement ou battues le sont, au moins, une fois par semaine.
* Entre 1983 et 1991, le nombre de cas de violence domestique a augmenté de 117 %.
* 50 % des femmes sans-abri le deviennent suite à des violences domestiques.
* En 1997 et 1998, plus de 2 200 femmes enceintes ont été emprisonnées et plus de 1 300 bébés ont été mis au monde par des détenues.
* 56 % des américains disent connaître au moins une personne dans leur entourage (amis, collègue de travail) qui a été impliquée dans une affaire de violence domestique.
 

France

* 95 % des victimes de violence en France sont des femmes.
* 8,9 % des femmes déclaraient avoir été agressées au cours de l'année 1997.
* 19,8 % des femmes se plaignaient d'avoir été harcelées sexuellement pendant la même période.
 

Grande-Bretagne

* les femmes battues représentent près de 1/4 de la totalité des femmes.
* 8,6 % des femmes se plaignent de harcèlement sexuel sur le lieu de travail, dont 19,4 % de femmes étudiant dans les universités et écoles polytechniques britanniques.
* Le père Aodh O'Halpan, prêtre catholique romain de Londres qui aide les travailleurs migrants victimes de leurs employeurs, a indiqué que les femmes sont maltraitées sept jours sur sept, 18 heures par jour. Elles sont mal nourries, forcées de coucher dans des placards à balais ou dans les toilettes et victimes de sévices sexuels et physiques. C'est une dégradation abjecte.
* Plus de 2 000 cas de mauvais traitement et de sévices à l'encontre de migrantes employées de maison ont été documentés au Royaume-Uni en 1996.
* Le ministère de l'intérieur a estimé à 110 000 le nombre d'hommes reconnus coupables d'infractions à l'égard d'enfants. En outre, 1 sur 60 avait été inculpé de crimes sexuels avant l'âge de 40 ans... Les fillettes étant les plus touchées par ces abus.
 

Israël

* Environ 13 femmes ont été tuées par leur mari dans le cadre de crimes d'honneur en 1997.
* Selon une enquête effectuée en 1997, plus de 200 000 femmes souffrent de violence domestique chaque année.
* Selon un rapport de la presse, on estime à plus de 60 000 le nombre de femmes agressées sexuellement en 1997. Environ 60 % des victimes sont des filles âgées de moins de 18 ans.
* Il existait seulement 10 refuges pour femmes battues en 1997 dans tout le pays.
* On estime à 20 % le nombre de femmes israéliennes abusées chaque année, toutes violences confondues.
* Au parlement Israélien, les femmes occupent 9 sièges sur les 120 existants.
 

Italie

* Plus de 60% des familles dirigées par une femme vivent au-dessous du seuil de pauvreté.
* Une investigation conduite par la police de la ville de Rome ainsi qu'une ONG a rapporté plus de 6 522 cas de violence domestique à Rome, en 1997.
* La même ONG fait état d'une augmentation de 9,5% des cas de violences physiques perpétrées contre les femmes par rapport aux deux années précédentes.
* On estime que plus de 25 000 femmes immigrantes illégales sur le sol italien sont placées sur le marché de la prostitution.
* Les femmes italiennes perçoivent un salaire de 20% inférieur à celui des hommes pour un travail identique.
 

Japon

* En 1991, 70 % sur 4 022 femmes japonaises interrogées ont indiqué qu'elles avaient été victimes de harcèlement sexuel.
* Sur les 2 700 femmes qui se sont réfugiées dans les centres d'accueil pour femmes agressées en 1995, 1 050, soit 38 %, étaient victimes de la violence de leur mari ou de leur compagnon.
* On estime que le chiffre révélant 1 297 cas de viol au Japon enregistré en 1996, reste très en dessous de la réalité car la loi du silence prédomine sur le fait de dévoiler son état de victime.
* En 1996, un questionnaire a été envoyé à 4 500 femmes japonaises. Sur les 796 réponses reçues, environ 60% ont rapporté qu'elles avaient été victimes d'actes de violence à différents degrés : agressions verbales et physiques (62 femmes ont été battues avec un objet et 61 menacées ou blessées avec un couteau).
 

Mexique

* On estime que 90 % des enfants des rues de Mexico (dont une majorité de fillettes) sont victimes d'exploitation sexuelle à un moment ou à un autre de leur vie vagabonde.
* Une enquête révèle que dans la seule ville de Mexico, un viol est commis toute les 7 minutes.
* Seulement 17 % des viols sont connus et la justice n'inculpe que 23 % des hommes qui ont commis un viol.
* Depuis l'année 1993 et selon la police de l'état de Chihuahua, 180 femmes ont été trouvée assassinées dans la région de Ciudad Juarez. 30 corps étaient non-identifiables, 88 cas ont été résolus et 62 assasins font encore l'objet d'une enquête.
* Dans la ville de Mexico et durant les 8 premiers mois de 1997, près de 9 000 cas de violence domestique ont été recensés par le Centre contre la Violence Familiale et 12 000 personnes ont reçu une assitance.
* Durant l'année 1996, le centre spécial qui s'occupe des crimes sexuels a reçu plus de 5 500 plaintes. Le viol reste le crime le plus fréquent commis avec 1 700 cas rapportés.
* Chaque année, plus de 1 Million de femmes mexicaines suivent un traitement pour coups et blessures à la suite d'une violence domestique.
* Selon la Fédération mexicaine des syndicats de femmes, 95 % des ouvrières sont victimes de harcèlement sexuel sur le lieu de travail.
* Une enquête effectuée parmi 5 000 des 13 000 mineurs qui vivent dans la rue révèlent que 90 % sont des filles qui se prostituent ou qui sont exploitées par l'industrie pornographique.
 

Nouvelle-Zélande

* D'après une étude du gouvernement, 1 femme sur 16 est victime de violence chaque année.
* 35 % des hommes ont abusé physiquement d'une femme qui leur était proche à un moment ou à un autre de leur vie.
* De tous les cas qui ont été connus de la police, seulement 10 à 15 % se sont soldés par une inculpation.
* Une enquête révèle que les maris et les "petits amis" de femmes ou jeunes filles sont responsables de 25 % de la totalité des agressions sexuelles.
* Beaucoup de statistiques montrent que les femmes ont un revenu de 81 % inférieur à celui des hommes pour un travail équivalent.
 

Pologne

* Du point de vue des salaires, les femmes gagnent, en moyenne, 70 % de ce que gagnent les hommes.
* Selon une enquête menée en 1997, 9 % des femmes interrogées ont admis être battues régulièrement par leur mari. Environ 11 % des avocats sondés admettent connaître des femmes qui sont battues régulièrement et au moins 60 % d'entre eux admettent connaître des femmes qui sont violentées une fois de temps en temps.
* Les statistiques du ministère du travail révèlent que 60 % des chômeurs sont des femmes et ce, en dépit du haut niveau d'éducation.
* Selon des chiffres non officiels, plus de 3 000 femmes bulgares travaillent en Pologne dans le secteur de la prostitution à travers un réseau criminel international.
 

Roumanie

* Durant l'année 1997, un refuge pour femmes victimes de violence a reçu 490 appel à l'aide et 230 s'y sont réfugiées.
* Pendant la première moitié de cette même année, 970 cas de viol ont été recensés.
* Des statistiques ont montré qu'en 1994, 50% des femmes victimes de violence, l'étaient au sein de leur propre foyer par leur mari ou leur ex-mari.
* 60 % des divorces prononcés dans la seule ville de Bucarest ont pour cause la violence physique.
* Sur 100 femmes emprisonnées pour homicide, 60 avaient tué leur époux en réaction à une violence incessante.
 

Russie

* Des 331 815 crimes contre les femmes signalés dans la Fédération de Russie en 1993, 14 000 étaient des viols.
* Des 80% actes violents qui ont lieu à la maison, les femmes en représentent 56%.
* Environ 11 000 femmes ont été victimes d'un viol où d'une tentative de viol en 1996.
* 14 000 femmes sont tuées par leur mari ou un membre de leur famille chaque année en Russie.
* Plusieurs milliers de femmes Russes sont victimes de la prostitution forcée en Europa de l'ouest.
 

Thaïlande

* On estime entre 150 000 et 200 000 le nombre de prostituées en Thaïlande.
* 25 % des enfants recueillis dans des centres de réhabilitation provenaient de foyers caractérisés par la violence.
* Les femmes représentent 47 % de la population active du pays, prostitution comprise.
* A l'aube de l'an 2000, on estime à plus de 1,5 millions le nombre de femmes thaïlandaises atteinte du virus du sida.
 

Uruguay

* Au mois de novembre 1997, une étude menée au sein des ménages a révélé que 47% des femmes avaient été abusées physiquement par leur partenaire ou leur conjoint, dont 23% gardaient des séquelles à vie.
* Le salaire des femmes est de 25% inférieur à celui des hommes en zones urbaines et d'environ 45% en zones rurales.
 

Vénézuela

* La rémunération des femmes est de 25 % inférieure à celle des hommes, malgré la protection offerte par la législation du travail.
* Plus de 14 000 cas de violence domestique ont été rapportés par les autorités en 1997.
* Deux tiers des femmes en détention ne sont jugées qu'au bout de 5 à 6 ans.
* Une institution au Venezuela qui recense les cas de disputes au sein des familles ou entre voisins, rapporte que 97 % concernent la violence domestique, dans laquelle les victimes sont toujours des femmes ou des enfants.
* 77 % de la population urbaine et 75 % de la population rurale vit dans un état de pauvreté.
 
 

En général

* - En Inde, les femmes demandent un avortement dans 95,5 % des cas où l’enfant à venir est une fille.
* - En 1990, à cause de l'avortement, de l'infanticide et d'autres pratiques, des études démographiques ont démontré que le nombre de femmes vivantes était inférieur de 100 millions à celui prévu...
* - Quatre-vingt six millions de filles, soit 43 millions de plus que de garçons, ne sont pas du tout scolarisées. Environ 500 millions d'enfants entrent à l'école primaire mais plus de 100 millions, dont deux tiers de filles, en partent avant la fin de la quatrième année.
* - Au Bangladesh, en Inde et au Pakistan, le décès d'une fillette sur six est imputable à la négligence et à la discrimination.
* - Dans certains pays d'Afrique, 50 % des femmes deviennent mère avant l'âge de 20 ans.
* - Dans l'ensemble du monde, les complications liées à la grossesse sont la principale cause de décès des jeunes filles de 15 à 19 ans.
 
 
 

Je tiens à remercier l'alcool sans qui rien de tout cela n'aurait été possible.

 
 

SOURCES

ONU, US Dept., Human Rights Committee Experts
www.hri.ca et Yves Gery (Le Monde Diplomatique)
A.C.A.T. Fr et http://www.ecouncil.ac.cr
Condition Féminine au Canada
Rapport aux Nations Unis 97 et 98
www.mire.net, www.ccem-antislavery.org, ctizens.eu.int, www.ina.fr
ONU et US Dept. et jewishwomen.org
www.undp.org
http://home.vicnet.au
www.bcifv.org, rapport ONU 97 et www.nichibenren.or.jp
 
 

Il n'y a de Puissance ni de Force qu'en Allah.
Wassalamou Alaikoum,

Vas-y fume !

Par Islam Lover :: dimanche 16 avril 2006 à 15:09 :: Pensées
Vas-y fume !

 

Les Chiffres
source : OMS
 

  • 1,1 milliard de fumeurs dans le monde dont 200 millions sont des femmes ou des jeunes.
  • Ce chiffre devrait tripler au cours des 25 prochaines années, estime l'OMS.

    4 millions de morts par an du fait de tabac, 500.000 sont des femmes.

    le tabac est "l'ennemi public numéro 1" provoquant la mort de 11.000 fumeurs ou anciens fumeurs par jour.

    En Asie, où la progression des femmes fumant est la plus importante, les industriels du tabac tentent d'attirer de nouveaux consommateurs en présentant le fait de fumer comme étant "socialement acceptable, à la mode et séduisant".

    Selon l'OMS, si la tendance actuelle se poursuit, en 2025, 10 millions de personnes mourront chaque année à cause du tabac dont 70% dans les pays en développement.

    Le coût des soins pour les maladies provoquées par le tabac atteint 200 milliards de dollars par an, soit plus que le PNB de la Malaisie et de Singapour réunis.

    Les Européens, tous sexes confondus, sont aussi de gros fumeurs, avec 1.647 cigarettes par an et par personne. Les plus gros fumeurs sont de loin les Grecs, avec 3.020 cigarettes. Les Français se situent dans la moyenne avec 1.443 cigarettes, juste derrière les Anglais (1.515 cigarettes).

    Des scientifiques ont trouvé plus de 4000 substances chimiques différentes dans la fumée de tabac dont plus de 50 reconnues comme causes  de cancer. On trouve par exemple dans la fumée de cigarette, du plomb, du benzène, de l'arsenic et de la dioxine.

    En France, la fumée de tabac tue plus de 70 000 personnes chaque année en france, soit un décès sur 9 selon les données du secrétariat d'Etat à la santé. Le cancer est la maladie qui tue le plus. Mis à part le cancer du poumon, le tabagisme peut aussi provoquer le cancer de la bouche, des sinus, de l'oesophage, du cerveau, du sein, de la vessie, des reins, de la glande thyroïde, des ganglions lymphatiques et du sang.

     La fumée provoque beaucoup d'autres maladies comme la bronchite, l 'emphysème, les accidents cérébraux- vasculaires, les crises cardiaques, les ulcères, les cataractes. Elle peut provoquer le vieillissement précoce chez les femmes et l'impuissance chez les hommes. En plus des dégâts sur les poumons la fumée augmente la fréquence cardiaque et la pression artérielle. A long terme, le tabac entraîne des accidents cardio ou cérébro-vasculaires comme l'emphysème ou l'infarctus du myocarde.


             

            Les Jeunes
             
             

     Le tabagisme dès12-19ans est préoccupant : en moyenne, 28,8 % des jeunes fument. Mais ce pourcentage progresse avec l'âge.

    Un jeune qui commence à fumer à 13 ans (la plupart des fumeurs commence à cet âge) et qui fume en moyenne un paquet par jour au prix de 21 francs pendant 20 ans, cela lui coûtera 153 300 Francs.


             

            Âge des jeunes déclarant fumer


    12 ans
    3%
    13 ans
    6.1%
    14 ans
    14.8%
    15 ans
    25.9%
    16 ans
    35.7%
    17 ans
    42.5%
    18 ans
    46.3%
    19 ans
    51.4%


     

    La seule raison d'être du tabac
     
     

  • La vente du tabac en France a rapporté en 1998  59.6 milliards de francs de taxes à l'Etat (progression de 5.2% par rapport à 1997).
  • Les taxes représentent 76% du prix moyen du tabac.

    En dix ans, les recettes fiscales (TVA, droit de consommation et BAPSA) perçues par l'Etat sur le tabac ont presque doublé (+95.5%).


             

            "La cigarette est une drogue" selon l'OMS
             

    "La cigarette est une drogue dont il est difficile de se débarasser mais il existe des traitements efficaces permettant d'échapper à un fléau qui s'annonce comme la principale cause de décès dans le monde d'ici une génération" a déclaré l'OMS.

    Les chances de cesser de fumer à la première tentative et sans aide ne dépassent pas 1% alors qu'une étude réalisée en Grande-Bretagne montre que près de 70% des fumeurs voudraient arrêter.

    La cigarette mène 50% des gros fumeurs à la mort. Dans de nombreux pays, les moyens de quitter cette dépendance ne sont pas en vente libre.

    On comptera 10 millions de décès annuels dûs au tabac en 2030, soit une mort toutes les trois secondes.


             

            Vas-y, fume!

    le complot

    Par Islam Lover :: dimanche 16 avril 2006 à 15:16 :: Coup de Coeur!

    Le Mur Occidental de la bénie mosquée d’Al-Aqsa : une bombe chronométrée

     

    Dec 23, 2004, 09:49

     

     

     

     

     

    Beitlehem – rapport spécial

     

    Le mur occidental de la bénie mosquée d’Al-Aqsa (Haïtt Al-Barraq) et la place se trouvant devant elle se présente comme un terrain de combat et une caserne militaire. En effet, les forces de l’occupation sionistes et leur police y poussent les différentes catégories de ses armées afin de protéger les extrémistes qui viennent dans ce lieu prétendant que ce mur est le « mur de lamentation ».

     

     

     

     

     

    Une histoire sanglante...

     

     

     

    Pendant des décennies, ce mur a connu de grands événements dramatiques. Dans les années vingt du siècle dernier, une révolte palestinienne s'est déclenchée sous le nom de « Habbat Al-Barraq », après des tentatives juives de mettre la main sur lui. L'affaire était montée jusqu’à la Ligue des Nations et d'autres établissements internationaux. Tous ont approuvé le droit palestinien de ce mur.

     

     

     

    Lorsque l'entité sioniste est sortie victorieuse de la guerre de juin 1967, la première chose qu'il a faite était l'élimination du quartier d’Al-Maghariba avoisinant le Mur Occidental de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. Ce quartier est que l'héritage islamique de l'époque Fatimide. Il est âgé de plus de 900 ans. Les sionistes victorieux voulaient élargir la place voisine du Mur pour s'en servir comme un mur de Lamentation…

     

     

     

    Les Palestiniens ont accusé les Sionistes d'avoir démoli le quartier sur les têtes de ses propriétaires. Il y a quelques années, le chef sioniste de l'opération a avoué le fait que des Palestiniens étaient morts sous les décombres de leurs maisons. Il a justifié cet acte en disant qu'il voulait imposer des changements sur le terrain avant l’intervention du Conseil de Sécurité qui obligerait les belligérants de se retirer et de respecter le cessez-le-feu...

     

     

     

    Et le Mur et sa place sont devenus une partie des programmes de visite proposés par le gouvernement de l'occupation à ses visiteurs officiels. Chacun d’eux, lorsqu'il arrive à ce lieu, met la kipa juive sur sa tête et pratique quelques gestes particuliers...

     

     

     

     

     

    L'écroulement du chemin de la porte d'Al-Maghariba

     

     

     

    Les autorités de l’occupation sionistes dominent la porte de Al-Maghariba. Elle est une des portes importantes de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. Le 15 février 2004, le chemin amenant à la porte de Al-Maghariba s'est écroulé...

     

     

     

    Les milieux palestiniens ont considéré l'écroulement de ce chemin comme n’étant que les conséquences de travaux de fouille perpétués par l’établissement sioniste en dessous de la bénie mosquée d'Al-Aqsa et de ses alentours depuis de longues années. Ces travaux exposent la mosquée de façon permanente au danger de démolition et d'écroulements. De plus, l’établissement de l’occupation sioniste interdit toujours le bureau palestinien d'Al-Awqaf et l'établissement d'Al-Aqsa de pratiquer les travaux de restauration dans plusieurs parties de la bénie mosquée d'Al-Aqsa.

     

     

     

     

     

    Détermination à détruire les représentations islamiques

     

     

     

    Le journal hébreu de Yadiot Ahronot a publié mardi dernier, le 13 décembre 2004, la décision de la mairie d’Al-Quds voulant démolir le Mur amenant à la porte d'Al-Maghariba de façon complète et construire un nouveau pont facilitant l'entrée et l'invasion de la bénie mosquée d'Al-Aqsa de la part de la police de l'occupation sioniste...

     

     

     

    Ce journal sioniste souligne que la mairie de la ville d'Al-Quds a pris ces mesures exceptionnelles après l’effectuation d'examens d'ingénierie qui avaient affirmé que ce Mur et son chemin s’écrouleront dans les quelques semaines à venir…

     

     

     

    L'ingénieur de la mairie sioniste Ory Chatrite dit : « Le tas de sable sur lequel est construit le chemin de la porte Al-Maghariba est instable. Il a plusieurs fois bougé. Il est prévu qu'il commence à s’écrouler au début de l’hiver prochain. On ne peut qu’enlever le mur de soutien ».

     

     

     

    Toujours selon le journal hébreu, après la démolition du chemin amenant à la porte Al-Maghariba, un pont en bois sera construit pour permettre à la police sioniste d'envahir la mosquée de Al-Aqsa, si besoin est… Les rabbins juifs ont montré leur bénédiction.

     

     

     

     

     

    L’établissement d’Al-Aqsa sonne l’alarme

     

     

     

    Après la publication de cette nouvelle, l’établissement d’Al-Aqsa pour la restauration des lieux islamiques a averti contre les conséquences de la démolition du Mur et du chemin amenant à la porte d’Al-Maghariba, adjacent au mur occidental de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. En effet, ils sont considérés comme une partie de la mosquée.

     

     

     

    Dans un communiqué urgent, l'établissement d'Al-Aqsa dit : « La mairie de la ville d'Al-Quds et l’établissement sioniste n'ont pas le droit d'enlever même une seule pierre ou une simple partie du Mur du chemin amenant à la porte d’Al-Maghariba. Ils ne sont qu’une partie intégrale de la mosquée d'Al-Aqsa. Dans tous les cas, personne n'a le droit de démolir le chemin amenant à la porte d’Al-Maghariba ».

     

     

     

    Le cheikh Ali Abou Shikha, le président de l'établissement d'Al-Aqsa, a commenté le plan de la mairie d'Al-Quds en disant : « Nous ne permettrons jamais d’effectuer des changements dans les monuments islamiques, notamment dans la bénie mosquée d'Al-Aqsa. La démolition du Mur est affaire très dangereuse. C’est la société sioniste qui en porte la totale responsabilité. Ce plan est une opération pour judaïser les monuments islamiques dans la ville d'Al-Quds et dans la bénie mosquée d'Al-Aqsa ».

     

     

     

    L'établissement d'Al-Aqsa dit que ce n’est pas la première fois que la mairie d'Al-Quds pour l'établissement sioniste veut effectuer des changements radicaux dans le même ordre occidental de la mosquée d'Al-Aqsa, notamment dans le chemin amenant à la porte d'Al-Maghariba.

     

     

     

    Ils ont essayé plusieurs fois de le pratiquer dans les dernières années... L'établissement d'Al-Aqsa souligne que des actes comme ceux-ci viennent dans le cadre de planifications perpétuelles de la part de l'établissement sioniste et de la mairie de la ville d'Al-Quds, ainsi que de membres de groupes sionistes pour mettre la bénie mosquée de Al-Aqsa en danger...

     

     

     

    L'établissement d'Al-Aqsa affirme que le seul qui a le droit d'effectuer des travaux de réparation et de restauration dans les différentes parties de la mosquée de Al-Aqsa, ses murs et ses alentours est le bureau d’Awqaf islamique dans la ville d'Al-Quds.

     

     

     

     

     

    L’étincelle d’une résistance nouvelle

     

     

     

    Selon des sources palestiniennes, le plan de la mairie sioniste de la ville d'Al-Quds voulant démolir le chemin pour bâtir à sa place un pont va certainement déclencher de nouveaux actes de la résistance comme ceux qui s'étaient produits en 1996 et qui ont pris le nom de l'intifada du tunnel. Ils se sont produits après que la mairie sioniste de la ville d'Al-Quds avait ouvert un tunnel à côté de la bénie mosquée d'Al-Aqsa. La visite du criminel de guerre Sharon à l'esplanade de Al-Quds a déclenché l'actuelle intifada de Al-Aqsa…

     

     

     

    Des établissements palestiniens tels Laure conseille islamiques, le conseil de Awqaf et les établissements islamiques dans la ville d'Al-Quds ont condamné la décision sioniste qui n’a d’intention que de démolir et de liquider des bâtiments et des monuments islamiques remontant aux périodes Ayyoubide et Mamelouk dans le quartier d'Al-Maghariba détruit par les autorités de l'occupation en 1967

    ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog