Calendrier

« Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Episode 16 : Al-Wadoûd

Par Islam Lover :: jeudi 03 mai 2007 à 10:27 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

A la lumière de Ton nom, nous vivons

Episode 16 : Al-Wadoûd 

 

" Le Très Aimant, L’Affable, Le Prévenant, Le Tout-Affectueux "   

 

Introduction :

 

Au nom d’Allah, Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Louanges à Allah Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

 

Nous allons aborder aujourd’hui un des noms d’Allah où se manifestent le plus les sentiments d’amour, de sympathie et de tendresse. Le nom d’aujourd’hui est « Al Wadoûd » Le Très Aimant.

Ce nom est cité explicitement deux fois dans le noble Coran. Dans le verset 14 de la sourate Al-Bouroûj (Les constellations) « Et c’est Lui le Pardonneur, le Tout-Affectueux » et dans le verset 90 de la sourate Hoûd « Mon Seigneur est vraiment Miséricordieux et plein d’amour ».

Allah (SWT[i]), Créateur de tout l’univers a choisi de se nommer Al-Wadoûd et d’en faire un attribut avec lequel Il traite les hommes.

Il n’a nullement besoin de l’adoration de Ses créatures, nullement besoin de se montrer aimable. Le ciel est rempli d’Anges qui L’adorent bien plus que nous sans se lasser et qui diront le Jour de la Résurrection « Seigneur Exalté sois-Tu, nous ne T’avons pas adoré comme Tu le mérites ». Mais l’homme, cette créature qu’Il a honoré par la raison, Lui est cher, Il le traite avec bienveillance et amour par pure obligeance de Sa part.

 

Définitions :

 

Le radical « Al woudd » signifie l’amour et la tendresse les plus authentiques et les plus forts.

Alors que l’adjectif « Al wadoûd » renvoie à plusieurs définitions:

  • Celui qui se montre aimable, affable et affectueux envers les hommes en leur prodiguant les grâces. 
  • Celui que les fidèles dévots aiment de toutes les fibres de leurs âmes, au point que cet amour s’empare de leurs cœurs, de leurs corps, de leurs âmes et de tous leurs êtres. C’est pourquoi le Prophète (BP sur lui) dit : « Celui pour qui Allah et Son messager sont plus chers que tout autre chose goûte aux délices de la foi ».
  • Celui qui se montre affable envers Ses fidèles serviteurs en les privilégiant de Sa proximité, envers les pécheurs en leur accordant l’absolution et la miséricorde et envers tous les hommes en les pourvoyant de tous leurs besoins.
  • Un autre attribut d’Allah se rapporte à Al-Wadoûd, Al Hannân : Le Plein de tendresse est cité par le  radical dans le verset 13 de la sourate Maryam (Marie) qui parle du prophète Yahya (Jean) – paix sur lui - : « ainsi que la tendresse de Notre part et la pureté. Il était pieux ».

 

Est-ce que nous considérons à sa juste valeur le fait qu’Allah se nomme Al-Wadoûd et qu’Il agisse avec nous avec amour et bienveillance ? Nous, la petite créature à la dimension infiniment minuscule dans l’immense royaume des cieux et de la terre ? Oui, c’est aussi certain qu’Il est Le Créateur, Le Pourvoyeur et Le Miséricordieux.

 

La différence entre hobb (amour) et woudd (formes d’expression de cet amour) :

 

« Al-woudd » a un sens plus global que « Al-hobb ». Ce dernier est un sentiment qui s’installe dans le cœur et nous entraîne vers un être ou une chose. Al-woudd est l’expression de cet amour par des actes, un sourire, un cadeau etc.

Savoir qu’Allah (SWT) nous aime et qu’Il nous communique cet amour par des actes – par tous Ses actes – devrait attiser en nos cœurs un amour profond pour Lui Al-Wadoûd.

Il y a un hadith qui exprime parfaitement la différence dont nous parlons : « Lorsque Allah aime un serviteur Il appelle Djibrîl (l’Ange Gabriel) et lui dit « O Djibrîl, j’aime cet homme alors aime-le ». Djibrîl à son tour appelle les Anges des cieux et dit : « Allah aime untel aimez-le ». Ensuite il est paré d’agrément parmi les hommes ». Pure affabilité de Sa part soit-Il loué et glorifié.

Il y a des noms d’Allah dont le sens  se rapproche de celui d’Al-Wadoûd car ils sont les manifestations de l’amour d’Allah. L’homme est une créature très vulnérable, Allah (SWT) le comble de tout ce dont il a besoin. Il a besoin de se nourrir et Le Pourvoyeur s’en occupe, il a besoin d’être éduqué par Le Très Miséricordieux, il a besoin d’être protégé par Le Protecteur par excellence, et ainsi de suite. Mais il a besoin à coté de tout cela de la manifestation béatifique d’amour, et de tendresse de la part de son Créateur.

 

Je prétends que le système parental dont Allah (SWT) a doté toutes les créatures vivantes n’est pas uniquement pour instaurer le principe de l’éducation et des soins, je pense qu’il est établi aussi et surtout pour nous faire connaître Le Créateur. C’est pourquoi dans plusieurs hadiths le Prophète (BP sur lui) prend les parents pour modèle. Il dit par exemple : « Allah est plus miséricordieux envers vous que la mère affectueuse envers son enfant ». Les parents prodiguent à leurs enfants la nourriture, l’habit, l’habitat etc. mais ils leur prodiguent au même titre - si ce n’est plus - l’amour, le sein qui les comble de bonheur et les enrichit de confiance.

Ce besoin ne s’atténue pas avec l’âge, il augmente bien au contraire. Et nous, musulmans, connaissons Al-Wadoûd qui nous satisfait de ces grâces du cœur.

 

Les manifestations Béatifiques de ce nom dans l’univers :

 

Allah (SWT) se manifeste par Son nom Al-Wadoûd de deux manières, l’une générale pour tous les hommes y compris les impies, les pécheurs, les dévots, l’autre spécifique pour les fidèles serviteurs.

 

  1 – L’expression de l’amabilité d’Allah pour tous les hommes :

 

Le monde matériel  a été créé pour assurer la survie de l’homme sur terre, Il a des fonctions précises. Mais au-delà de la nécessité il y dans tous les replis du monde visible de la beauté, de la béatitude.

Du crépuscule rêveur à l’aurore naissante. De la brise nocturne à l’ombre qui s’étend et se rétracte de jour. De la lune qui va les soirs se regarder dans l’eau aux poissons, oiseaux et fleurs aux innombrables couleurs… Tout cet univers est l’expression de l’amour d’Al-Wadoûd envers nous. Il n’y a aucune nécessité dans tout ce que nous venons de citer si ce n’est la volonté divine de créer - au-delà de la fonction - la beauté pour la beauté. Pour égayer les cœurs des hommes et les emplir de sentiments chaleureux par pure amabilité de Sa part. Cela devrait nous amener à Le louer et L’adorer par amour plutôt que par crainte.

A Allah seul est le qualificatif suprême, mais comparez entre quelqu’un qui vous donne à manger le strict nécessaire à votre survie et un autre qui vous invite à une table garnie de tous les types d’aliments avec des variétés de fruits, de viandes, de boissons. Allah (SWT) nous offre une multitude d’aliments aux couleurs, aux formes, aux parfums, aux goûts variés.

Regardons l’univers avec des yeux qui recherchent les manifestations béatifiques de Son amour.

 

  2 -  L’amabilité spécifique :  

 

Celle-ci est réservée aux croyants. Allah (SWT) dit dans la sourate Maryam (Marie) verset 96 « A ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour » une miséricorde et un amour qui se prolongeront - au-delà de la vie terrestre - dans la vie éternelle.

Le Prophète (BP sur lui), modèle des croyants, goûtait sans cesse aux délices de la manifestation d’Allah Al-Wadoûd sur lui.  Les versets lui étaient révélés pour l’apaiser, le défendre et lui remémorer les grâces divines. Rappelons que le premier contact du Prophète avec le ciel était une étreinte de Djibrîl, que la grotte où il méditait à la recherche de la vérité était un gîte qui l’embrassait. Allah (SWT) le défendait par des paroles indélébiles lorsque les impies l’injuriaient ou l’accusaient comme dans le verset 03 de la sourate Al-Kawthar (L’Abondance) « Celui qui te hait sera certes, sans postérité ». Et dans le verset 3 de la Sourate Ad-Doha (LE JOUR MONTANT), Il lui dit en tout amour et bienveillance que « Ton Seigneur ne t’a ni abandonné, ni détesté ». Quels pouvaient être les sentiments de Mohammed (BP sur lui) en écoutant ces versets révélés de la part du Souverain, du Seigneur de l’univers si ce n’est l’amour ardent pour son Créateur.

 

Et dans la sourate Ach-Charh (L'OUVERTURE)  les versets sont si affectueux, si doux. Ils rappellent les larmes versées par amour pour Allah (SWT), le recueillement, les épanchements des cœurs, les sensations de proximité. Ceci est le fruit de Son amour primaire pour nous.

Si nous ne ressentons rien c’est que nous sommes ingrats, ou qu’Il (SWT) ne nous aime pas. Puisse Allah nous garder de cette seconde hypothèse 

 

La bienséance à l’égard de Al-Wadoûd :

 

Autant nous sommes convaincus qu’Allah est Ar-Razzaq, nous ne devons avoir nul doute que c’est Lui Al-Wadoûd qui nous couvre de Son amour. N’est ce pas qu’Il (SWT) dit-ce qui peut être traduit comme : " A ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour. " (TSC[ii], Maryam (MARIE) : 96). Ne vous contentez pas de L’invoquer et de formuler des prières, implorez-Le, suppliez-Le car Il est Le Bienveillant. Allez à Lui avec humilité et plaignez-vous à Lui. Nous nous retournons aux êtres qui nous sont chers pour nous épancher et chercher le réconfort auprès d’eux, mais Al-Wadoûd est encore plus digne de nos complaintes. Essayez une adoration douce et suave, allez vers Lui avec la seule intention de solliciter son amour, approchez vous de Lui et ressentez Sa présence dans vos cœurs. Parlez-Lui dans votre for intérieur et remettez-vous à Lui. Faites comme la mère de Maryam quand elle invoqua Al-Wadoûd, Allah (exalté soit-Il) dit-ce qui peut être traduit comme : " (Rappelle-toi) quand la femme de `Imrân dit: «Seigneur, je T'ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C'est Toi certes l'Audient et l'Omniscient. " « (TSC, 'Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN): 35). Elle voulait avoir un garçon pour le vouer à Allah, mais elle eut une fille; " Puis, lorsqu'elle en eut accouché, elle dit: «Seigneur, voilà que j'ai accouché d'une fille» or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché! Le garçon n'est pas comme la fille. «Je l'ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni»." (TSC, 'Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN): 36). Elle était dans le désarroi ne sachant pas comment élever la fille. Mais en récompense à son dévouement, Allah (SWT) la réconforta, apaisa ses craintes et l’entoura de Sa protection; " Son Seigneur l'agréa alors du bon agrément, la fit croître en belle croissance. Et Il en confia la garde à Zacharie…" (TSC, 'Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 37).

 

Le prophète Ayoûb (Job)  atterré par une longue maladie, se retourna vers Al-Wadoûd et au lieu de faire une prière se contenta de se plaindre auprès de Lui. Allah (SWT) nous le dit – dans ce qui peut être traduit comme : " Et Job, quand il implora son Seigneur: "Le mal m'a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux"! " (TSC, Al-'Anbiyâ' (LES PROPHETES) : 83). Et la réponse vint aussitôt d’Al-Wadoûd " Nous l'exauçâmes, enlevâmes le mal qu'il avait, lui rendîmes les siens et autant qu'eux avec eux, par miséricorde de Notre part et en tant que rappel aux adorateurs. " (TSC, Al-'Anbiyâ' (LES PROPHETES) : 84).

 

Vous rendez-vous compte combien Allah aime que nous nous plaignons à Lui, que nous sollicitions Son amour ? Le Prophète (BP sur lui), le jour où il fut chassé de At-Tâëf à coup de pierres, ne fit point de prières mais prononça cette belle supplication en invoquant Al-Wadoûd ; il dit « Ô Allah, je me plains à Toi de ma faiblesse, de mon peu de pouvoir et du peu de considération que les gens ont pour moi, ô Toi Le Plus Miséricordieux des miséricordieux, Tu es mon Seigneur et Celui des faibles. A qui m’abandonnes-Tu ? A un étranger qui m’attaque ou un ennemi de qui Tu m’as fait dépendre ? Si Tu n’es pas en colère contre moi cela m’est égal. Ta clémence est plus généreuse envers moi. Je me réfugie en Ton visage pour lequel les ombres se sont dissipées et qui a ajusté tout ce qui concerne ce monde ici-bas et celui de l’au-delà, de faire tomber sur moi Ta colère ou de me faire parvenir Ton désagrément. Je supporterai tout reproche jusqu’à ce que Tu sois satisfait. Il n’y a de pouvoir ni de puissance qu’en Toi. ».

Allons donc vers Lui, et quêtons Son amour. Faisons de bonnes œuvres et soyons bons croyants, Il nous accordera Son amour " A ceux qui croient et font de bonnes œuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour. "

Parcourons encore des versets et des hadiths qui nous montrent l’étendue de Son amour. Allah (SWT) dit-ce qui peut être traduit comme : "... Allah va faire venir un peuple qu'Il aime et qui L'aime… " (TSC, Al-Mâ'ida (LA TABLE SERVIE) : 54).

 

La Prophète dit : « Le jour du jugement, Allah (SWT) dira « ô Mohammed Je t'accorde l'intercession, va et fais sortir de l’enfer une partie de ta nation. » Alors je Lui dirai combien profiteront de mon intersession ? Allah (SWT) dira « de chaque 999, fais sortir 1 ». Les compagnons en entendant cela se mirent à pleurer de crainte. Le Prophète rentra dans sa demeure et l’Ange djibrîl vint à lui et lui dit : « Allah te reproche d'avoir accablé Ses serviteurs. Va et dis leur que pour chaque 999 de Gog et Magog qui entreront en enfer un seul de ta communauté seulement le sera. » Le Prophète sortit parmi ses compagnons et leur fit annonce de la bonne nouvelle, et leur dit : « j’ai grand espoir que vous seriez le quart des gens du paradis. » Alors les compagnons crièrent : « Allah est plus grand. » A leur joie, le Prophète leur dit encore : « j’ai grand espoir que vous seriez le tiers des gens du paradis. » Les compagnons scandèrent encore : « Allah est plus grand. » Et le Prophète leur dit : « j’ai grand espoir que vous seriez la moitié des gens du paradis. »

 

 Il dit également : « Allah a interdit au feu de l’Enfer de consumer des yeux qui ont pleuré par crainte d’Allah. ». Ou encore ce hadith qodssi : « Je suis avec Mon serviteur tant qu’il M’évoque et que ses lèvres se meuvent en prononçant Mon nom. Rappelez-vous de Moi je Me rappellerai de vous. Celui qui M’évoque en son for intérieur Je l’évoquerai de même et celui qui M’évoque dans une réunion Je l’évoquerai dans une réunion meilleure encore ».  Ressentez-vous tout l’amour contenu dans ce hadith?

 

Une fois, des compagnons se sont réunis dans la mosquée. Le Prophète vint à eux et leur dit : « Pour quel motif êtes-vous réunis » ? Les compagnons répondirent : « Nous nous sommes réunis pour évoquer Allah. » Le Prophète leur dit : « Etes-vous sûrs que vous ne vous êtes réunis que dans cette intention ? » Les compagnons dirent : « Par Allah, nous ne sommes retrouvés ici que pour L’invoquer. » Alors le Prophète leur dit : « Je ne vous presse pas pour une quelconque suspicion, mais Allah m’a fait savoir qu’Il se vante de votre réunion auprès de Anges. »

 

Aimons-nous Allah autant qu’Il nous aime ? Vous voyez toutes ces marques d’amour. Lisez ces hadiths :

« Celui qui se rapproche de Moi d’un empan, Je me rapproche de lui d’une coudée et, celui qui se rapproche de Moi d’une coudée, Je me rapproche de lui d’une grande distance et, celui qui se rapproche de Moi en marchant, Je me rapproche de lui en courant »

« Allah (SWT) dit à Dawoûd : “Si ceux qui se détournent de Moi savent combien Je désire les voir retourner, combien J’aime leur repentir et combien Je souhaite avoir leur confiance, ils fonderont d’amour pour Moi. Ô Dawoûd, là est Mon désir pour ceux qui s’éloignent de Moi, comment alors Mon amour doit être pour ceux qui viennent vers Moi ?"            

Même quand Allah (SWT) nous fait des remontrances, Il le fait avec amour et bienveillance. Il dit dans le Coran -ce qui peut être traduit comme : " Le moment n'est-il pas venu pour ceux qui ont cru, que leurs cœurs s'humilient à l'évocation d'Allah et devant ce qui est descendu de la vérité [le Coran]? Et de ne point être pareils à ceux qui ont reçu le Livre avant eux. Ceux-ci trouvèrent le temps assez long et leurs cœurs s'endurcirent, et beaucoup d'entre eux sont pervers " (TSC, Al-Hadîd (LE FER) : 16).

 

Recensez tous les moments de joie et de bonheur que vous vivez, entre amis, en familles, n’est ce pas la manifestation de l’amour de Al-Wadoûd en nous. L’attirance qu’éprouve les époux les uns vers les autres; " Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l'affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent " (TSC, Ar-Roûm (LES ROMAINS) : 21).

Regardez bien parmi vous et autour de vous, vous verrez Son amour se manifester en tout, Il nous incite à L’aimer et aller vers Lui.

Son amour sera encore plus grand pour les gens du Paradis. Il fera grâce à ses serviteurs et ils verront Sa face. Il leur insufflera Son amour et leurs cœurs seront comme le cœur d’un seul homme sans dissension ni haine.

 

Et pour vous donnez la mesure de son amour je vous raconte le hadith du Prophète citant le dernier des hommes à quitter l’enfer. Le Prophète (BP sur lui) dit : « il se trouvera un homme qui sera le dernier à quitter l’enfer. Il peinera longtemps en traversant As-Sirât, tantôt il tombera en enfer tantôt il s’agrippera et il n’arrivera à s’y échapper qu’avec peine. Quand il sortira de l’enfer il dira : louange à Allah qui m’a délivré de toi. Gloire à celui qui m’a fait don de ce que nul autre que moi n’a eu parmi les premiers et les derniers. A ce moment, un arbre poussera près de lui, un arbre beau à l’ombre étendue. L’homme dira à Allah : ô Allah emmène-moi à l'ombre de cet arbre. Alors Allah dira : ô serviteur promets-tu de ne pas faire de vœux si je t’emmène près de l’arbre ? L’homme dira : je Te promets de ne faire aucun autre désir. Après quelque temps, Allah fera pousser un arbre non loin de lui plus beau que le premier. A sa vue, l’homme se sentit gêné de le faire, mais pria encore Allah de l’emmener près de cet arbre. Allah lui dira : n’est ce pas que tu M’as promis de ne point faire de vœux ? Alors l’homme lui répondra : accorde-moi ce désir et je ne Te demanderai plus rien. Allah fera encore pousser un autre arbre non loin du deuxième et l’homme Lui demandera encore de l’approcher davantage. Et Allah lui dit : n’est ce pas que tu M’as promis de ne point faire de vœux ? Et l’homme lui dit : je ne ferai plus de vœux ô Allah. Et Allah fera pousser un arbre près de la porte du Paradis. L’homme Lui demandera encore de l’emmener sous l’arbre et Allah lui fera la même réprimande et l’emmènera sous l’arbre. Là, l’homme entendra le doux bruit du Paradis et il dira à Allah : ô Allah fais-moi entrer au Paradis, Allah lui dira : n’est ce pas que tu M’a promis de ne point faire de vœux ? Et l’homme lui dit : je n’ai rien d’autre que Ta bienfaisance mon seigneur, fais-moi entrer au paradis. Alors Allah lui dira : vas-y, entre au paradis. Je te donne ce qu’avait le plus grand des rois sur terre et dix fois plus encore et tu vivras en elle éternellement. L’homme lui dira : Tu m’as tourné en dérision alors que Tu es le seigneur de l’univers ? Et Allah lui dit : entre au paradis et prends ce que Je t’ai donné.

 

Comment vivre à la lumière de ce nom ‘Al-Wadoûd’ :

 

  • Aimez Allah (SWT) de bon cœur
  • Soyez certains qu’Allah (SWT) vous aime et ne cesse de vous aimer davantage. Et quand les tourments vous assaillent, plaignez-vous à Lui

Soyez bienveillants envers les gens


[i] SWT: Subhanaho Wa Ta’ala : Exalté soit-Il

[ii] TSC: Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

 

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog