Calendrier

« Mai 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Épisode 15: Al-Qahhâr

Par Islam Lover :: mercredi 18 avril 2007 à 8:05 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

À la lumière de Ton nom, nous vivons

Épisode 15: Al-Qahhâr

Le Tout et Très Contraignant

 

Au nom d'Allah le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux. Louanges à Allah (SWT[i]), Seigneur de l’Univers. Que la Bénédiction et la Prière d’Allah (SWT) soient accordées à Son Messager

 

Introduction :

 

L’attribut d’aujourd’hui vous fait ressentir la crainte. Je n’entends pas dire la peur, mais le Prestige, la Gloire, la Domination.

 

Les attributs auxquels nous avons consacrés les épisodes précédents sont pleins de miséricorde, de tendresse, de pardon, de générosité. Ce qui vous incite à plus de bienfaits. L’attribut d’aujourd’hui vous permettra de connaître encore mieux Allah (SWT) et de Le considérer à Sa juste valeur, et comme Il se doit. Il s’agit de Al-Qahhâr.

 

L’objectif d’aujourd’hui, à travers cet attribut, est donc de délaisser un péché par peur et par considération du Tout et Très Contraignant.

 

Pour commencer, posons-nous quelques questions :

 

  1. Que veut dire Islam ? Que veut dire être musulman ?

  2. Dans le verset qui peut être traduit comme :" Quand son Seigneur lui avait dit: «Soumets-toi», il dit: «Je me soumets au Seigneur de l'Univers». " (TSC[ii], Al-Baqara (LA VACHE) : 131). Que signifie cet ordre de ce soumettre ?

  3. Egalement dans le verset qui peut être traduit comme : " Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre d'Allah) et qu'il l'eut jeté sur le front, " (TSC, As-Sâffât (LES RANGES) : 103). Que signifie la soumission d’Abraham et d’Ismaël ?

  4. L’attribut d’Allah, Al-Qahhâr, vous inspire-t-il frayeur et crainte, ou soumission ? Que signifie pour vous cet attribut ?

 

Signification du nom Al-Qahhâr :

 

“Qahara” veut dire soumettre, dominer. Allah (SWT), dans Son règne, domine tout : depuis l’électron jusqu’aux galaxies, les terre et les cieux, les mers et les océans, la faune et les flore, tous les êtres …, rien n’échappe à Sa domination et à Sa soumission (Gloire à Lui).

 

Cet attribut ou son sens sont évoqués à plusieurs reprises dans le noble Coran :

 

  • " C'est Lui le Dominateur Suprême sur Ses serviteurs; c'est Lui le Sage, le Parfaitement Connaisseur. " (TSC, Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 18). Sa domination (SWT) est dépourvue de toute injustice.

  • " Au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux et où (les hommes) comparaîtront devant Allah, l'Unique, le Dominateur Suprême. " (TSC, 'Ibrâhîm [ABRAHAM] : 48).

  • " le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Allah. A qui appartient la royauté, aujourd'hui? A Allah, l'Unique, le Dominateur. " (TSC, Ghâfir (LE PARDONNEUR) : 16).

  • " … C'est Lui Allah, l'Unique, le Dominateur suprême. " (TSC, Az-Zoumar (LES GROUPES) : 4).

Tout est assujetti et soumis à Allah (SWT) :

  • " Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre: «Venez tous deux, bon gré, mal gré». Tous deux dirent: «Nous venons obéissants». " (TSC, Foussilat (LES VERSETS DETAILLES) : 11).

Allah (SWT) contrôle tout et tout se fait à Son unique commandement:

  • " Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire: "Sois", et c'est. " (TSC, Yâ-Sîn : 82).

  • " … C'est Allah qui juge et personne ne peut s'opposer à Son jugement, et Il est prompt à régler les comptes. " (TSC, Ar-Ra`d [LE TONNERRE] : 41).

  • " Cependant, vous ne saurez vouloir, à moins qu'Allah veuille. Et Allah est Omniscient et Sage. " (TSC, Al-'Insân (L'HOMME) : 30).

  • " … Si ton Seigneur avait voulu, ils ne l'auraient pas fait; …" (TSC, Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 112).

  • « … Mais si vous vous détournez, sachez que vous ne réduirez pas Allah à l'impuissance … “(TSC, At-Tawba (LE DESAVEU ou LE REPENTIR): 3).

 

D’autres versets encore évoquent l’attribut Al-Qahhâr. Et ce qui compte est de ne pas se contenter de savoir la signification du qualificatif, mais de le percevoir du fond du cœur, de vivre avec et d’être capable de à mieux adorer Allah (SWT), de L’adorer comme si Il est devant nous Présent et Visible.

 

Avez-vous un jour contemplé le ciel pour vous demander comment Allah l’a contraint à se dresser et à se maintenir sans tomber sur la terre? Et comment Al-Qahhâr a ordonné, et contraint les nuages à se déplacer sur une telle région pour l’irriguer ? Ou encore, Il les aurait contraint à se transformer en foudre et à brûler la région ?

 

Face à cet attribut, l’être est devant un double choix : soit se soumettre à volonté et de plein gré, soit de se soumettre de non (mal) gré, contraint à se soumettre à Al-Qahhâr puisque rien n’échappe à Sa domination et à Sa volonté. La terre et les cieux ont choisi de se soumettre de bon gré. Les anges également et toutes les autres créatures d’Allah. Mais l’être humain est libre de choisir. Toutefois, il vaut mieux se tourner vers Lui avec adoration et soumission que d’être ramené à Lui et par Lui par peine et contrainte.

 

L’Islam, nomination de notre religion et notre devise, veut donc dire soumission et obéissance. Nous sommes les serviteurs d’Allah, Al-Qahhâr. Nous adorons Allah (SWT) et nous l’invoquant par un certain nombre de pratiques, à titre de soumission et d’obéissance même si parfois nous ne comprenons ou ne percevons pas la logique de l’acte (le sacrifice du Eïd al adha, le pèlerinage...).

 

Par ailleurs, l’attribut Al-Qahhâr nous empêche de commettre des péchés par peur et frayeur du châtiment d’Allah (SWT) et de son pouvoir dominant, redoutable et suprême.

 

Exemples témoignant de la domination de Al-Qahhâr:

 

  • Il (SWT) a contraint la terre et les cieux et leur a dit ce qui peut être traduit comme : «Venez tous deux, bon gré, mal gré». Tous deux dirent: «Nous venons obéissants». " (TSC, Foussilat (LES VERSETS DETAILLES) : 11).

  • Egalement le soleil et la lune : " Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite. " (TSC, Yâ-Sîn : 40).

  • Et la nuit et le jour : " N'as-tu pas vu qu'Allah fait pénétrer la nuit dans le jour, et qu'il fait pénétrer le jour dans la nuit…" (TSC, Louqmân : 29).

  • Al-Qahhâr (SWT) a contraint le néant (al-‘âdam) : " S'est-il écoulé pour l'homme un laps de temps durant lequel il n'était même pas une chose mentionnable? " (TSC, Al-'Insân (L'HOMME) : 1).

  • Il (SWT) a contraint l’air en le rendant invisible

  • Il (SWT) a contraint les tyrans alors qu’ils sont forts et puissants : " Puis, lorsqu'ils eurent oublié ce qu'on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute chose (l'abondance); et lorsqu'ils eurent exulté de joie en raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà désespérés. " (TSC, Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 44).
    et le peuple de ‘Aad "N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les `Aad. [avec] Iram, [la cité] à la colonne remarquable, 8. dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes? et avec les Thamûd qui taillaient le rocher dans la vallée? ainsi qu'avec Pharaon, l'homme aux épieux? Tous, étaient des gens qui transgressaient dans [leurs] pays, et y avaient commis beaucoup de désordre. Donc, ton Seigneur déversa sur eux un fouet du châtiment. Car ton Seigneur demeure aux aguets. " (TSC, AL-FAJR (L'AUBE) : 6-14).
    ou encore Abraha et son armée qui furent anéantis par de minuscules créatures: "N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi envers les gens de l'Eléphant? N'a-t-Il pas rendu leur ruse complètement vaine? et envoyé sur eux des oiseaux par volées qui leur lançaient des pierres d'argile? Et Il les a rendus semblables à une paille mâchée. " (TSC, Al-Fîl (L'ELEPHANT) : 1-5).
    Ou encore comment Al-Qahhâr contraint le peuple de Lot : " Et Nous renversâmes [la ville] de fond en comble et fîmes pleuvoir sur eux des pierres d'argile dure.
    " (TSC, Al-Hijr : 74).

  • Al-Qahhâr qui contraint la volonté humaine : Al Ma’emoun, l’un des sultans Abbasides, avait ordonné d’exécuter l’un de ses prisonniers. Le gardien a reçu l’ordonnance et libéra le prisonnier. Le sultan était furieux et interpella le gardien pour explication. Sur l’ordonnance est écrit “libérez le prisonnier”. Le sultan a réécrit un second ordre d’exécution. Le gardien a encore une fois libéré le prisonnier puisque sur l’ordre est écrit encore une fois “libérez le prisonnier”. A la troisième reprise, il s’est passé la même chose. Le sultan s’est soumis à la volonté d’Allah et dit que Al ma’moun ne peut exécuter celui qu’Allah a voulu libérer.

  • Il y a quelques années, sur le gigantesque et majestueux navire en deux étages, le Titanic, était inscrit “ce navire défi le destin’’. Durant son premier voyage entre l’Europe et l’Amérique, il a heurté un iceberg qui le scinda en deux pour le couler au fond de la mer. Avez-vous compris le sens ? Le destin est entre les mains du Tout et Très Contraignant ‘Al-Qahhâr’.

 

  • Encore, Tout et Très Contraignant associe l’indissociable : il contraint les deux molécules d’hydrogène (très inflammable) à s’associer à la molécule de l’oxygène (catalyseur de combustion) pour donner (H2O) de l’eau qui est utilisée pour éteindre le feu et qui donne vie. Par la suite, le Jour de la Résurrection, Al-Qahhâr les contraint à reprendre une autre nature : " Et par la Mer portée à ébullition! (au Jour dernier) " (TSC, At-Toûr : 6). Ainsi est l’œuvre du Tout et Très Contraignant.

 

  • Allah, Al-Qahhâr (SWT) a donné à Ses créatures des caractéristiques stables : l’eau se porte à ébullition à une température de 100°C, les métaux ont des propriétés bien définies pour permettre à la science d’aider au bien-être, le corps humain a une certaine anatomie que la médecine a pu comprendre afin de guérir les gens… et pourtant Il les a contraints, dans des situations précises, d’agir contre ces caractéristiques : le couteau a été contraint à ne pas égorger Ismaël, le feu à ne pas brûler Abraham, le poisson à ne pas digérer Jonas … Gloire à Allah.

 

  • L’océan en vagues est effrayant et majestueux alors qu’il est calme et source d’inspiration et de plaisir en basse marrée. Le vent est dévastateur sous forme de typhon et en pleine tempête alors qu’il est rafraîchissant lorsqu’il fait beau temps…

 

  • Allah (SWT) a associé entre l’âme et le corps. L’âme est divine, céleste et paradisiaque alors que le corps est matériel issu de poussière. Lorsque l’âme est satisfaite et heureuse, le corps est souriant et enchanté…

 

Si les créatures d’Allah (SWT) sont heureuses et enchantées d’être soumises à Sa domination et à Sa gloire, puisque c’est leur Seigneur, Créateur et Pourvoyeur. Il est plus judicieux, pour nous êtres humains, de considérer Allah, Al-Qahhâr pour Sa juste valeur avec obéissance et soumission.

 

Le second sens :

 

Il me sera difficile de vous communiquer ce sens si vous ne ressentez pas en votre intérieur la majesté d’Allah (SWT) votre taille infime par rapport à Lui et votre dénuement entre Ses mains. C’est le but de notre épisode d’aujourd’hui de vous faire parvenir à ce sentiment de crainte. Des Compagnons du Prophète (BP sur lui) ont dit qu’il répétait souvent cette prière à la fin des réunions : “Ô Allah, fais-moi Te craindre pour m’éviter de Te désobéir, suivre Tes ordres au point de parvenir au Paradis et entrevoir la vérité pour supporter les heures difficiles d’ici-bas.”  Une belle prière qu’il faut souvent répéter.

 

‘Â’icha dit : “ Une nuit, ne trouvant pas le Prophète (BP sur lui) dans son lit, je le cherchai et le trouvai prosterné entrain de  formuler cette prière : “Je me réfugie en Ton pardon de Ton châtiment, en Ton agrément de Ta désapprobation et je ne parviens point à Te louer comme Tu le fais pour Toi-même.” Et au jour de l’éclipse, on raconte qu’il entrait et sortait inquiet, craignant que sa Oumma ait commis ce qui aurait pu déclencher la colère d’Allah. Il pria longtemps et dit : “Ô Allah, Tu m’as promis que cela ne leur arrivera pas tant que je suis parmi eux et tant qu’ils demandent pardon.”

 

Si l’attribut “At-Tawwâb” (Celui qui agrée le repentir) vous fait aimer le repentir et ressentir la honte de recommencer le péché. L’attribut d’Al-Qahhâr vous amène à craindre Allah et à abandonner le péché. Ainsi, celui qui ne réagit pas au premier le fait avec le second comme Youssouf qui, au moment où la femme de Al-‘Aziz l’invita au péché, dit : “N’en veuille à Allah.” A cause de sa crainte du Tout Puissant.

 

Il faut arriver à verser des larmes par crainte d’Allah (SWT). Le Prophète (BP sur lui) dit : “Celui qui pleure par crainte d’Allah n’entrera pas en Enfer, jusqu’à ce que le lait rentre à nouveau dans les mamelles (de la vache). » C’est un bon augure parce que la crainte d’Allah vous empêche de causer du tort aux gens. Voyez ‘Omar ibn ‘Abdil-Azîz qui disait à son valet : “Si tu me vois injuste envers quelqu’un, tire moi par mon habit et dis-moi : “‘Ne crains-tu pas Allah ‘Omar ?” Voyez comment ‘Omar ibn Al-Khattab  était ému et plein d’humilité envers Allah (SWT) à son entrée à Jérusalem. Les gens étaient joyeux alors que lui pleurait et recherchait Abou ‘Oubaïda ibn Al-Djarrah. Il le prit dans ses bras et lui dit en continuant à pleurer : “Que répondrons-nous à Allah lorsqu’Il nous demandera ce que nous avons accompli après le Messager d'Allah (BP sur lui) ?” Abou ‘Oubaïda lui répondit : “Ô commandant des croyants, ne pleure pas devant les gens.” Ils s’en allèrent de côté et continuèrent à pleurer de crainte d’Allah (SWT) alors que les gens se réjouissaient. Au moment de sa mort, ‘Omar disait : “Pourvu que j’aie été même un poil dans la poitrine de Abou Bakr, pourvu que j’en sorte (de la vie) quitte, sans être débiteur ou créancier. Gars à moi si mon Seigneur n’a pas pitié de moi au Jour de la Résurrection.” 

 

Un homme pauvre avait dit à ‘Omar : “Ô ‘Omar, je te prie par Allah (SWT) de vêtir mes filles et ma femme.” Voulant le tester, ‘Omar lui répondit : “ Et si je ne le fais pas ?” L’homme dit : “Alors, je m’en vais.” ‘Omar lui dit : “Et qu’arrivera-t-il alors ?” L’homme reprit : “Tu en rendras compte au Jour de la Résurrection et tu iras soit au Paradis soit en Enfer.” ‘Omar courut vers sa maison et, ne trouvant rien, il en rapporta une cape à lui qu’il donna à l’homme en disant : “Prends, pour le Jour du bilan des comptes pour que je sois conduit au Paradis et non en Enfer.”

 

L’attribut Al-Qahhâr a également une manifestation dangereuse qui est d’empêcher le mourant de prononcer la chahâda (témoignage de l’unicité d’Allah) au moment de la mort. Le grand pécheur qui ne s’est pas repenti sentira sa langue lourde et ne pourra pas formuler ces quelques mots si faciles à dire durant notre vie. Nous connaissons tous l’histoire de l’homme qui, au moment de sa mort, répondait à toutes les questions de ses amis mais n’arrivait pas à prononcer la chahâda lorsqu’ils la lui rappelaient. Ils avaient été rapporté ce fait au Messager qui leur avait conseillé d’aller voir si la mère du mourant n’avait rien contre lui. Effectivement, ils trouvèrent sa mère fâchée contre lui et, lorsqu’elle finit par accepter son pardon, il arriva à prononcer la chahâda. Remarquez que le sujet de la bienfaisance envers les parents revient toujours avec celui des plus beaux attributs d’Allah (SWT).

 

Par contre, voyons comment les bons croyants ont une mort facile et même parfois plaisante. Nous avons l’exemple de Bilâl qui disait à ses derniers moments : “Demain, je rencontre les bien-aimés Mohammed et ses compagnons.” Et ‘Omar ‘Abdil Azîz répétait à sa femme ce verset – qui peut être traduit par : " Cette Demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s'élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l'heureuse fin appartient aux pieux. " (TSC, Al-Qassas (LE RECIT) : 83).  Ensuite, il mourut. On entendait Houdhaïfa ibn Al-Yamân dire à sa dernière heure : “Bienvenue à la mort, une bien-aimée venue après une longue absence.” Il demanda ensuite l’heure et lorsqu’on lui répondit qu’il était un peu avant l’aube il dit : “Ô Allah, fais que cela soit ma dernière nuit sur terre et ma première matinée au Paradis.”

 

Al-Qahhâr contraint Ses serviteurs à la mort : “Toute âme goûtera la mort.” TSC, 'Al-`Imrân (LA FAMILLE D'IMRAN) : 185).

 

" Et on soufflera dans la Trompe, et voilà que ceux qui seront dans les cieux et ceux qui seront sur la terre seront foudroyés …" (TSC, Az-Zoumar (LES GROUPES) : 68). Allah (SWT) ordonnera à l’ange de la mort de prendre l’âme de Michaël, ensuite celle de Gabriel et puis de se prendre l’âme lui-même. Après, Allah (SWT) appellera et dira : “A qui appartient la royauté, aujourd'hui? A Allah, l'Unique, le Dominateur.”  (TSC, Ghâfir (LE PARDONNEUR) : 16).

 

Ainsi l’attribut Al-Qahhâr se manifeste au début de la création avec le souffle qui a pénétré Adam et à la fin  avec le souffle dans le cor. Il se manifestera de même pour nous obliger à marcher sur le Pont As-Sirât noir comme la nuit s’illuminant uniquement au passage des croyants : " Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite; (on leur dira): «Voici une bonne nouvelle pour vous, aujourd'hui: des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement». Tel est l'énorme succès. " (TSC, Al-Hadîd (LE FER) : 12). Le Messager d'Allah (BP sur lui) dit un jour d’une voix forte du haut de sa chaire : “ Allah dit : “A qui appartient la royauté, aujourd'hui?”  et, Se glorifiant Lui-même Il dit : “Je suis Al-Malik (Le Roi), Je suis Al-‘Aziz (L’Eminent), Je suis Al-Qahhâr (Le Tout Contraignant).” ‘Abdillâh ibn ‘Omar qui assistait aux paroles du Prophète (BP sur lui) dit : “J’ai vu à ce moment la chaire du Messager d'Allah (BP sur lui) trembler et j’ai couru la soutenir de crainte de voir le Messager tomber.”

 

Comment vivre avec l’attribut Al-Qahhâr :

 

1-      Craindre Allah (SWT) et se soumettre à Lui. Le supplier de nous consolider après Ramadan et de rapprocher nos cœurs de Lui  avec cette prière : Ô Allah, maître des cœurs et des regards consolide la foi dans mon cœur.”

Ne jamais contraindre un plus faible que soi.


[i] SWT: Subhanaho Wa Ta’ala : Exalté soit-Il

[ii] TSC: Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

 

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations : dar_altarjama@amrkhaled.net

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog