Calendrier

« Avril 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Islam Lover

Islam Lover Le respect, l'amour, la fraternité, la justice, la solidarité, le dialogue.... et encore, tels sont les principes nobles de l'islam que nous avons appris dans le Coran et que nous a enseigné notre meilleur exemple : le Prophète saws. L’islam est la religion qu’ALLAH a agréée pour tous les êtres humains. C'est une religion de paix, qui dénonce la terreur, l'injustice, et l'inflexibilité. J'invite toute l’humanité à découvrir l'islam sans préjugés, et j'invite tous les musulmans à éduquer leurs enfants selon les principes nobles et universels de l'islam. Je vous invite à découvrir ici le berceau de mon cœur et je prie ALLAH qu’il soit satisfait de nous pour que nous soyons vraiment la meilleure communauté qu’ait été fait surgir pour les Hommes. Salam alaykoum

Catégories

Derniers billets

Compteurs

Liens

Fils RSS

Episode 13 : Al-Hamîd

Par Islam Lover :: samedi 03 mars 2007 à 12:02 :: A la lumière de ton Nom nous vivons

A la lumière de Ton nom, nous vivons

Episode 13 : Al-Hamîd

(Le Digne de Louange)

 

 

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

 

L’attribut d’Allah faisant l’objet de cet épisode est bien connu de la plupart des gens, qu’ils soient pieux ou non. Nous le répétons depuis l’enfance sans pour autant réaliser la profondeur de son sens ou sentir sa grandeur. Il s’agit du Nom d’Allah Al-Hamîd « Le Digne de louange ».

 

Signification d’Al-Hamîd :

 

La racine du nom Al-Hamîd provient du mot Al-Hamd qui signifie la louange et qui diffère du mot Ach-Chokr qui veut dire « remerciement ». La différence entre les deux mots réside dans le fait que le sens du mot Al-Hamd (louange) est plus général que celui d’Ach-Choukr (remerciement). Est loué celui qui le mérite en raison de sa perfection, de sa majesté, ses bienfaits, sa générosité et ses dons alors qu’est remerciée toute personne ayant une grâce sur une autre. Le remerciement vient donc uniquement en retour à une grâce ou à une faveur tandis que la louange a plusieurs autres raisons. Par définition même, la louange n’est due qu’à Allah. Seul Détenant de la perfection, de la majesté et Seul Donateur de bienfaits, Allah (SWT[i]) est le Seul Digne de louange.

 

Beaucoup de personnes connaissent la définition de ce nom mais la question est de vivre et de ressentir son sens profond. Ce qu’il faut, c’est se rappeler en permanence les bienfaits d’Allah (SWT) afin que nous puissions Le louer comme il le faut. C’est d’ailleurs Allah (SWT) qui nous le demande dans son verset : « Et quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le » (TSC[ii], Ad-Douhâ (LE JOUR MONTANT) :11). Le problème c’est que nous avons toujours l’habitude de nous plaindre et ne jamais louer. Pourquoi ne prenons-nous pas notre Prophète (BP sur lui) comme exemple lorsqu’il se réveillait la nuit pour implorer son Seigneur par cette invocation de louange : «  A Toi la louange; Tu es la Lumière des cieux et de la terre. A Toi la louange, Tu es Celui qui dirige les cieux et la terre. A Toi la louange; Tu es le Souverain des cieux et de la terre et de tous ceux qu'ils renferment. Tu es la Vérité; Ta promesse est vraie; Ta parole est vraie; Ta rencontre est vraie; le Paradis est vrai; l'Enfer est vrai; l'Heure est vraie. Seigneur, à Toi la bonne louange abondante et bénie ; une louange qui remplit les cieux, la terre, ce qui existe entre eux et ce que Tu désires en plus. Tu es Le Digne de Louange et de Gloire à Qui nous sommes tous serviteurs. Nous resterons incapables de dénombrer Tes bienfaits et de les louer comme Tu le feras Toi-même.  A Toi la louange comme il se doit à la majesté de Ta face et à la grandeur de Ton royaume. Ô Allah ! Nous étions faibles et Tu nous a raffermis, louange donc à Toi ! Nous étions soumis avant que Tu nous donnes fierté, louange donc à Toi ! Nous étions pauvres avant que Tu nous donnes la richesse, louange donc à Toi ! Louange à Toi pour l’Islam, louange à Toi pour la foi, louange à Toi pour le Coran, louange à Toi pour le bienfait de la famille, des enfants et des biens. Ô Seigneur, à Toi toute louange, à Toi tout remerciement, à Toi tout ce royaume, et à Toi revient toute chose".  

 

Les bienfaits d’Allah (SWT) :

 

Notre épisode cherchera à être pratique et ne s’enfermera pas dans des propos théoriques. Que chacun d’entre nous prenne une feuille de papier et commence à énumérer les bienfaits d’Allah (SWT) sur lui. Il est certain que même «...si vous comptiez les bienfaits d’Allah, vous ne sauriez les dénombrer… » (TSC- Ibrâhîm (Abraham) : 34), mais il ne s’agit que d’une tentative de se rappeler quelques-uns de Ses bienfaits.

 

Commençons par voir tout ce qui nous entoure et par chercher l’origine des choses :

·         Nos vêtements par exemple sont fabriqués de coton, de laine, de soie, etc. Ne t’es-tu jamais posé la question sur l’origine de toutes ces matières premières ? Il s’agit tout simplement d’une graine qui, grâce à Allah (SWT), donna lieu à tous ces produits. C’est grâce à Lui que tu n’es pas nu et que tu peux te couvrir le corps devant les gens.

·         Il en va de même pour les meubles de ta maison fabriqués de bois qui n’est rien que le bois des arbres provenant de cette graine.

·         Ta demeure est également composée de tous ces éléments que seul Allah (SWT) créa et fit pousser.

·         C’est aussi le cas de notre nourriture : « Que l’homme considère donc sa nourriture * C’est nous qui versons l’eau abondante * puis Nous fendons la terre par fissures * et faisons pousser grains * vignobles et légumes * oliviers et palmiers * jardins touffus » (TSC, `Abasa (IL S'EST RENFROGNE) : 24-30).

·         C’est également le sens qu’affirme Allah (SWT) dans ce Hadith Qodssy : «… O Mes Serviteurs, chacun d'entre vous est un égaré, sauf celui que Je mène dans le droit chemin: demandez-Moi donc que Je vous mène, et Je vous y mènerai. O Mes Serviteurs, chacun d'entre vous est affamé, sauf celui que Je nourris, demandez-moi donc de vous nourrir, et Je vous nourrirai. O Mes serviteurs, chacun d'entre vous est nu, sauf celui que J'habille, demandez-Moi donc de vous habiller et Je vous habillerai. O Mes serviteurs, vous péchez de nuit comme de jour et Moi Je pardonne tous les péchés, demandez-Moi donc de vous pardonner, et Je vous pardonnerai...»   

·         La goutte d’eau est en soi un bienfait dont nous ne nous rendons plus compte. Seule une population souffrant de la sécheresse réalise sa valeur en tant que source de vie. Un homme fut un jour perdu dans le désert. Il vit de loin un sac scintillant accroché sur un arbre et crut qu’il était rempli d’eau. Il s’y précipita mais découvrant qu’il s’agissait d’or, s’écria: Malheur à moi, que ferai-je de cet or puisque que je n’ai pas d’eau !  Haroun Ar-Rachid demanda un jour à As-Sammâk de le conseiller. Quand ce dernier lui demanda sur le prix qu’il payerait pour un verre d’eau en temps de sécheresse, Haroun Ar-Rachidi répondit : la moitié de mon royaume. Interrogé ensuite sur le prix qu’il payerait pour que cette eau sorte de son corps, il répondit : l’autre moitié de mon royaume. Le sage dit alors : un royaume qui ne vaut que la valeur d’un verre d’eau, ne vaut rien du tout.   

·         Un autre bienfait que beaucoup de gens oublient est celui des anges protecteurs qu’Allah (SWT) nous assigne. Il dit-ce qui peut être traduit comme : « Il (l’homme) a par devant lui et derrière lui des Anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allah » (TSC, Ar-Ra‘d (LE TONNERRE) : 11).

·         Souvenez-vous de cette grâce ainsi que celle de l’ouïe, de la vue, de la compréhension, de la raison, de la sensation et de la bonne apparence.

·         Imaginez-vous aussi si chacun d’entre nous était né sans membres ni organes et que ses parents devaient lui en acheter. Il leur aurait fallu une très grande fortune pour ce faire. En effet, nous naissons avec un corps inestimable sans que nous n’en soyons conscients : « Ne lui avons-nous pas assigné deux yeux * et une langue et deux lèvres * Ne l’avons-Nous pas guidé aux deux voies » (TSC, Al-Balad (LA CITE) : 8-10).

·         Imaginez-vous aussi si chacun d’entre nous devait respirer par ses propres efforts et que cette opération cesse d’être spontanée ou faite par le soin d’Allah (SWT). Imaginez-vous sans parents ou sans famille.

·         Louez-vous Allah (SWT) sur Sa plus grande grâce qui est de vous avoir fait musulmans ou de vous avoir guidés vers l’islam.

·         L’as-tu loué pour t’avoir fait vivre ce mois de Ramadan ?

·         L’as-tu loué pour le Paradis où les nuages passeront par-dessus les croyants leur demandant chaque jour : « Quel genre de pluie (de bienfaits) désirez-vous recevoir ? ».

·         Etes-vous conscients que la louange est en soi un bienfait qui nécessite une louange ? A ce sujet Moïse, paix sur lui, demandait à son Seigneur : « Comment pourrais-je Te louer alors que le fait de m’avoir permis de Te louer est en soi un bienfait qui mérite d’être loué ?». 

 

Reprenez donc cette invocation "Louange à Allah, louange bénite,  pleine de bonté  remplissant l'espace compris entre le ciel et la terre, Louange à Celui qui nous a créés et façonnés, Celui qui nous a guidés et nous a aidés à entreprendre les bonnes actions. Louange à Celui qui a dit – ce qui peut être traduit par : "Louange à Allah qui a fait descendre sur Son serviteur (Muhammad), le Livre, et n'y a point introduit d'ambiguité! " (TSC, Al-Kahf (LA CAVERNE) : 1) et a dit – ce qui peut être traduit par : " Louange à Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui a fait des Anges des messagers dotés de deux, trois ou quatre ailes. Il ajoute à la création ce qu'Il veut, car Allah est Omnipotent " (TSC, Fâtir (LE CREATEUR) :1). Louange à Celui qui écoute toutes les voix et qu’aucune n’empêche d’entendre les autres. N’es-tu pas honteux d'attribuer aux gens toutes les louanges et d’oublier d'accorder à Allah (SWT) les louanges qu'Il mérite ?

 

Comment peux-tu oublier de remercier ton Seigneur alors que l'Univers autour de toi Le glorifie !

"Les sept cieux et la terre et ceux qui s'y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n'existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. " (TSC, Al-Isra’ (LE VOYAGE NOCTURNE) : 44)

 

Savez-vous pourquoi le Prophète a blâmé ses compagnons après leur avoir récité sourate Ar-Rahmân (Le Tout Miséricordieux) ? Car ceux-ci n'ont pas réagi comme les djinns à l'entente de Ses versets. Et lorsqu’ils lui demandèrent quelle avait été la réaction des djinns, il leur dit : " A la suite de chaque versetLequel donc des bienfaits de votre Seigneur nierez-vous? “, les djinns répondirent : Nous ne nions aucun de Tes bienfaits."

 

Ecoute ce verset- qui peut être traduit par: "L'homme est, certes, ingrat envers son Seigneur;  et pourtant, il est certes, témoin de cela. " (TSC, Al-`Adiyât (LES COURSIERS) : 6-7). Car l’homme a tendance à ne voir que ses infortunes et oublie les grâces divines.

Le Prophète Mohammed (BP sur lui) a dit un jour :" Aimez Votre Créateur de tout votre coeur, aimez-Le pour les grâces qu'Il vous accorde."

Ainsi Allah (SWT) a-t-Il inspiré à David d'apprendre aux gens les grâces d’Allah, car les esprits sont attachés à Celui qui leur accorde sa bonté.

Savez-vous la différence entre le croyant et le non-croyant, le non-croyant se réjouit de ce qu’Allah (SWT) lui donne et en tire profit sans considérer Le Pourvoyeur du don, tandis que le croyant dépasse cette limite et se réjouit de Celui qui lui a accordé le don, Al-Hamîd.

 

Regardez le début du Coran: ”Louange à Allah, Seigneur de l’univers” puis considérez ce verset- qui peut être traduit par”si vous êtes reconnaissants, Il l’agrée pour vous”. (TSC, Az-Zoumar (LES GROUPES) : 7). Allah (SWT) est satisfait de Son serviteur tant qu'il Lui est reconnaissant et Lui accorde ses louanges même après chaque repas.

Louer Le Digne d'éloges est le seul culte qu'on est invité à proclamer :"quant au bienfait de ton Seigneur, proclame-le". (TSC, Ad-Douha (LE JOUR MONTANT) :11)

 

Le Prophète Mohammed en nous décrivant le Jour du Jugement,  nous montre comment Allah (SWT) lui accorde le droit d'intercéder pour sa Oumma: " Je me  prosterne en dessous du Trône et j'accorde  d’inédites louanges à Mon Créateur." Allah les accepte et me demande de relever la tête et m'invite à demander car mes demandes seront assurées et à intercéder car mes intercessions seront acceptées. Puis Le Jugement a lieu. La première question que nous posera Sa Majesté : “ Ne t'avais-je accordé Mes dons?”

C'est une question qui sonne comme un reproche. Si tu L'as remercié, Il reconnaîtra tes remerciements. Les louanges te protégeront de l’enfer. N'a-t-il pas promis dans sourate An-Nissâ (LES FEMMES), verset 147 -ce qui peut être traduit par : “Pourquoi Allah vous infligerait-Il un châtiment si vous êtes reconnaissants et croyants? Allah est Reconnaissant et Omniscient »

Et les louanges clôtureront le Jugement: "Et tu verras les Anges faisant cercle autour du Trône, célébrant les louanges de leur Seigneur et Le glorifiant. Et il sera jugé entre eux en toute équité, et l’on dira: «Louange à Allah, Seigneur de l’univers» (TSC, Az-Zoumar (LES GROUPES) : 75)

Et au Paradis : “Et ils diront: «Louange à Allah qui nous a tenu Sa promesse et nous a fait hériter la terre. Nous allons nous installer dans le Paradis là où nous voulons». Que la récompense de ceux qui font le bien est excellente! (TSC, Az-Zoumar (LES GROUPES) : 74)

Le Jour du Jugement, on appellera ceux qui louaient Allah, ils se réuniront sous la bannière de la louange et accéderont au Paradis.

 

Ce que t’accorde Al-Hamîd, si tu Lui es reconnaissant:

 

D'après sourate Ibrahim, Allah nous a promis: "Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous."

Allah n'a pas besoin de notre gratitude mais Il nous apprend à Le louer pour bénéficier encore plus de Ses dons. Le verset 57 de sourate Adh-Dhâriyât (QUI EPARPILLENT) l’explique. Il peut être traduit par :"Je ne cherche pas d’eux une subsistance; et Je ne veux pas qu’ils me nourrissent"

Cette promesse divine est confirmée par les propos du Prophète (BP sur lui) qui nous a assuré qu’à chaque fois qu'on est reconnaissant, notre reconnaissance implique un nouveau don d’Allah.

Le Prophète (BP sur lui) affirme que les louanges remplissent la balance des bonnes actions au Jour du Jugement alors que les actions du non-croyant, même si elles sont importantes, ne pèsent rien.

"Ibn Omar a rapporté que l'Envoyé d’Allah (BP sur lui) a dit: "Un homme a dit: O Seigneur, à Toi la louange comme il sied à la majesté de Ton visage et à la grandeur de Ton pouvoir". Les deux anges - qui accompagnent toujours l'homme et qui inscrivent ses bonnes et mauvaises actions – trouvèrent une difficulté pour l’inscrire. Ils montèrent au ciel et dirent: "Seigneur, un de Tes serviteurs a proféré des mots et nous ne savons pas comment nous devons les inscrire". Allah leur demanda: "Qu'a dit Mon serviteur?"Ils répondirent: "Il a dit: "Seigneur, à Toi la louange comme il sied à la majesté de Ta Face et à la grandeur de Ton pouvoir." Allah répliqua: "Inscrivez-les comme tels jusqu'à ce qu'il Me rencontre pour le récompenser". (Rapporté par Ibn Madja).

N'oubliez pas de remercier Allah (SWT) pour L'avoir adoré, pour la récitation du Coran pendant Ramadan, pour tout bien que l’on accomplit, peut-être nous donnera-t-Il en récompense de vivre la Nuit du Destin et d’être sauvé de l’Enfer…

 

Quelles sont les conséquences pour celui qui ne remercie pas Allah (SWT) pour Ses dons ?

 

1. Il se peut qu’il perdre complètement ce don.

2. Il se peut que la joie que lui procure ce don disparaisse.

3. Il se peut que le don devienne une source de malheur (comme un fils ingrat par exemple).

4. Il se peut que tu sois frappé par une calamité qui te détourne de la joie de ce don.

Les Arabes autrefois disaient des louanges à Allah qu’elles sont « celles qui préservent les bienfaits ».

Le Prophète (BP sur lui) conseilla à ‘A’ïcha un jour, de bien prendre soin des dons d'Allah.

 

Allah (SWT) dit –ce qui peut être traduit par :"Ne vois-tu point ceux qui troquent les bienfaits d’Allah contre l’ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition." (TSC, 'Ibrâhîm (ABRAHAM) : 28).

Et :" Or, quiconque altère le bienfait d’Allah après qu’il lui soit parvenu... alors, Allah vraiment est dur en punition." (TSC, Al-Baqara (LA VACHE) : 211)

Si Allah (SWT) t'accorde un don et que tu l'utilises à de mauvaises fins, il deviendra la source de ton malheur. Satan s'acharne contre nous en nous détournant des bienfaits d'Allah. Et au lieu de louer Allah (SWT) pour ce qu’Il nous donne, on devient obsédé par la convoitise des dons d'autrui. Cette vérité fut révélée dans Sourate Al-Aarâf verset 16 et 17- qui peuvent être traduits par : "Puisque Tu m’as mis en erreur, dit [Satan], je m’assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillerai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants

 

Des exemples de ceux qui connurent Al-Hamîd:

 

Lorsque Le Prophète (BP sur lui) s'épuisait en prière,  ‘A’ïcha lui demandait de se reposer un moment, alors il lui répondait : "Ne devrais-je pas être un serviteur reconnaissant."

D'après Ibn`Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui) : Lorsque le Prophète (BP sur lui) se levait la nuit pour prier, il disait: "A Toi la louange; Tu es la Lumière des cieux et de la terre. A Toi la louange, Tu es Celui qui dirige les cieux et la terre. A Toi la louange; Tu es le Souverain des cieux et de la terre et de tous ceux qu'ils renferment. Tu es la Vérité; Ta promesse est vraie; Ta parole est vraie; Ta rencontre est vraie; le Paradis est vrai; l'Enfer est vrai; l'Heure est vraie. Seigneur, c'est à Toi que je me soumets; c'est en Toi que je crois; c'est à Toi que je me remets; c'est auprès de Toi que je me repens; c'est grâce à Toi que je lutte; c'est Toi que je prends pour arbitre. Pardonne-moi mes péchés antérieurs, futurs et ceux commis en secret ou en public. Car Tu es mon Seigneur, il n'y a pas de divinité autre que Toi".

 

Ali ibn Abi Taleb disait le matin, " Louange à Allah, qui m'a comblé par Ses dons et m'a rendu incapable de Le remercier comme Il Le mérite!"

 

‘Omar avait l'habitude  d’interroger les gens sur leur état afin de les pousser à proférer des louanges à l'égard de leur Créateur.

 

Allah (SWT) a loué Noé et Ibrahim pour avoir été des serviteurs reconnaissants :

"[O vous], les descendants de ceux que Nous avons transportés dans l’arche avec Noé. Celui-ci était vraiment un serviteur fort reconnaissant." (Al-Isra’ (LE VOYAGE NOCTURNE) : 3

"(Ibrahim), Il était reconnaissant pour Ses bienfaits et Allah l’avait élu et guidé vers un droit chemin" (TSC, An-Nahl (LES ABEILLES):121).

 

Comment louer Al-Hamîd ?

 

1. Le  remercier dans ton for intérieur.

2. Proclamer Ses faveurs.

3. Exploiter Ses dons dans la réforme de la terre et c'est la meilleure façon de Le remercier: "O famille de David, œuvrez par gratitude», alors qu’il y a eu peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants." (TSC, Saba’ :13).


[i] SWT: Subhana Wa Ta’ala : Exalté soit-Il

[ii] TSC: Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du noble Coran.

AmrKhaled.net © جميع حقوق النشر محفوظة
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.
Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la part de l'Administration du site est strictement interdit. Pour plus d’informations : dar_altarjama@amrkhaled.net

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
ROUTE DE LA VERITE - Blog créé avec ZeBlog